AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  18 octobre 2021
Avant toute chose, sachez que même s'il s'agit d'un tome 3, ce livre peut sans le moindre problème se lire en one-shot, sans que l'on aie jamais l'impression d'être perdu.

Merci également au voisin inconnu qui l'a abandonné dans le hall de l'immeuble, car il s'agit carrément de ma meilleure lecture depuis un bon moment !

BON. Ceci dit, Becky et moi étions faits pour nous entendre. Elle, c'est les fringues et les meubles, moi, les livres, mais le résultat est le même : des comptes éternellement dans le rouge, un appart ultra-encombré et un conjoint totalement dépassé. Néanmoins, l'addiction au shopping de Becky n'est absolument pas le sujet ici, davantage un trait de caractère amusant. Et si comme moi vous n'y connaissez rien, mais alors VRAIMENT rien du tout à la mode, vous apprécierez le fait de ne pas être noyés à tout bout de champ sous les noms obscurs de marques, contrairement à d'autres bouquins du genre.

Car à mille lieues des futilités, l'organisation du mariage de Becky est une catastrophe de A à Z, principalement parce que sitôt fiancée, la voilà immédiatement dépossédée de SA journée par les gens qui l'entourent. Sa mère et celle de Luke tiennent toutes deux à prendre les choses en main – chacun dans leur coin –, les amis et autres connaissances se ruent pour proposer leurs services... et Becky, dans tout ça, incapable de froisser les gens – voire prendre le risque de provoquer un incident diplomatique majeur –... laisse faire. Ce qui ne tardera pas à lui causer de très. gros. ennuis.
A ce sujet d'ailleurs, la solution n'est finalement pas celle à laquelle j'avais pensé, preuve que le suspense est soigneusement entretenu jusqu'au bout !
Pour une comédie romantique, l'ambiance du livre se révèle parfois assez pesante, mais la personnalité de Becky rend le tout aussi léger qu'une meringue, même dans les moments les plus sérieux. A l'inverse, si son indécision est aisément compréhensible sur certains points, pour d'autres, comme l'histoire de la robe, elle peut franchement agacer. de même que sa tendance à l'exagération.
On regrettera aussi que son alcoolisme (puisqu'il en est bien question) soit traité de façon aussi légère. Non, un shot de vodka n'est pas une solution miracle pour oublier momentanément les problèmes. Et ça n'a rien de drôle.

Reste qu'en dehors de ça, le bouquin reste, globalement, un petit concentré de valeurs positives : l'importance du prendre du temps pour soi. de s'écouter (si possible avant que la situation n'empire). de savoir se faire plaisir. de ne jamais oublier qui l'on est vraiment.

Une lecture farfelue, compliquée, drôle, plus sérieuse qu'il n'y paraît sous son vernis fun et qui n'a pas pris une ride en – déjà ! – vingt ans.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (2)voir plus