AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fleitour


Fleitour
  28 janvier 2016
Le poulpe à la pêche aux harengs, et en eaux troubles du côté du Canal de L'Ourcq quoi de plus banal, mais quand le bouchon de Mr Siméon titille le sein d'une dame endormie, il y a de quoi émouvoir Mr Siméon, veuf et retraité des Postes et Télécommunications, il avait même terminé sa bière mais restait lucide, le sein dénudé, car la dame était nue, avait-elle envie de mourir frigorifiée avant de se suicider ?

Le poulpe sous la plume de Guillaume Nicloux ne supporte pas ce manque de savoir vivre, il est décidé de faire toute la lumière sur cette affaire, malgré les mises en garde de Gérard, on dirait bien que le milieu de la prostitution s 'est délesté d'une amie trop avisée!

Puis quand Gabriel alias le poulpe retrouve sur une photo porno, le petit fer à cheval distinctif déjà identifié par Siméon sur le petit sein du canal de l'Ourcq, une jeune femme qui a enflammé ses nuits d'antan, Christine Vilarp, son sang se glace.
Qui a pu prendre ce cliché, et fournir les sex shop du 11ème? A quel donneur d'ordre la mère maquerelle rencontré au Club renvoie la monnaie ?

Passant par la rencontre d'un vieux comte vicelard habitant une belle demeure auvergnate à Saint Yvoine, il retrouve la trace de Christine, mais le temps est compté, les nouvelles dans ce milieu vont vite, trop vite...

l'intrigue avec ses rebondissement est bien ficelée, un dernier passage par le golfe du Bengale et l'affaire est détroussée, reste un coin d'ombre l'homme sans nom, peut être le retrouvera t-il un jour ?

Que dire de ce réjouissant passage dans la pègre provinciale et parisienne, que la fin est un peu faible au regard des scènes folles dingues et de ces ébats qui tournent mal,
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (6)voir plus