AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Maliae


Maliae
  24 septembre 2014
Attention, je risque de faire des GROS SPOILS dans cette chronique. Ne lisez pas si vous n'avez pas lu et avez envie de découvrir par vous même ce troisième tome.
Si j'ai mis si longtemps à lire ce troisième tome c'est qu'il me faisait peur. J'avais peur du Juliette/Warner, j'avais peur de ce que je m'étais fais spoiler – le fait qu'Adam devenait méchant. Et puis Aurore devait le lire, alors je me suis dis que ça me motiverait de pouvoir en parler avec quelqu'un. du coup je me suis lancée (en même temps j'avais plus le choix, Aurore lit plus vite que son ombre). Alors me voilà à commencer, tremblante et stressée par ce qui allait se passer. Et puis finalement, et bien ça s'est plutôt bien passé.
Je crois que c'est parce que j'adore comment écrit l'auteur, j'ai dût le dire dans le tome 1, dans le tome 1.5, et le tome 2, mais je le répète encore, j'adore le style de l'auteur. Oui c'est écrit au présent, mais elle me chamboule à chaque fois, elle tape fort, elle tape bien, elle sait manier les mots et me bouleverser et j'adore ça, j'en demande encore. Tahereh Mafi secoue moi ! Si dans le tome 1 et 2 on retrouvait beaucoup de phrases barrées, maintenant plus rien. Normal je dirais, Juliette a reprit du poil de la bête, elle a prit confiance en elle, elle a plus besoin de barrer, elle écrit ce qu'elle pense et voilà. Elle a évolué, elle est devenue plus forte.
Et aussi plus chiante.
Oui je le dis. Juliette dans ce tome-ci m'a énormément agacée. Son égocentrisme atteint des sommets et plus d'une fois j'ai eu envie de la gifler, de la secouer ou de lui mettre de bons coups de pieds au cul. Ce qui m'a énormément saoulé, c'est que son égocentrisme est nourrit pas les personnages autour d'elle. Attention Juliette pète de travers, tout le monde s'inquiète pour son petit cul. Attention Juliette se met le doigt dans le nez, continuez de l'idolâtrer. Et j'avoue c'était lourd.
Elle est plus forte oui, mais on dirait quand même que le monde tourne autour d'elle, c'était un sentiment assez désagréable dans la première moitié du roman.
D'autant plus que dans cette première moitié, j'ai eu envie plus d'une fois de tabasser Warner pour lui rabattre son clapet. Qu'est ce qu'il m'a gonflé, j'en suis venue à le détester alors que le tome 1.5 m'avait réconcilié avec lui. "Moi je sais tout", "moi je suis comme ça", "moi je te comprends mieux que personne", "moi je moi je moi je", oh la ferme cinq minutes tu veux.

Paradoxalement, dans cette première moitié, celui qui m'a vraiment plu et m'a vraiment touché c'est Adam. Oui ça devient un vrai ****, oui il dit des trucs dégoûtants, méchants, horribles. Mais Adam est brisé, cassé, détruit. En partit à cause de Juliette qui n'a fait que lui mentir, sans arrêt. Il a tout abandonné pour elle et tout ça pour rien, je comprends qu'il en puisse plus, qu'il se sente épuisé, qu'il ait toute cette colère en lui et qu'il ait besoin de blesser, de faire mal. Alors oui, je l'aime. Il m'a touché, et je continue à adorer Adam malgré tout. J'aurais voulu qu'on essaie de plus le comprendre, que Juliette ne se contente pas de ses "vraiment comment osent-ils me traiter ainsi moi JULIETTE"… Égocentrique, je vous disais.


Bon c'est à partir de là que j'ai accepté le Juliette/Warner, mais pour de mauvaises raisons. Pas parce que tout à coup je me suis dit "enmondieu mais quel couple merveilleux", mais plutôt parce que j'ai pensé "aussi égocentrique l'un que l'autre, ils se méritent" et j'ai souhaité qu'Adam puisse trouver mieux que ça.
Heureusement il y a Kenji. Kenji est génial, à la fois faible et fort, il blague et il souffre à la fois, il essaie de tenir pour tous et craque quand même parfois. Il apporte de la légèreté et m'a vraiment fait beaucoup rire. Sa relation avec Juliette est plutôt mignonne, et j'avoue que j'aimerais bien connaître un Kenji, ça doit être reposant (et fatigant à la fois). Et puis James… James le gamin le plus mignon qui soit, je signe où pour l'adopter ce gosse? Il est adorable, j'avais tout le temps envie de le prendre dans mes bras. Et les autres sont assez effacé, mais m'ont plus aussi, pour leur envie de se battre, parce qu'ils sont encore debout malgré tout.

La deuxième moitié m'a réconcilié avec Juliette et avec Warner. L'histoire de sa mère moi ça m'a foutu les boules, j'avais envie de le prendre dans mes bras le pauvre doudou (oui fini les "je vais le fracasser" je disais désormais "bonjour aux câlins")

Je me serais passé des scènes de jambes en l'air, mais heureusement rien n'est décrit, elles sont hyper soft et Juliette se contente de nous décrire ce qu'elle ressent, ce qui est plutôt fort. J'ai adoré le fait que Juliette maîtrise son pouvoir et se rende compte que désormais elle pourrait toucher les gens, parce que c'était un beau cadeau je pense (même si je l'ai trouvé vraiment trop puissante, j'ai du mal avec les supers pouvoirs super mary-sue où tu deviens super invincibles).
Bon et puis surtout ma scène préférée de ce tome, qui m'a fait pleurer comme une madeleine tellement j'étais touchée, c'était la scène où Warner découvre qu'Adam et James sont ses frères. Qu'il a failli les tuer, mais que… Il a des frères et qu'il n'est plus si seul. Qu'il a une famille. Et qu'il veut apprendre à la connaître (et j'avoue qu'Adam redevient mignon en plus). C'est beau je trouve (oui moi les trucs familiaux ça me met toujours dans tous mes états).
La fin est belle et sympa, très mise en scène mais j'ai adoré quand même. C'était une bonne fin (et plutôt ouverte mais positif).

Alors même si j'ai pas mal râlé, ronchonné, crisé, et bien j'avoue que je garde quand même des supers bons souvenirs de cette lecture, j'ai pas mal ris, j'ai pleuré, j'ai été touché, je me suis attachée aux personnages (surtout Adam oui c'est comme ça), j'ai adoré l'écriture (je me répète mais c'est tellement vrai), et en fait j'ai peut-être trouvé ce tome un peu lourd parfois, ça m'a pas empêché d'aimer quand même !
Lien : http://jetulis.wordpress.com..
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus