AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Jardinssecrets


Jardinssecrets
  09 octobre 2018
Bonjour à toutes et à tous…

Et voilà, nous sommes de nouveau en automne depuis quelques jours…
Pour certains se sera la grisaille, la pluie, le début du froid.
Pour d'autres, c'est bientôt le “Beaujolais” !
Pour d'autres encore, les différents rouges et orangés des feuilles qui tombent des arbres.

Pour moi, l'attente est différente.
Mais le voilà enfin : le Legardinier Nouveau est arrivé !!!

J'ai encore menti ! : 85% de drôlerie franche, 15% d'émotion
L'attaque donne la première impression en bouche, le goût simple et sucré que dégage le récit.

Après macération et extraction pendant quelques mois. Fermentation sous contrôle strict de l'auteur, pour les différents tempéraments des personnages tout en restant parfaitement cohérent. Sélection d'humour et de jeux de mots souvent hilarants.
20% d'amnésie pour relever le tout.
- Visuel : Robe assez brillante, plutôt décalée (légèrement loufoque c'est normal, c'est le sujet qui veut ça, il n'y a pas de filtration). Couleur carmin aux reflets grenats saupoudré de quelques éclats d'or pétillants, c'est pour la mise en bouche.
- Olfactif : Nez agréable, assez intense, simple. Arômes très "nature”, quelques caricatures, des scènes complètement improbables et une très bonne amie toujours là au bon moment.
- Gustatif : Agréable, ronde et souple. Vivacité. Dialogues délicieusement drôles et tendres. Bouche assez puissante, la jeune fille a du caractère et est un peu capiteuse.
- Conclusion : Cette cuvée est une découverte fort sympathique. Roman au premier aspect simple, croquant et très digeste. La fraîcheur des petits mots et les dialogues qui sont vraiment drôle et plutôt agréables. La bouche reste légère, les interrogations directes et sincères sont franches. Ça glisse bien et on en redemande…
A partager simplement avec des amis afin de passer de très bons moments.

Parfait sur un transat, sur la plage, pendant le trajet pour se rendre au travail et même tout seul dans son jardin.

Vous aimerez comme moi la force de ce roman puissant où il faudra parfois lire entre les lignes des conseils et de vrais messages d'amour qui vous donnerons envie de croquer à pleines dents dans la vie qui s'offre à vous ; vous vous délectez de la douceur et du sucré de cette histoire moelleuse qui se marie si bien avec la fraîcheur et l'acidité de la jeune Laura qui cherche a retrouver sa mémoire; vous aurez l'impression parfois de sentir des odeurs de fleurs qui vous rappellerons le jardin de votre grand-mère, ou celles un peu plus légères de la boulangerie du coin quand vous partiez le matin à l'école avec votre lourd cartable sur le dos…
Et puis, vous pourrez aussi, tout simplement vous dire que vous l'avez aimé, même s'il vous a fait un peu tourner la tête.

PS. très important !!!
Avant la dégustation, il vous faudra impérativement retirer le masque que vous portez au quotidien pour vous protéger, celui que vous avez dans la rue ou sur votre lieu de travail. le plaisir en sera plus qu'amélioré, n'offrant aucune contrainte à vos zygomatiques ainsi libérés.

Le Legardinier 2018 est un bon cru !
...
Extrait :
“Je souffle. Ça fait beaucoup d'un seul coup, mais je suis heureuse d'y voir plus clair.
- Si j'ai bien compris, Lucie, ce monde est un bordel sans nom rempli de piège dans lequel tout est fait pour que nous tombions.
- c'est ça. Chaque opportunité est un potentiel traquenard mortel. Mais voyons les choses du bon coté : ça nous distrait efficacement en attendant de prendre la météorite géante sur la figure.
Je suis complètement abattue.
- C'est pire qu'épouvantable... On te bassine avec des grands principes en espérant que tu les croiras pour mieux te rouler dans la farine. C'est bien connu, ceux qui ne savent pas qu'autre chose est possible ne se révoltent pas. de toute façon, on finit tous par crever à plus ou moins brève échéance.
- C'est ça, ma copine, on est des flétans panés condamnés à griller.
- Où est donc et la beauté de la vie ? Pourquoi, face à tant de cruauté et de souffrance, s'accroche-t-on désespérément à l'existence ? En quoi est-ce une chance d'être sur Terre ?
- Pour les gens, Laura. Les gens. Tout est là. Méfie-toi des systèmes ou des groupes, mais observe les individus. Lorsqu'ils acceptent de partager, quand ils offrent sans raison, lorsqu'ils s'oublient pour une idée, quand ils tendent la main, ils sont plus beau que tout. Quand ils dépassent leurs petits intérêts, quand ils poussent un de leurs semblables pour qu'il s'en sorte mieux qu'eux, quand ils font équipe, ils sont grands. Ils sont même immenses. C'est en étant témoin de leurs élans que l'on trouve la force de tout endurer. C'est pour eux que l'on reste.”
Commenter  J’apprécie          101



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (9)voir plus