AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PauseEarlGrey


PauseEarlGrey
  08 août 2016
Inspiration Outlander : un juste équilibre

J'avais lu quelques chroniques reprochant à La Rose et la Tour sa ressemblance trop forte avec la saga de Diane Gabaldon, Outlander (Le chardon et le tartan). Effectivement, le résumé peut y faire vraiment penser. Pourtant, en avançant dans ma lecture, même si j'étais à l'affût du petit truc qui serait en trop par rapport à une histoire originale, je n'en ai pas trouvé. Et j'ai cherché!

Certes, la jeune femme voyage dans le temps et tombe amoureuse. Pour autant, la forme du voyage en question n'a absolument rien à voir avec celui d'Outlander. Je préfère vous laisser la surprise sur l'explication, encore plus si vous êtes fan d'Outlander. le fait est que l'homme que Jane doit sauver au XVIIIe siècle est le mari d'une autre.

De plus, le livre est en un seul tome et de fait, ça n'a rien à voir avec la fresque de vie que nous conte Gabaldon. Pour ma part donc, si on reste dans la même thématique de roman et la même période historique, ils ne sont pas comparables. Au contraire, quand on aime l'un, on ne peut qu'aimer l'autre.

Une femme qui mène l'action

Le personnage principal de notre histoire est Jane Granger. Loin d'être elle-même une féministe virulente, elle est une femme banale qui ne se pose pas trop de question, ne s'en est jamais vraiment posé et n'a jamais du s'en poser d'ailleurs. Issue d'une famille aisée, elle avance dans la vie assez facilement sans avoir une grande personnalité au début de notre histoire.

Ce sont ses fiançailles avec Will qui vont commencer à la travailler sur ce qu'elle souhaite vraiment dans la vie. C'est une romance, ses questions portent inévitablement sur son sentiment amoureux. Elle doute et elle doute jusqu'au bout. Un sentiment bien humain au fond.

C'est son aventure spéciale au XVIIIe siècle en Grande-Bretagne qui va la changer complètement. Elle va continuer à se poser des questions, trouver des réponses mais surtout rester fidèle à elle-même et à une certaine loyauté qui va la faire grandir. Parce-qu'au delà de ses doutes, c'est sa loyauté que je retiens, envers elle mais aussi envers ses engagements et les solutions qu'elle trouve lui permettent de concilier les deux.

Toute l'histoire repose autour d'elle et des décisions qu'elle choisit de prendre seule. Pas de coup du sort, pas de hasard. La jeune femme est seule maîtresse de son destin et c'est ce qui m'a beaucoup plu dans ce livre. Elle brave l'hiver et les routes enneigées pour un choix et une loyauté qu'elle décide de respecter. Je trouve ça vraiment exaltant et sans en faire une héroïne, Fiona McIntosh fait de Jane l'héroïne de sa propre vie et on ne peut qu'admirer son courage et sa détermination.....https://pauseearlgreyblog.wordpress.com/2016/08/03/la-rose-et-la-tour-fiona-mcintosh/
Lien : https://pauseearlgreyblog.wo..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus