AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Deslivresalire


Deslivresalire
  16 juillet 2019
Présentation de l'éditeur :
Une jeune femme attend son fiancé à Petsamo, une ville tout au nord de la Finlande. Tous deux doivent rentrer en Islande sur le paquebot Esja pour fuir la guerre qui vient d'éclater dans les pays nordiques, mais le jeune homme n'arrive pas.

Au printemps 1943, dans une Islande occupée par les troupes alliées, la découverte d'un corps rejeté par la mer sème l'émoi à Reykjavík.

Au même moment, un jeune homme est victime d'une agression d'une sauvagerie inouïe non loin d'un bar à soldats, et une femme qui fréquente avec assiduité les militaires disparaît brusquement.

Les jeunes enquêteurs Flovent et Thorson suivent des pistes contradictoires et dangereuses : officiers corrompus, Gestapo, vulgaires voyous...

A mon avis :

Non, non et non ! Trop c'est trop !

Pour ceux qui ont eu l'occasion de lire mon avis sur le premier volet de cette série (Dans l'ombre), je m'interrogeais sur le manifeste manque de dynamisme de l'écriture d'Arnaldur Indridason et sur l'utilité des circonvolutions littéraires avant d'en arriver à l'essentiel.

J'envisageais alors de persévérer en abordant la lecture du deuxième volet, histoire de ne pas passer à côté d'une série brillante telle qu'elle est souvent présentée dans nombre de critiques.

Quel consternation de constater que l'on retrouve dans ce roman policier, les mêmes travers que dans le premier : lenteur de l'action, fausses pistes suivies jusqu'au bout sans intérêt, événements étrangers à l'action sur lesquels l'auteur s'arrête sans raison (enfin, au moins ça remplit la page...), faux suspense (dès les premières pages, il y décrit un jeune homme sans le nommer pendant des pages, comme s'il s'agissait d'un secret à ne pas dévoiler et que cela participait de l'intrigue, alors qu'au final son nom est donné plus tard, sans enjeu aucun... à quoi cela a-t-il servit, si ce n'est à rendre le récit plus confus ?).

Bref, d'agacement en agacement, on finit par ne plus supporter ces flics militaires mous comme des chiffes, ces noms à coucher dehors (mais qui peut bien s'appeler Ingimar ou Osvaldur plus de 5 minutes en vrai ?), ces gens qui passent des pages à attendre qu'il se passe quelque chose. Bref, j'exagère (à peine) mais on finit par ne plus avoir de patience pour rien et on s'ennuie à mourir.

Deux étoiles ? Franchement, je ne suis pas sûr que ça en vaille autant...


Retrouvez d'autres avis sur d'autres lectures, sur mon blog :
https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
Lien : https://blogdeslivresalire.b..
Commenter  J’apprécie          480



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (48)voir plus