AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de AmandineMM


AmandineMM
  21 août 2011
Ce n'est pas mon Crébillon fils préféré, mais il reste l'un de ceux qui me plaisent particulièrement. Il y aborde, sous la forme d'un roman-mémoire, l'initiation et la formation du jeune Meilcour. J'avais oublié depuis ma lecture précédente combien celui-ci pouvait être agaçant de naïveté et de stupidité d'ailleurs. Heureusement, Madame de Lursay, puis Monsieur de Versac le prendront sous leur aile et le guideront, avec plus ou moins de succès. Je ne qualifierais pas la première de libertine : il s'agit plutôt d'une femme sensible (au sens du 18e siècle), voire d'une « machine à plaisir » dont parle la Marquise de Merteuil dans Les Liaisons dangereuses. Quant au second, je le considère par contre tout à fait comme un libertin, autant de moeurs que d'esprit, et comme un homme de son siècle : dans le long monologue à Meilcour, il lui révèle les clés pour réussir dans le monde aussi bien que lui. Ce faisant, il lui livre une analyse de la société de son temps qu'il a patiemment observée afin de la maîtriser. En cela, il m'a rappelé la Marquise de Merteuil, en moins joueur peut-être. Mon seul regret majeur après la relecture de cette oeuvre est qu'on ne dispose pas de la suite du monologue de Versac (si elle a lieu), celui qui devait porter sur les femmes et qui a été reporté à un autre jour.
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (8)voir plus