AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de cicou45


cicou45
  31 octobre 2017
Comment vivre dans un monde où tout est corrompu, où on ne sait plus de quel côté se trouve la défense des droits de l'Homme, et ce que l'on soit blanc ou noir mais surtout riche ou pauvre ? C'est ce que Pillar, Célio et tous leurs camarades du CR (Connexion Révolutionnaire) dénoncent ici et contre quoi ils se battent. N'ayant connu que la misère tout au long de leur vie, vivant dans des conditions inhumaines avec des égouts à ciel ouvert, pas d'écoles ni d'hôpitaux dignes de ce nom pour leurs gosses - enfin s'ils en ont un jour car en attendant, ils sont jeunes, beaux, rêveurs sans être insouciants pour autant-, ils ont décidé que tout cela devait changé. Pourquoi dans une ville telle que Rio de Janeiro, des personnes pourraient avoir le droit de vivre tandis que d'autres ne mériteraient tout simplement que de survivre, ce à quoi il faut rajouter l'ambiance de terreur permanente qui règne dans ces favelas. Et bien, Pillar et les siens (vous vous doutez certainement bien que ce sont des noms de guerre et non leurs véritables prénoms et noms) ont décidé qu'il en certain désormais autrement au Mirandao - quartier de Rio. S'alliant avec des trafiquants de drogue (denrée qui circule librement et dont la police n'a pas l'air de s'inquiéter outre mesure puisqu'elle elle-même le plus souvent corrompue), les partisans de cette organisation secrète ont bien l'intention d'améliorer leurs conditions de vie et de celles des générations futures. Faisant office de mafia brésilienne en quelque sorte, ils s'attirent les bonnes grâces des commerçants à qui ils font payer un impôt pour financer leur "Connexion". En retour, ces derniers vient leurs conditions de vie s'améliorer mais pour combien de temps ?

Dans un état encore sous l'emprise de la dictature, comment parvenir à construire un monde meilleur pour certains les plus démunis, ceux que l'on a trop tendance à oublier alors que d'autres vivent dans des palaces et n'ont à se préoccuper de rien ? Si j'ai bien compris le message que veut nous faire passer l'auteur, c'est bien celui-ci : celui de l'injustice et de la corruption !
Un ouvrage qui porte à réfléchir et que je ne peux que vous recommander car si l'on prend le temps de lire entre les lignes, ce message s'adresse à la planète entière et non pas seulement au simple quartier de Rio de Janeiro.
Commenter  J’apprécie          251



Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (24)voir plus