AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Derfuchs


Derfuchs
  08 octobre 2019
Achille se réveille d'un rêve le laissant carbonisé suite à un crash d'avion. le crash, le vrai, celui qu'il vient de vivre, c'est le largage dont il a été l'objet de par sa copine, son amie, son amour. Autant dire qu'il ne s'en remet pas.
Dans l'appartement qu'il vient d'acheter, en cours de travaux, il trouve une lettre, non ouverte, sous une moquette, adressée à l'ancienne propriétaire, datant d'une quarantaine d'années.
Ouvrir, pas ouvrir, finalement il ouvre, lit et comme il y a une adresse derrière, il décide de la rapporter à l'expéditeur.
Le plein dans le scooter, la valise chargée, le voilà parti pour Marseille. Marseille qu'il compte atteindre, depuis Paris, en une semaine.
Voyage, paysages, campings ou pas, belle étoile, baignade du matin, couchers de soleil et souvenirs d'elle. Photo rescapée devant la grande roue des Tuileries, une ombre au crépuscule, chagrin?
Marseille, rencontre avec un vieil homme, vieux sage, miroir de soi et retour.
Dans cet album, véritable poème, aux vignettes et dessins lumineux, pleins d'un romantisme touchant, portrait d'un homme accablé à la recherche de soi, à la recherche d'un autre encore plus meurtri que soi, sans dialogue ou presque, l'auteur nous livre une fable sur la vacuité de l'existence sans l'autre, tant chérie.
Album réussi, lecture également!
A noter un plan de Marseille superbe, dessiné en forme de jeu de l'oie.
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          180



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus