AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gabrielleviszs


gabrielleviszs
  23 octobre 2014
Le premier tome donnait le ton sur la personnalité de Rebecca et des personnes qui l'entouraient. Vous y avez cru ? Perdu, tout change dans ce second tome, plus d'actions, plus de personnages et encore plus de magie, de trahisons et de tout en somme.

Rebecca est devenue l'Assayim – un nom à la barbare, mais il le vaut bien – une véritable tueuse dans l'âme, sans sentiments, ni émotions. Elle est froide comme la mort qu'elle sait donner, mais sa personnalité est encore plus complexe que dans le premier. Je n'y croyais pas moi-même, mais elle se remet en question, parfois, sans oublier d'utiliser de l'humour à foison. Une série de meurtres et la voila sur les chapeaux de roues, à côtoyer un autre Assayim pour l'occasion. Les assassinats perpétrés sont très violents, ne laissant que peu de choses attachés sur les corps. Entre les meurtres de sang froid, le débarquement Michael, l'ex de Rebecca qui ne veut qu'une seule chose : récupérer la jeune femme pour la ramener en France, la vie va devenir encore plus compliquée qu'elle ne l'était.

Côté personnages, l'apparition de Michaël est remarquable et remarqué. J'ai beaucoup apprécié cet… homme. Il a beau être imbu de lui-même, égoïste quasiment tout le temps, il montre des facettes qui sont totalement différente. Aider en la survie de Rebecca, même si je me doute qu'il l'a fait pour tenter de la récupérer, il adopte de drôles de manière pour l'emmener avec lui. Comme le chantage… Il me fait penser à un homme désespéré face à une femme qui ne veut plus de lui. Léonora a une sacré évolution et elle reste en second plan pourtant. Ce n'est plus la petite fille du premier, mais elle grandi et ses besoins aussi. Par ailleurs, les quelques moments entre elle et son père sont épiques et surtout le fait de tenter de s'apprivoiser mutuellement est assez drôle et émouvant. Aucun des deux ne sachant comment faire pour apprendre à se connaitre. Vont-ils y arriver ?

Bruce va être celui qui restera toujours dans mes préférés, malgré sa part sombre. Je comprends mieux ces réticences à vouloir intégrer une nouvelle meute et sa race est vraiment différente des autres, vu leur capacité. Raphael a un surnom qui conviendrait mieux à Rebecca je trouve « la mort blanche », mais il change de comportement à son contact. Les vampires, dans cette série sont dépourvus de sentiments, d'émotions de jour en jour et lorsque l'on a près de 2500 ans, qu'est-ce qu'une sensation pour eux ? Des impressions, des perceptions vont reprendre vie en lui, et le fait d'avoir réussi à la marquer d'une certaine manière est surprenante. Je ne parle que de cela, beaucoup d'autres éléments sont intervenus entre lui et d'autres protagonistes. Un petit mot sur les loups : très contente de ce qui arrive à Dante – rire sadique - , Gordon et William, grand-père et petit-fils vont apprendre l'un de l'autre, alpha et futur alpha main dans la main. Il y a beaucoup de personnages, et je pourrais en raconter beaucoup ainsi, mais cela ne ferait qu'alourdir mon avis, car bons ou méchants, ils ont tous leur importance et j'ai adoré TOUS les méchants !

J'en arrive à l'héroïne, elle est froide, oui, mais elle se soigne sans le vouloir. D'accord, elle était prête à tuer, ou à laisser mourir le père de son enfant, mais cela peut se comprendre, son passé lui ayant apprit à tout rejeter sauf l'endurance, la persévérance, la guerre. Mais, mais, mais, elle a beau vouloir être ce coeur de pierre froid et insipide, des changements opèrent sans qu'elle ne puisse y faire grand-chose. Elle voudrait juste pouvoir prendre son pied sans inconvénients, mais au final, ce qui se rapproche le plus d'un sentiment s'insinue en elle. Reste à savoir si elle va devenir une guimauve – pitié pas ça, parce que j'aime son côté froid, c'est ce qui fait tout le charme de lire une femme qui EST insensible et les hommes qui sont à fleur de peau. Et puis, les poursuites contre un animal qui s'amuse à faire joujou avec sa nourriture humaine, lorsqu'elle plombe les deux car il ne faut pas de témoin, vous imaginez si elle devait lui expliquer gentiment qu'il doit se taire ? Impossible ! En tout cas, son secret est éventé, pour nous lecteurs, bien entendu et savoir ce qu'elle cache au plus profond d'elle-même est tout simplement génial ! (toujours de mon point de vue bien entendu) Et savoir que la bête qui rôde protège Bruce, je suis restée comme deux ronds de flans. Ils s'appartiennent l'un l'autre et j'ai eut un grand sourire, avec un peu de chance, celui là ne passera pas par la case morgue !

Vous l'avez compris, pas besoin de vous faire de grands discours pour vous dire que j'ai beaucoup aimé ce second tome, meilleur que le premier à mes yeux. Les aventures sont très faciles à suivre, à se laisser emporter dans les chemins tortueux de Rebecca pour atteindre un semblant de paix. Pas ou très peu de temps mort, beaucoup de pistes ouvertes qui mènent toutes à un seul but : la détruire ou l'attraper, selon celui ou celle qui lui court après. Vivement le prochain, car Mark est un personnage que j'ai beaucoup aimé dans le tome 1, un peu délaissé ici, mais ce n'était que partie remise au vu des derniers mots de ce tome.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/rebecca-kean-tome-2-pacte-de-sang-cassandra-o-donnell-a112752664
Lien : http://chroniqueslivresques...
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus