AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.81/5 (sur 154 notes)

Nationalité : France
Biographie :

William Lafleur est professeur d'anglais en lycée en banlieue parisienne.

Connu sur Twitter par son pseudonyme Monsieur Le Prof, il est auteur du blog BD Partenaires Particulières.

site de l'auteur : http://monsieurleprof.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/bongeourre/
Twitter : https://twitter.com/msieurleprof/




Ajouter des informations
Bibliographie de William Lafleur   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Mr Le Prof et Marie Pellan - Bercoff dans tous ses états


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Pourtant, il y a une autre issue. Car nous ne sommes pas seuls dans le wagon de notre vie. Certaines observent par la fenêtre, d'autre préférent fermer les yeux, et certains encore regardent autour d'eux, regardent les autres passagers, et parfois rencontrent leur regard. C'est dans le moment là que se situe la clé qui scintille comme une évidence. Ce dont on a besoin, après tout, ce n'est peut-être pas de descendre du train, mais de voir que certaines passagers s'ennuient autant que nous. Et cette clé nous permet de rester dans le wagon tout en vivant autre chose.
Commenter  J’apprécie          71
Rien n'a changé. Toute la vie, on attend que quelque chose se passe, mais rien n'arrive jamais. On meurt et rien ne survient après non plus. Jamais rien. J'espérais qu'en observant cette vie plutôt qu'en la vivant je parviendrais à en tirer un sens, quel qu'il soit. Ce que je vois m'attriste plus qu'autre chose.
Il se passe rien, parce que c'est au quotidien qu'on stérilise le monde, qu'on castre nos sentiments qu'on fait tout, en faite, pour ne pas vivre.
Commenter  J’apprécie          71
C'est le premier pas dans l'immoralité qui est le plus difficile mais, une fois l'impulsion donnée, on ne peut plus reculer.
Quand j'ai fait les branchements initiaux, j'avais la gorge nouée et le dos trempé. Mais, petit á petit, cette peur s'est muée en frénésie et je ne pouvais plus m'arrêter. Quitte á pénétrer dans l'immortalité, autant le faire jusqu'au bout
Commenter  J’apprécie          70
Ecrire est le l’acte le plus intime qu’il soit, c’est lui qui dévoile le processus de notre réflexion personnelle.
Depuis que je suis loin de toi, je suis comme loin de moi.
Après tout, c’est cela même, la vie, essayer souvent et échouer tout autant de fois.
Commenter  J’apprécie          62
Peut-être que ç’est ça, ma petit mort à moi : ouvrir les yeux bien grand sur le monde tel qu’il est, et m’en gaver jusqu’à l’overdose. Pas besoin de caméra ou de micro pour savoir ce qu’il se passe. En quatre lettres : rien. 
Commenter  J’apprécie          64
Mais lire un journal, cela n'a pas de sens. Un journal ne vit que par l'écriture, toute lecture en est la destruction. Qui n'a jamais eu honte en relisant ses propres mots ? Surtout ceux emplis d'émotions ? Ils n'ont de sens que sur l'instant.
Commenter  J’apprécie          40
Et il me semblait que c'était cela, le bonheur:
pouvoir, pendant une courte éternité suspendre le temps, ne plus se soucier de rien, tout simplement laisser voguer son esprit au gré des notes.
Et, à nouveau, une case toute noire: "Toutefois, derrière la porte, le néant était toujours là."
Commenter  J’apprécie          30
Le fait que certains se fassent exploiter avec le sourire doit apparemment empêcher d'autres de se battre pour améliorer leurs conditions de travail et de vie.
Avec un tel état d'esprit, on ne peut jamais améliorer ses conditions de travail, simplement les voir se dégrader avec le temps. C'est ainsi que l'on observe un véritable nivellement par le bas.
Commenter  J’apprécie          20
L'objet de cet ouvrage est donc de dresser un état des lieux de l'éducation en France, vu de l'intérieur, par des milliers de paires d'yeux. Oubliez les grands discours des experts en communication qui ne cessent de répéter à l'envie que « tout va bien ». Un livre de ce genre fera, je l'espère, plus de bruit que mes publications en ligne. Il est encore temps de redresser la barre, avant que tout le monde ne quitte le navire. Avant le naufrage de notre système éducatif.
Commenter  J’apprécie          10
N'ayant pas pu vivre ma vie, c'est son absence que je me propose de partager. Ce n'était pas si dur de passer de l'autre côté, vous savez
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de William Lafleur (400)Voir plus

Quiz Voir plus

L'Avare de Molière

Comment s'appelle l'avare ?

Cléante
Mr Jourdain
Harpagon
Mr Scapin

11 questions
167 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..