AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755639296
Éditeur : Hugo Image (04/10/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
De la naissance idéaliste et militante du running à l’explosion du business des courses et des marathons populaires, l’évolution de ce sport est le reflet des métamorphoses de nos sociétés : de la révolution sociale antiautoritaire et la lutte pour l’égalité des sexes engagée en Europe et en Amérique du Nord, jusqu’au triomphe de l’individualisme et de la société de consommation depuis les années 1990.

La » culture running » est aujourd’hui omniprés... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bazart
  04 novembre 2018
Free to run" ,est l'oeuvre de Pierre Morath
Ce cinéaste suisse qui a signé en 2005, "Les règles du jeu" et en 2008, "Tu seras champion, mon fils" publie un livre qui vient compléter son film éponyme sorti l'an dernier paru chez Hugo & Cie.
Les premières pages de Free To Run se situent dans les années 60 et va se pencher sur différents moments qui ont permis à la course à pied d'arriver là où elle en est aujourd'hui.
Car, et je l'ai appris avec ce livre un fait que j'ignorais totalement : pendant très longtemps, le running n'était pas du tout un loisir comme il ne l'est maintenant, et l'homme n'a couru que lorsqu'il y était obligé, ce qui est d'ailleurs un peu mon cas je l'avoue honteusement...

" Free to run" est un livre documentaire captivant, qui nous amène de New York, Ethiopie Suisse, au Brésil, en Chine, et à Paris. et qui mélange avec habileté interview de spécialistes ( l'historien Roger Robinson, passionnant), et archives indédites en suivant le parcours de plusieurs spécialistes de cette discipline, célèbres ou totalement inconnus.
Une réflexion également plus profonde qu'attendue, qui nous questionne sur l'évolution de la place de la femme dans le sport, en nous interessant notamment à Kathrine Switzer, la première femme à avoir couru le marathon de Boston alors qu'il était encore réservé aux hommes, et qui nous dit que courir c'est aussi rechercher sa liberté.
Bref, un ouvrage intelligent et passionnant, à lire en marchant et encore plus en courant..
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
sebastienbeauj
  31 décembre 2018
Cher Pierre Morath,
Il est des rencontres trop furtives pour que naissent les amitiés solides. Qu'importe, on ne les oublie pas de sitôt.
Mai 2016, vous veniez défendre votre documentaire “Free to run” à la première édition d'un jeune festival “Lettres et Images du Sport” à Bressuire, en France. Je me souviens de votre bienveillance à notre organisation, vous qui en avez vu d'autres. Je me souviens du débat qui s'en suivit, viril parfois, mais correct. Je me souviens de vos prises de paroles, éclairées, vives, construites et érudites. Je me souviens de vous avoir salué, quelques heures avant votre retour pour la Suisse, le lendemain. Se promettant de nous revoir. Ce ne fut jamais le cas. Je me souviens de n'avoir pas pris le temps de savourer ces moments-là.
Et puis, 2 ans après, j'apprends la sortie, d'une déclinaison papier de votre film. L'aventure continue ! le plaisir aussi.
Comme le film, ce livre sème un vent de liberté à chaque page. La liberté de pouvoir courir tout simplement. Peu importe qui nous sommes, ce que nous représentons. Peut importe l'âge, le sexe, le niveau social. Peu importe ses valeurs, ses ambitions, ses envies, ses pratiques, ses idéologies politiques. Peu importe ses performances. Être simplement libre de prendre des baskets et de courir. Sentir le vent, les odeurs. S'approprier les kilomètres, les miles. Courir pour oublier le quotidien, les soucis. Courir pour aller chercher l'inspiration, l'idée géniale. Courir pour exister tout simplement. Et surtout, surtout, pour mon cas personnel, courir parce que, comme le précise Noël Tamini le fondateur du quotidien Spiridon : “parce que la douche et la bière sont bien meilleures après avoir couru” !
Courir pour mettre un pied devant l'autre. Geste en l'occurrence le plus banal qui soit, mais qui est sublimé quand on accélère le pas. La sensation n'est plus la même.
Avec cet ouvrage, vous nous en remettez, une couche. Car rien n'est jamais acquis. Les combats d'hier reviennent fleurir les crises d'aujourd'hui. Mon fils ne me croira pas si je lui dis qu'il n'y a pas si longtemps, les femmes étaient interdites de courir sur de longues distances, pour des raisons médicales, mais pas que ! J'ai retrouvé ci-dessous, une citation qui aurait très bien pu figurer dans votre ouvrage :
“Que les jeunes filles fassent du sport entre elles, dans un terrain rigoureusement clos, inaccessible au public : oui d'accord. Mais qu'elles se donnent en spectacle, à certains jours de fêtes, où sera convié le public, qu'elles osent même courir après un ballon dans une prairie qui n'est pas entourée de murs épais, voilà qui est intolérable !”
(Henri Desgrange)
Cher Pierre, “Free to run”, n'est pas un livre, c'est un bel objet. de ceux que l'on offre à ceux que l'on aime. Il sera du plus bel effet au pied du sapin.
Une fois le livre refermé et comme à la fin de la projection de “Free to run”, nous voici, envahi d'une douce sensation, mieux, d'une terrible envie. Celle de prendre des baskets et d'aller courir. Pour rien, juste comme ça. Pour se sentir libre…encore une fois.
Achetez, offrez, lisez : “Free to run”
Pierre Morath
Hugo et cie
Lien : https://blogs.letemps.ch/seb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LePoint   28 décembre 2018
Henri Charpentier et Bernard Bakalian reviennent [...] sur l'histoire de la course automobile en France.
Lire la critique sur le site : LePoint
LePoint   28 décembre 2018
Dans ce livre richement illustré et signé Pierre Morath, on apprend que le sport pratiqué par 13 millions de Français avait d'abord des racines antiautoritaires et a contribué à la lutte pour l'égalité des sexes[...].
Lire la critique sur le site : LePoint
autres livres classés : libertéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
353 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre