AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mireille.lefustec


mireille.lefustec
  01 juin 2016
Lu en italien. Editeur Rizzoli. 390 pages. 2003

Je traduis la première partie de la présentation de l'édition Rizzoli.
New-York 1903, la ville des espérances dans laquelle débarquent chaque jour douze mille étrangers, dans laquelle les italiens sont abhorrés comme gens superstitieux et criminels et dans laquelle abordent deux enfants de douze et neuf ans_Diamante et Vita_ venant de Tufo de Minturno, un minuscule pays sur le Garigliano, province de Caserna.
Lui est taciturne, orgueilleux et téméraire. Elle, instinctive, jalouse et dotée de la mystérieuse capacité de déplacer les objets.
Dans une chaotique pension de Prince Street, dans le ghetto italien de downtown, les attendent Agnello, le père de la fillette, Lena sa nouvelle compagne, Rocco, Geremia, Nicolà dit Coca-Cola et, surtout, l'Amérique.
Entre la faim, les vexations, la prépotence de la Mano Nera et d'un père possessif, liés par une passion précoce autant que prématurée, les deux enfants découvrent ensemble la mort, la lecture, les tentations, le sexe, la trahison et la fidélité.

Je stoppe ! car le résumé continue.
Ceci encore: "Picaresque et fantastique comme un roman, Vita n'en n'est pas uniquement un. Les deux enfants ont existé, tout comme la pension et les nombreux personnages qui animent cette histoire."

Je comprends que cet ouvrage ait remporté un grand succès auprès des italiens qui y retrouvent une part importante de leur histoire.
Personnellement, je l'ai lu avec intérêt , apprécié l'écriture même si je ne trouvais pas toujours la traduction de plusieurs mots ce qui rendait ma lecture moins fluide.
Et puis, je suis passée plus vite sur l'énumération de faits advenus, de morts de maladies, de condamnations.......
Et j'ai sauté les toutes dernières pages !
Cependant les personnages sont forts, l'ambiance et les moeurs de cette période très bien rendus.
On vit la misère au quotidien, la farouche volonté d'en sortir, que ce soit honnêtement ou pas.
Diamant est très attachant.
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus