AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 1456 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Strasbourg , 1974
Biographie :

Olivier Guez est un journaliste et écrivain français.

Après des études à Sciences-Po Strasbourg (1992-1996) puis à la London School of Economics (1996-1997) et au Collège d'Europe de Bruges (1997-1998), il travaille comme journaliste indépendant pour plusieurs grands médias internationaux, dont le New York Times, Le Monde, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, Le Figaro Magazine, L'Express, Le Point...

Il a travaillé à Bruxelles pour "Libération" et effectué des reportages en Amérique latine, en Europe et au Moyen-Orient.

Il a par ailleurs collaboré à Foreign Policy édition française, L’Arche, Transfuges, L’Histoire, Books, Le Meilleur des Mondes, Cicero, die Jüdische Allgemeine en Allemagne, Le Temps en Suisse, Gazeta Wyborcza en Pologne.

Entre 2000 et 2005, il fut reporter au service Économie Internationale de la Tribune. Il réalise des enquêtes et reportages sur l’Europe centrale, l’Amérique latine, le Moyen-Orient, l’Union européenne, la géopolitique du pétrole.

C'est de cette époque que date son premier ouvrage, écrit en collaboration avec Frédéric Encel, "La Grande Alliance" (2003).

On lui doit notamment "L'Impossible Retour, une histoire des juifs en Allemagne depuis 1945" (2007), mais aussi un premier roman intitulé "Les Révolutions de Jacques Koskas" (2014), ainsi qu'un très stimulant "Éloge de l'esquive" (2014).

Il a remporté en 2016 le prix allemand du meilleur scénario pour le film "Fritz Bauer, un héros allemand", réalisé par Lars Kraume en 2015.

Olivier Guez est finaliste du prix Landerneau des lecteurs et a reçu le prix Renaudot 2017 pour son roman biographique "La Disparition de Josef Mengele".

Après avoir vécu à Berlin, Londres, Bruxelles et Managua, il vit en France depuis 2009.

site officiel : http://www.olivierguez.com/
+ Voir plus
Source : http://www.olivierguez.com/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
A l'occasion du salon "Rendez-vous de l'histoire" à Blois, rencontre avec Olivier Guez autour de son ouvrage "Le siècle des dictateurs" aux éditions Perrin le Point. Rentrée sciences humaines 2019. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2344471/le-siecle-des-dictateurs Note de musique : © Scott Holmes Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (212) Voir plus Ajouter une citation
palamede   14 septembre 2017
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
Toutes les deux ou trois générations, lorsque la mémoire s’étiole et que les derniers témoins des massacres précédents disparaissent, la raison s’éclipse et des hommes reviennent propager le mal.
Commenter  J’apprécie          570
Ladybirdy   21 octobre 2018
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
Les SS brûlaient des hommes, des femmes et des enfants vivants dans les fosses; Irene et Josef ramassaient des myrtilles dont elle faisait des confitures.
Commenter  J’apprécie          395
Ziliz   30 septembre 2017
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
Rolf Mengele est un jeune homme tourmenté. A chaque fois qu'il se présente, l'accueillent un silence gêné, des regards embarrassés. Mengele, comme... ? Oui, Mengele. Le fils de Satan. Maudit patronyme, sa croix et sa bannière, jamais il n'oubliera sa consternation et son chagrin le jour où il a découvert en lisant les journaux, peu après l'enlèvement d'Eichmann, que l'oncle badin qui lui racontait des histoires de gauchos et d'Indiens à l'hôtel Engel était [en réalité] son père, le médecin tortionnaire d'Auschwitz. Funeste famille : élevé par sa mère, devenu avocat à Freibourg, Rolf fuit le clan de Günzburg. Il méprise le silence des Mengele sur les crimes de son père et leur dédain pour ses victimes. Leur solidarité tribale, leur cupidité, leur lâcheté lui sont odieuses. Rolf se revendique de gauche, en lutte contre le capitalisme et le fascisme, les Mercedes, l'hypocrisie et la conscience tranquille de la bonne société ouest-allemande. Rolf est un enfant contestataire de l'après-guerre, que ses cousins Dieter et Karl-Heinz surnomment 'le communiste'. Un rebelle, mais un rebelle fragile, empêtré dans ses contradictions, torturé par ce père encombrant et venimeux.

