AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Au_bonheur_des_livres


Au_bonheur_des_livres
  27 septembre 2016
Que celui qui ne s'est jamais demandé comment réagiraient ses proches s'il venait à mourir, me jette le premier livre qui lui tombe sous la main. 


"Point final" est un projet insensé, tordu et novateur; c'est un blog dans lequel un homme qui a organisé sa propre mort, tient le journal quotidien de ses observations. Ses observations? de quoi s'agit-il? Après avoir truffé son appartement de micros et de caméras (dissimulés, ça va de soi), ce type mettra en scène sa propre mort et s'installera dans une pièce dans laquelle il observera la réaction de sa famille et suivra tous leurs faits et gestes à travers l'écran de son ordinateur.


Curiosité malsaine? désespoir? folie? masochisme? sadisme? qu'est-ce qui motive cet homme à mettre sur pieds un tel projet sachant le mal et la souffrance qu'il va causer? ce "pourquoi" vous accompagnera pendant toute la lecture du roman.La tenue de ce blog que l'auteur nous présente comme une expérience qu'il a vraiment menée va susciter de nombreuses réactions de la part des lecteurs, il y a ceux qui y croient et ceux qui pensent qu'il s'agit d'un canular...seule la lecture du roman vous révèlera ce qu'il en est!


"Point final" est le premier roman de William Lafleur (qui est vraisemblablement un pseudo), plus connu sur les réseaux sociaux (facebook, tweeter) sous le pseudo "monsieur le prof", celui-ci enseignant l'anglais dans un collège, il publie quotidiennement des anecdotes hilarantes sur sa vie de prof.


Il y a quelques mois, il a publié ce roman en auto-édition, le nombre de tirage étant limité et le livre ayant eu beaucoup de succès, je n'ai pas pu passer commande en raison d'une rupture de stock. J'ai donc décidé il y a quelques semaines de contacter l'auteur via instagram pour lui demander quand son roman allait être de nouveau disponible car je voulais  le commander pour proposer un concours sur ma chaîne. Il m'a fait savoir qu'il avait trouvé un éditeur en la maison d'édition Michel Lafon et m'a mise en relation avec l'attachée de presse qui m'a gentiment envoyé une épreuve nc du roman.


Je suis friande de ce genre d'histoires qui vous promettent un concentré d'émotions. Au départ on ne peut qu'être intrigué par la façon dont le narrateur organise sa mort, or on n'en saura rien, l'intérêt de l'histoire résidant ailleurs. Et puis vient la question de ce qui le motive et là encore il reste évasif et trop léger, il veut simplement savoir comment sa femme et ses enfants vont réagir, comment vont-ils vivre sans lui, et si ils y arriveront; j'avoue que je me suis interrogée sur les moyens mis en oeuvre pour qu'il soulage sa conscience! parce qu'il est évident que ce projet semble démesuré, hors norme, et forcément viendra le moment où il faudra (ou pas) faire marche arrière une fois qu'il aura ses réponses et une fois ses doutes dissipés. Certains passages provoqueront un sentiment de dégoût, de malaise, notamment une de ses observations qui pour le coup m'a mise très mal à l'aise. Et pour cause, le narrateur en s'adressant à nous, nous associe à son jeu malsain et pour ma part, le voyeurisme n'étant pas ma tasse de thé je n'ai pas eu d'empathie pour ce type.


J'ai été passablement agacée par le personnage principal (est-ce que cela vous arrive aussi?), et au-delà de ce que cela peut susciter comme interrogations, je n'ai pas cessé de me focaliser sur le dénouement; je sentais qu'il s'était fourvoyé et qu'il est tout simplement impossible de reprendre une vie normale après un tel scénario.


Le twist final est surprenant mais les lecteurs aguerris de romans à suspens/thrillers/polars pourront la voir venir (quoi que ).


171 pages organisées en courts chapitres et une écriture dynamique rendent la lecture très fluide et les questionnements incessants. le seul reproche que je peux faire à ce roman est de ne pas être plus long. J'aurais aimé que l'auteur tire un peu plus sur la corde de la tension et joue un peu plus avec le lecteur. Cela dit, je ne peux que vous encourager à lire ce premier roman et j'attends avec impatience de savoir sur quelle piste William Lafleur nous emmènera pour le deuxième.


MON AVIS /


J'ai rarement lu des romans avec un sujet aussi dérangeant et qui agace au plus haut point le lecteur, preuve que l'intrigue est efficace! Aussi bizarre que cela puisse paraître, au début on se trouve pris au jeu et on s'imagine à la place du narrateur cherchant à savoir comment notre famille réagirait à notre mort; or le sentiment de malaise finit par prendre le dessus et finalement on se sent à l'étroit dans le costume de voyeur. A mon sens, ce roman invite à la réflexion sur la solitude, la condition humaine, nos rapports les uns aux autres, et notre conception du bonheur. A lire sans hésiter.


Lien : https://www.Instagram.com/au..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox