AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de papotea


papotea
  15 septembre 2015
J'avais lu "la lettre...." du même auteur qui m'avait laissé un très bon souvenir, aussi me suis-je laissée tenter par "la lettre de Queenie", le versant féminin du premier roman.

Alors ce n'est pas parfait, c'est vrai qu'il a y a beaucoup de redites qui gâchent un peu le récit, mais quand j'ai refermé ce livre il m'est resté une sorte de tristesse et de mélancolie, et donc que ce roman a atteint son but: me toucher et me parler.

Oui il y a des regrets tout le long de l'histoire, mais c'est une histoire de regrets: regret du non dit, regret du non fait...

J'ai trouvé tous les personnages très attachants - y compris David, le fils d'Harold que j'avais trouve tout à fait insupportable dans le premier roman - surtout les "amis" de Queenie dans ce centre de soin palliatifs.

Je déconseille la lecture de ce livre si vous cherchez un feel good bouquin, parce qu'il est mélancolique et parfois triste. Mais ça ne vous fait pas peur, allez-y !

Petite restriction sur la traduction: j'ai trouvé certaine tournures de phrases maladroites ou lourdes, et surtout le ou la traductrice s'acharne à coller du passé simple PARTOUT, ce qui donne un côté artificiel et désuet. du genre "tu parlas" ou "tu enterras". Un petit passé composé aurait été plus naturel, plus fluide !
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura