AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de chartel


chartel
  21 septembre 2007
L'un des thème de l'essai se rapporte à la moralité : l'homme est préoccupé et attaché à un unique objectif, servir ce qui contribue à sa conservation, c'est à dire à l'instinct de conservation de vie. Et qu'il n'y a pas d'hommes utiles ou nuisibles, que chacun contribue à cet instinct de vie : « L'homme le plus nuisible est-il encore le plus utile, dans la perspective de la conservation de l'espèce ; car il entretient chez lui, ou bien, par son action, chez d'autres des pulsions sans lesquelles l'humanité serait depuis longtemps avachie ou aurait pourri ».
Deuxième principe nietzschéen : Comme tout est futilité, puisque Dieu est mort, nous pouvons rire de tout. Pourtant, l'époque de Nietzsche était encore l'époque de la tragédie, de la morale religieuse. Seuls les créateurs, les artistes, par leur imagination pouvaient bouleverser les apparences et les idées reçues sur l'existence.
Commenter  J’apprécie          160



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus