AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Takalirsa


Takalirsa
  25 mars 2020
Dix ans ont passé et c'est un Ziz complètement démoli psychologiquement que l'on retrouve (« Les nerfs, je ne les ai plus »), à cause de ce qui s'est passé en prison et que l'on apprend en filigrane. A la cité Ravel, « rien n'a vraiment changé. C'est juste pire qu'avant. » : le tapin a remplacé la beuh, l'empire de Dick s'est effondré mais celui-ci refuse de l'admettre ce qui lui donne des allures de looser (« On a changé d'époque et Dick il veut continuer comme avant. Or il n'était plus rien. »). Ziz ne porte pas vraiment de jugement, il cherche plutôt à s'adapter tout en reprenant sa ligne de conduite : trouver « un boulot honnête, déclaré ».

Ziz opte donc pour une formation d'agent de sécurité financée par Pôle Emploi (il y a une scène savoureuse avec le formateur qui se la pète et pousse les candidats à bout afin de tester leur sang froid). Et même si Dick le traite de « traître » parce qu'il cherche à se ranger, même s'il est conscient que c'est « un boulot de naze » obtenu grâce à un « certificat bidon », Ziz a le sentiment que « c'est ce que j'ai réussi de mieux dans ma vie », que « quelque chose est en train de se construire », et surtout il ressent le « besoin d'effacer mes cauchemars ». Alors il fait des compromis avec Dick le « vicieux » qui le débecte mais dont il a besoin financièrement.

Bien sûr l'ironie n'est jamais loin (« Ça me plaît d'apprendre toutes ces choses utiles ») et le héros oscille constamment entre volonté de changement et dérision. Si une fois de plus sa bonne mise lui vaut de travailler dans un milieu huppé (un cercle franc-maçon) où il ne se sent pas jugé (« Putain, c'est la première fois ») et retrouve un peu de dignité, le destin lui réserve encore quelques mauvaises surprises. La fin, amère, désabusée, fait sentir tout le poids des origines socio-économiques sur l'individu.
En tout cas, chapeau à l'auteur dont la polyvalence me fait découvrir des oeuvres et des thématiques très diverses qui me sortent de mes lectures habituelles !
Lien : https://www.takalirsa.fr/cen..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus