AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ewylyn


Ewylyn
  30 avril 2014
Un dernier tome à la hauteur, une belle fin et une série qui m'aura amusée, divertit. Ce cinquième tome se trouve sur la même lignée que les précédents, il n'y a pas véritablement de surprise, mais il se laisse apprécier.

On oscille sur des passages sombres, du pur shojo et un brin de magical girl. le shojo reste majoritaire, il explique le côté simple et divertissant, le girly très prononcé et les belles paroles. le happy end était prévisible, mais dans ce genre d'intrigue, j'aurais été déçue qu'après autant d'aventures, tout se clôture par du négatif. Alors qu'on prône de l'espoir, de la ténacité et de la force d'esprit, je suis heureuse de voir que Kilala a retenu les leçons des princesses qui sont plus que de simples « gourdes à robe et à bons sentiments ».

L'indépendance, la vivacité d'esprit, la générosité, la confiance, le courage... Rika Tanaka a bien raison de défendre ses princesses et les valeurs qu'elles transmettent, Blanche-Neige et la douceur, Ariel et l'indépendance, Cendrillon et l'optimisme, Aurore élégante et radieuse, Belle intelligente et forte, Jasmine et sa liberté. Elles ont toujours un petit truc à nous apprendre et qui serait malheureux d'oublier. J'étais super ravie du voyage initiatique entrepris par Kilala, elle a parcouru un long et beau chemin pour devenir princesse, pour devenir la princesse qu'elle voulait être, être elle-même en somme. L'acceptation de soi est une belle leçon.

Ce dernier opus est très magical girl, car la couronne atteint sa pleine puissance et que Kilala et Rei semblent apprendre à s'en servir pour sauver définitivement Paradisos. Les passages plus sombres viennent de Valdou, de sa soif de pouvoir, de contrôler les humains en leur ôtant toute émotion. C'est une bonne idée et mes réponses concernant les motivations de Valdou furent très intéressantes. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit comme ça, mais je ne gâcherais pas la surprise. La bataille finale est bien pensée et elle m'a passionnée, j'ai adoré les différents événements qui la compose. le final est quant à lui sympathique, j'adore Kilala en princesse, tentant de trouver sa voie.

Le monde visité pour ce cinquième tome est celui d'Aladdin. J'ai beaucoup aimé l'intrigue le concernant, cette histoire d'amitié et de confiance était très jolie. Surtout que nous retrouvons tous les personnages de l'univers, Abu, le tapis, le génie, Jafar, Iago, Rajah, les gardes, le sultan et bien sûr, Aladdin et Jasmine. le character design respecte totalement celui de Disney tout en n'oubliant pas la petite touche de Nao Kodaka dont j'applaudis le travail, ça n'a pas dû être facile, mais le résultat en vaut la chandelle ! Même les lieux nous plongent au coeur du monde d'Aladdin, le palais du sultan, la ville d'Agrabah, les décors sont réussis et fidèles à mes souvenirs du dessin animé.

Ce qui est dingue avec les graphismes de ce manga, c'est que le style de Nao Kodaka se voit, on le ressent dans le design de Sylphie, de Rei ou de Kilala. Ce qui reste impressionnant c'est sa capacité à composer pratiquement le même style que ceux des six dessins animés et on le sait, ce sont six styles bien différents. Excepté Ariel, Belle et Jasmine qui datent de la même époque, les autres princesses n'ont pas été créées à la même époque, c'est bluffant à quel point on retrouve les éléments de notre enfance.

Le scénario est sympathique, je l'ai dit et répété, mais on prend plaisir à suivre les aventures de Kilala. À la voir devenir une princesse, de la voir rencontrer six princesses connues de Disney, de la voir rechercher des pierres pour la couronne... Son combat avec Rei pour sauver Paradisos de Valdou, de son combat personnel contre Sylphie pour l'amour de Rei. Kilala est une héroïne très attachante et lumineuse, elle met de bonne humeur. Rei reste un garçon courageux et déterminé, un vrai prince et Sylphie demeure élégante, forte et très franche. Les textes de Rika Tanaka sont simples et fluides, très agréables à lire.

En conclusion, cette série est une belle découverte. Je m'attaquerai à une autre série qui mélange elle aussi Disney et univers original (Kingdom Hearts), et qui est l'adaptation d'une excellente saga de jeux vidéos. Mais revenons sur Kilala. C'est frais, drôle, sympathique, facile à lire, divertissant, idéal pour se changer les idées tout en revivant son enfance aux côtés des célèbres princesses de Disney. Il y a de bons éléments, du shojo, du magical girl, il y a de l'amour, de la vie, de l'espoir, mais pas de licornes, ça reste « fille » sans être trop mièvre. Cette saga de cinq tomes est un récit initiatique, celui d'une jeune fille qui souhaite devenir une princesse, le scénario est agréable, les dessins sont sublimes, un très bon moment de détente. Quant à ce dernier tome, il répond à toutes les questions posées, il propose une fin belle, une bataille intéressante et de belles promesses d'avenir pour Rei et Kilala.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus