AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de CSBlitaussi


CSBlitaussi
  05 avril 2018
La Pâtissière de Long Island est l'histoire de Marie Wiemkes et Rona Otten. Deux femmes, deux époques, deux histoires.

Début des années 30 : Pour l'empêcher de fréquenter l'élu de son coeur, les parents de Marie l'ont envoyée aux Etats-Unis chez ses frères à New York. Marie débarque à New-York avec le coeur brisé et une recette secrète pour faire un cheese-cake. C'est une recette que sa tante Frieda lui a confiée. Marie a fait la promesse de ne jamais relever la recette à personne et de ne la confier à une personne féminine de sa famille quand c'est le temps.

2002 : La vie professionnelle et sentimentale de Rona Otten se trouvent au plus bas au même moment. Elle se sent complètement perdue. La demande de son grand-père pour l'accompagner aux Etats Unis vient au bon moment, cela lui permet de se changer les idées. le grand-père de Rona, Jonny, souhaite rendre visite à sa soeur Marie, qui souhaite sincèrement revoir son frère à l'occasion de son 90e anniversaire.

C'est donc une histoire à deux niveaux. J'ai trouvé que l'histoire de Marie est beaucoup plus intéressante que celle de Rona. Marie est une jeune fille de la campagne de la Frise Orientale au début des années 30. J'ai apprécié l'évolution de ce personnage : au fur et à mesure qu'elle découvre la vie américaine, elle évolue dans sa manière de penser que je trouve assez moderne pour une jeune femme de cette époque. Elle est courageuse, curieuse et apprend vite à s'adapter à son nouvel environnement. J'ai bien aimé les descriptions fournies par l'auteure sur la société new-yorkaise et la situation des émigrants à cette époque.

L'histoire de Rona semble un peu fade et trop convenue à côté. C'est une femme de notre époque avec les problèmes de notre époque. Heureusement Marie lui a confié la recette de la tarte au fromage blanc qui fait du bien partout où elle est consommée.

Cette forme d'histoire me fait fortement penser à l'histoire d'Elsie et Reba dans Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah McCoy. Même structure, quasiment les mêmes époques et quasiment le même déroulement où le passé et le présent s'entremêlent. Je me souviens que j'ai trouvé l'histoire d'Elsie (le passé) plus intéressante que celle de Reba (le présent).

J'ai passé tout de même un bon moment de lecture en mode détente, mais je ne pense pas que je vais m'en souvenir longtemps

Challenge Multi-Défis 2018
Challenge Féminine 2018
Challenge Pavés 2018
Commenter  J’apprécie          170



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (17)voir plus