AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Fandol


Fandol
  30 juin 2021
Le Tatoueur est un très bel album. Sa couverture est déjà magnifique avec Zoli, le Tatoueur, en rouge sur fond noir mat et brillant. L'histoire imaginée par Matz, superbement dessinée par Attila Futaki, se passe entièrement de nuit, à Paris d'où un ensemble très sombre.
Zoli est un tatoueur hors pair, réputé, recherché mais qui déploie une énergie folle pour ne pas être repéré. Suite à un gros problème en Hongrie, son pays d'origine, il a fui Budapest d'abord en Hollande, puis en Allemagne avant de se retrouver à Paris.
Il termine une séance, réalisant une véritable oeuvre d'art sur le dos d'un homme qui ne raconte rien de lui-même, contrairement à ses autres clients. Zoli prend alors un taxi, une DS conduite par Laszlo. Ce chauffeur est fils de parents hongrois et, petit à petit, il intrigue de plus en plus le Tatoueur, l'agace même malgré leurs origines communes. Surtout, il lui parle des chauffeurs de taxi qui vont bientôt passer à l'action pour nettoyer le pays des plus grands profiteurs…
Bien malgré lui, Zoli est impliqué par Laszlo car son client actuel, sur lequel il termine le tatouage, est très riche. Il est justement au coeur du système.
Tout cela est bien raconté avec des textes d'excellente qualité. Les réflexions sur le métier de tatoueur sont d'une grande justesse. Enfin et surtout, tout ce que Laszlo explique à Zoli à propos de ce que découvrent, apprennent et savent les chauffeurs de taxi, est impressionnant.
Sur le dos de son client, ce félin aux dents acérées, accompagné d'un serpent aux crocs menaçants, symbolise toute une société où les plus riches s'enrichissent toujours plus. Hélas, la solution choisie par les chauffeurs de taxi pour faire le ménage, plutôt violente, n'est pas non plus la plus démocratique.
Lorsque tout s'anime, l'action est dessinée suivant le mouvement. La taille des vignettes explose et cela donne un résultat très probant après le calme des premières pages où la tension était déjà bien palpable.
Le Tatoueur, en un album unique, ce roman graphique de Matz et Futaki m'a captivé en m'entraînant dans un monde dont j'ignore les codes mais qui reflète bien une part importante de notre société.

Lien : https://notre-jardin-des-liv..
Commenter  J’apprécie          1030



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (102)voir plus