(p. 190)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Roggy   20 novembre 2017
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
Injecter, mesurer, saigner, découper, assassiner, autopsier : à sa disposition, un zoo d’enfants cobayes afin de percer les secrets de la gémellité, de produire des surhommes et de rendre les Allemandes plus fécondes pour peupler un jour de paysans soldats les territoires de l’Est arrachés aux Slaves et défendre la race nordique. Gardien de la pureté de la race et alchimiste de l’homme nouveau : une formidable carrière universitaire et la reconnaissance du Reich victorieux le guettaient après-guerre.
Commenter  J’apprécie          260
Ziliz   29 septembre 2017
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
Le monde découvre peu à peu l'extermination des Juifs d'Europe. De plus en plus de livres, d'articles, de documentaires sont consacrés aux camps de concentration et d'extermination nazis. En 1956, malgré les pressions du gouvernement ouest-allemand qui demande et obtient son retrait de la sélection officielle du Festival de Cannes au nom de la réconciliation franco-allemande, 'Nuit et brouillard', d'Alain Resnais, bouleverse les consciences. 'Le Journal d'Anne Frank' connaît un succès croissant. On parle de crime contre l'humanité, de solution finale, de six millions de Juifs assassinés.

Le cercle Dürer [éditeur allemand en Argentine] nie ce chiffre. Il se félicite de l'entreprise d'extermination mais n'évalue qu'à 365 000 le nombre de victimes juives ; il dément les meurtres de masse, les camions et les chambres à gaz ; les six millions ne sont qu'une falsification de l'Histoire, une énième manigance du sionisme mondial afin de culpabiliser et d'abattre l'Allemagne après lui avoir déclaré la guerre et infligé des destructions épouvantables, sept millions de morts, ses plus belles cités rasées, la perte de ses terres ancestrales à l'est.

(p. 82-83)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
frgi   09 septembre 2018
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
"Méfiance, l'homme est une créature malléable, il faut se méfier des hommes." (p.142)
Commenter  J’apprécie          250
cicou45   25 février 2018
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
"Méfiance, l'homme est une créature malléable, il faut se méfier des hommes."
Commenter  J’apprécie          240
Annette55   10 janvier 2018
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
"Gregor songe à un autre damier, baraquements, chambres à gaz, crématoires, voies ferrées , oú il a passé ses plus belles années d'ingénieur de la race, une cité interdite à l'odeur âcre de chairs et de cheveux brûlés ceinte de miradors et de fils de fer barbelés .

En moto, à vélo et en auto, il circulait parmi les ombres sans visage, infatigable dandy cannibale , bottes, gants, uniforme étincelants, casquette légèrement inclinée....."
Commenter  J’apprécie          221
frgi   06 septembre 2018
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
"Capitalisme et communisme font de l'individu un insecte, le premier l'exploite, le second l'asservit. (p.16)
Commenter  J’apprécie          230
alainmartinez   11 novembre 2017
La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez
Alors, en attendant que la guerre froide dégénère, Perón devient le grand chiffonnier. Il fouille les poubelles d’Europe, entreprend une gigantesque opération de recyclage : il gouvernera l’Histoire, avec les détritus de l’Histoire. Perón ouvre les portes de son pays à des milliers et des milliers de nazis, de fascistes et de collabos ; des soldats, des ingénieurs, des scientifiques, des techniciens et des médecins ; des criminels de guerre invités à doter l’Argentine de barrages, de missiles et de centrales nucléaires, à la transformer en superpuissance.
Commenter  J’apprécie          210
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur