AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de stcyr04


stcyr04
  18 juillet 2019
Afrique du Sud. Savane, veld et kopje. Une femme nommée Mary Turner est poignardée par un domestique noir qui avoue immédiatement son forfait Point donc d'enquête policière ici , on est plutôt invité à connaître les raisons qui ont mené à ce qu'un noir tue une blanche et encore ce n'est peut être pas vraiment le propos. Revenons en arrière. Mary, citadine pleine de rêve et d'a priori décide d'épouser un fermier, Dick Turner. Elle n'a pas misé sur le bon cheval, elle déchante rapidement. Ce dernier est un pauvre diable qui à la faculté de transformer en plomb tout ce qu'il touche. Il essaye toute les cultures et élevage imaginables, porté par un bel enthousiasme qui fait long feu, il échoue immanquablement et le couple s'appauvrit. Alors que Dick est un maître arrangeant qui traite relativement bien sa main d'oeuvre en ces temps de colonisation, Mary à des préjugé raciaux de son temps, elle n'évite aucune occasion pour houspiller les noirs, les tyranniser et les maltraiter. Dick semble s'accommoder de ses ratages; Mary récrimine et endure. Elle est progressivement et finalement vaincue par l'inertie, la torpeur et le fatalisme puis sombre dans une forme d'hystérie C'est peut être cela qui la tue, elle semble fasciner par la fin qu'elle présent, elle l'appelle et l'embrasse.

Le roman dénonce l'absurdité et l'hypocrisie du colonialisme, où la peur et la fascination, le désir et la haine tissent les relations ambiguës entre les coloniaux et les indigènes.. Une belle réussite pour le premier livre de la prix Nobel de littérature 2007.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus