AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de melusine1701


melusine1701
  10 juillet 2011
Un ovni que ce livre. J'ai tout simplement adoré la manière dont il est conçu: témoignages entrelacés, sous différentes formes, articles de journaux, de blog, de sites internet avec leurs commentaires, conversations sur Twitter, e-mails échangés, notes de l'auteur... La lecture en est rendue très dynamique puisqu'on reconstitue l'histoire soi-même à partir de cette compilation de documents. Pour ce qui est de l'histoire... je crois qu'il vaut mieux être prévenu que ce n'est en aucun cas une histoire à prendre au sérieux. Si vous attendez de quoi vous faire peur, détournez aussi votre chemin, le livre n'est pas assez crédible pour cela. Sans faire de gros spoiler, je peux déjà vous annoncer que les personnages de ce film se transforment peu à peu en zombie, en bon vieux mort-vivants, qui sentent le rat mort, qui se décomposent sur place, qui s'arrachent les membres pour se taper dessus avec et qui décapitent leurs victimes pour leur dévorer le cerveau. Oui, c'est tellement glauque et tellement grotesque que au pire, on peut être écoeuré, mais certainement pas effrayé. Au mieux, on sourira comme devant un bon vieux Scary Movie, on s'amusera de voir ces personnages à peine surpris de voir des zombie déambuler partout, ces créatures qui sont de véritables caricatures d'elles-mêmes. Et pourtant, on voudra savoir: que va-t-il se passer lorsque Tobe Hooper va essayer de retourner le film d'origine pour savoir comment il a pu provoquer tout ça? Bref, j'ai été embarqué, j'ai oscillé entre le rire et la consternation devant un livre qui reprend les codes du kitsh grotesque et du gore gratuit qui faisait le succès des fameux "Midnight movie", des films de série B à la fois immontrables et qui en deviennent par là complètement cultes.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus