AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Nodib29


Nodib29
  20 octobre 2018
Lui - Moi, j'ai bien aimé ce bouquin. Ce n'est pas un roman d'aventures, mais ça se lit bien quand même!

Elle - Effectivement, il se lit facilement. le style tient du langage parlé familier, haut en couleurs. Retraité et séparé de sa femme, Mohand revient s'installer dans la maison familiale nichée sur la montagne Kabyle. Au fil des chapitres, il décrit cette nouvelle vie qu'il s'est choisie, raconte ses souvenirs de France et se questionne sur son mariage raté. le récit passe de la France à L'Algérie et d'une époque à une autre sans ordre apparent, ce qui fait que l'on se perd un peu dans la chronologie. Pas grave! Même lorsque la mélancolie le gagne, Mohand garde son sens de l'humour. Malgré son titre, « Les larmes de l'olivier » n'est pas un roman triste.
Cependant, j'ai été un peu déçue. A la lecture du résumé, j'avais pensé que Mustafa Haciane, journaliste, nous parlerait des « événements d'Algérie » vus de Paris par un couple mixte. Ce n'est pas du tout ça. Si la guerre est évidemment évoquée, l'auteur s'attache plus au destin d'un homme qu'à la grande Histoire. C'est une réflexion sur les différences de mode de vie, de coutumes et relations familiales entre Paris et son village, le sens de la vie et le fameux Mektoub, plutôt qu'un roman historique.
Une lecture agréable, donc, mais qui n'est pas ce que j'attendais.

Lui - N'oublie pas de dire qu'il y a plein de coquilles!

Elle - Sur ce point, nous sommes d'accord. Reçu à l'occasion d'une Masse Critique, mon exemplaire contient trop de fautes de frappe : saut de ligne au milieu d'une phase, caractères intempestifs, etc.
J'espère qu'il s'agit d'une version non corrigée même si rien ne l'indique.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus