AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Oliv


Oliv
  25 mai 2018
Et de quatre ! Voici le quatrième ouvrage de Giles Milton que je lis, et le bougre arrive encore à me surprendre. De quoi s'agit-il cette fois ? "Les saboteurs de l'ombre : la guerre secrète de Churchill contre Hitler", le titre annonce la couleur, il sera question des actions entreprises par les services secrets britanniques pour lutter contre les nazis... Une facette de la Seconde Guerre mondiale qui ne m'était pas familière avant cette lecture aussi instructive que plaisante. On y découvre d'abord qu'aux premiers temps du conflit, les généraux britanniques semblaient ne pas prendre la mesure du péril puisqu'ils s'entêtaient dans l'idée d'une guerre "propre", respectueuse des usages et menée entre gentlemen. Churchill, en revanche, comprit aussitôt que face aux armées d'Hitler il n'était pas question de suivre un quelconque code d'honneur, d'où la création d'un "Ministry of Ungentlemanly Warfare" (le titre de l'ouvrage en VO) destiné à piloter des opérations de "guerre asymétrique", autrement dit : guérilla, sabotages, assassinats ciblés, partout en Europe et même au-delà.

J'ai déjà eu l'occasion de dire tout le bien que je pensais de l'écriture de Giles Milton, et ce nouvel ouvrage ne me fera pas changer d'avis : l'auteur a un véritable sens de la narration, tout est d'une grande rigueur historique mais c'est comme si l'on était dans un excellent roman d'espionnage. Le récit est un peut-être un peu lent à démarrer, comme l'était à mon sens "Le paradis perdu", et pour les mêmes raisons, tout à fait justifiables : il y a d'une part la volonté de l'auteur de s'attarder sur de nombreux détails et anecdotes qui peuvent paraître superflus, mais qui au bout du compte contribuent à rendre plus concrets les événements qu'il relate ; d'autre part, avant d'entrer pour de bon dans le feu de l'action, il est nécessaire de mettre en place le contexte et présenter les différentes figures, souvent hautes en couleurs, autour desquelles s'articulera "Les saboteurs de l'ombre". Les protagonistes sont d'authentiques héros, des hommes et des femmes au destin extraordinaire et dont les noms sont pourtant absents des ouvrages généralistes consacrés à la Seconde Guerre mondiale. Bonne initiative de l'éditeur : le cahier central de photos d'époque peut faire office de "dramatis personae" et aider à mieux mémoriser les noms et fonctions des uns et des autres.

Dans ces pages, on apprendra, entre autres, comment former et équiper des résistants tchèques afin d'assassiner Reinhard Heydrich, l'âme damnée d'Hitler à Prague ; comment envoyer un destroyer bourré d'explosifs contre les installations portuaires de Saint-Nazaire alors aux mains des Allemands ; comment utiliser des méthodes de pirate pour capturer un dangereux navire italien dans un port d'Afrique de l'Ouest ; comment organiser la destruction dans les montagnes grecques d'une voie de ravitaillement vitale pour le corps expéditionnaire de Rommel ; et on ne pourra s'empêcher de songer au cours qu'aurait pris la guerre, et même l'histoire du monde, si un commando norvégien formé en Angleterre n'était pas parvenu à saboter l'usine productrice d'eau lourde dont les nazis avaient absolument besoin dans l'élaboration de la bombe atomique...

Je remercie les éditions Noir sur Blanc de m'avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre de Masse Critique.
Commenter  J’apprécie          160



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (16)voir plus