AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aucafelitterairedeceline


Aucafelitterairedeceline
  22 octobre 2015
Merci Babelio de m'avoir permis de lire ce roman aussi divertissant que très actuels par les thèmes qu'il aborde : l'humour, l'intégration, l'islam et l'occident, etc.
Nous faisons très vite connaissance avec Azime et son fort caractère, son amie Banu et sa famille. Au début, l'ambiance n'est pas à l'humour. Une amie d'Azime est morte défenestrée. Pour beaucoup, il est évident qu'il s'agit d'un crime d'honneur perpétré par le père. Ceci sera un des axes de ce roman, mais ce n'est pas tout.
Au bout d'une dizaine de pages, l'auteur nous livre un bon portrait des membres de la famille Gevas et d'emblée il est évident que grâce au caractère de chacun d'eux, ce roman ne s'annonce nerveux et drôle.
Il y a plusieurs niveaux de lectures dans ce livre. On peut d'un côté le prendre comme un roman d'apprentissage. Azime vit chez ses parents, travaille dans l'entreprise familiale. Sa mère veut la marier à tout prix, mais elle cherche une certaine indépendance. Elle a un goût prononcé pour l'humour qu'elle cache et lorsqu'elle se produit pour la première fois tout dérape dans sa vie personnelle. Elle fait face à la désapprobation de son entourage et tente de tracer son chemin malgré tout, échouant et s'élevant , mais grandissant à chaque fois, jusqu'à se réaliser.
D'un autre côté il y a cette intrigue, certes plus secondaire, autour de la mort de son amie qui la hante et qui la consterne. Elle veut des réponses et en obtiendra. Cette partie de l'histoire permet à l'auteur d'illustrer la difficulté de vivre entre deux mondes, deux cultures et de trouver sa place tout seul.
Enfin, tout cela est prétexte à aborder les thèmes cités plus haut. Les parents d'Azime sont arrivés en Angleterre lorsqu'elle était encore petite. Elle et son frère et sa soeur ont été élevés dans la tradition kurde, mais grandir en Angleterre fait naître aussi des aspirations chez eux que les parents ne comprennent pas et veulent réprimer.
Résultat : le cocktail est réussi, tantôt profond ou léger, bien dosé en humour quand il le faut.
Il est amusant de noter que le titre original de ce livre Funny girl, est identique à celui du dernier roman de Nick Hornby, sorti il y a peu de temps aussi. En tout cas, Anthony McCarten signe un bon divertissement et nous livre une réflexion sur l'usage de l'humour, le rapport aux autres, à la famille, la communauté.
Lien : https://aucafelitterairedece..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus