AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de cicou45


cicou45
  27 novembre 2011
Si je devais effectuer un classement dans les albums de Tintin que j'ai préféré, celui-ci occuperait certainement une très bonne place. Il est vrai que ni le capitaine Haddock, ni le professeur Haddock ne sont présents dans cet ouvrage, à mon grand regret d'ailleurs, mais ce dernier a l'avantage de se dérouler en Egypte (pour une partie du moins) et de faire référence aux célèbres pyramides. Ici, il s'agit de celle du pharaon Kih-Oskh qui n'a jusqu'alors jamais été révélée au monde puisque tous ceux qui s'y sont aventurés n'en sont jamais revenus vivants (cela ne vous rappelle-t-il pas une célèbre malédiction, celle qui planait sur la pyramide de Toutankhamon ?). Cependant, l'égyptologue Philémon Siclone, lui, est bien décidé mettre cet extraordinaires trésor des temps passés à nu et c'est ainsi, après leur rencontre sur le paquebot qui était sensé emmené Tintin à Shanghai après de nombreuses escales, que Tintin accepte d'accompagner l'égyptologue dans ses passionnantes recherches.

Mais ce qu'ils vont découvrir dans la pyramide n'est pas exactement ce à quoi ils s'attendaient puisqu'au lieu de mettre la main sur de somptueux trésors de l'Egypte antique, ils vont mettre la main sur un gigantesque trafic d'opium.

De nombreux personnages que le lecteur retrouvera plus tard dans les autres aventures du célèbre reporter font leur apparition dans ce quatrième tome, à savoir le machiavélique milliardaire Rastapopoulos, considéré comme l'un des adversaires les plus redoutables que Tintin croisera sur sa route, le marchand ambulant Oliveira da Figueira et enfin les fameux policiers Dupont et Dupond. Hergé introduit aussi dans cet album les fameuses fléchettes empoisonnées au suc de radjaïdjah, le poison qui rend fou, que le lecteur retrouvera dans "Le lotus bleu".

Si Tintin, se fait de nombreux ennemis ici, le maharadjah de Rawhajpoutalah ainsi que son fils seront pour lui de fidèles alliés. JU'ai trouvé très attendrissante la scène ou le prince danse avec Milou lorsque Tintin lui annonce qu'ils allaient rester un petit peu dans leur palais.
Autre scène qui m'a bien fait rigoler cette fois est celle où Tintin se retrouve dans la tente d'un puissant cheikh du désert et qu'il lui avoue qu'il est un fervent amateur de ses aventures. En effet, l'esclave au service de celui-ci tient dans sa main l'album "Objectif Lune". Superbe clin d'oeil de la part des éditions Casterman ou des autres éditions qui ont réédité les aventures de Tintin car cette aventure ne se déroule que bien plus tard dans la chronologie établie par Hergé.
Commenter  J’apprécie          260



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (18)voir plus