AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lekarr


Lekarr
  25 octobre 2020
« J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie ». J'ignore si Ishida Ira connait Paul Nizan et s'il a jamais lu « Aden Arabie » et son célèbre incipit. Ce qui est sûr en revanche, c'est que ces paroles, il les met presque à l'identique dans la bouche de son héros : « Vingt ans. Existe-il un âge plus désastreux que celui-là ? ».
Ryô a donc vingt ans et il traîne une mélancolie qui le coupe progressivement de ses semblables. Il ne met plus les pieds à l'université depuis belle lurette et se contente d'occuper ses soirées en travaillant comme barman. Il n'a aucun projet, guère d'envies et semble blasé de tout et de tous. Une rencontre inattendue avec la directrice d'une agence d'escort boy va changer sa vie.
En acceptant de se prostituer Ryô va multiplier les rencontres avec des femmes de tous âges et de toutes conditions. En leur compagnie, il va découvrir que la quête du plaisir peut prendre les aspects les plus divers et que ce que l'on nomme perversité ou déviance peuvent n'être que des chemins détournés pour accéder au bonheur. Il comprendra aussi que son spleen et son isolement proviennent de son incapacité à s'intégrer dans une société qui ne lui convient pas. Sa nouvelle profession, pour particulière qu'elle soit, va lui permettre d'échapper au moule qui lui était promis et de se créer son propre destin.
Jamais scabreux malgré la crudité de scènes très explicites, « Call-boy » est un roman maîtrisé de bout en bout. Loin de se limiter à une succession de rencontres tarifées - amusantes, surprenantes, dérangeantes - il nous montre comment le jeune homme s'affranchit des conventions pour se forger sa propre ligne de conduite. Chaque femme est une nouvelle leçon de vie, chaque contrat un palier qui lui ouvre de nouvelles perspectives.
Finalement, le seul reproche que j'adresserai à l'auteur est de donner une vision idyllique de la prostitution. Ryô enchaîne les belles rencontres. Il évolue dans un univers luxueux et policé et tire beaucoup de satisfaction de son travail. Il ne faudrait pourtant pas oublier que, pour la presque totalité de ceux qui la subisse, les choses sont loin d'être aussi agréables.

Lien : http://sfemoi.canalblog.com/..
Commenter  J’apprécie          101



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus