AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290031127
Éditeur : J'ai Lu (15/06/2011)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 302 notes)
Résumé :
Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n'ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série... bref je n'ai ni le temps, ni l'envie de m'occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m'a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à 16 ans et qu'on plaque son amant, on n'est généralement pas très pressé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
Crunches
23 septembre 2013
Difficile de faire mieux que le premier tome et pourtant Cassandra O'Donnell a relevé le défi haut-la-main !
Ce que j'ai pas mal apprécié dans ce second tome, c'est qu'il n'y a pas de grosses surprises au niveau de l'univers créé par l'auteur. Elle garde ce qu'elle a déjà présenté dans le premier tome, pas de nouveaux supers-pouvoirs pour Rebecca ! Ce qu'elle nous montre dans ce tome, elle l'a déjà amorcé dans le premier ou nous l'a déjà fait expérimenter.
On retrouve Rebecca dans une situation assez complexe : non seulement sa vie professionnelle est plus riche mais sa vie privée est totalement chamboulée.
En effet, elle a accepté le poste d'Assayim pour le Directum local. Ce qui veut donc dire qu'elle pourchasse les surnaturels qui ne respectent pas la loi. Oui mais, elle doit encore gérer ses cours (heureusement, les vacances sont là) ainsi que sa vie personnelle.
Et là, tout se complique. Parce qu'au boulot, un tueur psychopathe sévit : il agresse des louves et impossible de remonter sa trace. Il semblerait que ce soit un loup garous capable de voler (or le vol est une caractéristique des démons ou des vampires) et la meute de Gordon est déstabilisée. Pour couronner le tout, Gordon commence à se faire vieux et le loup prend de plus en plus l'ascendant sur l'homme. Autant vous dire que Rebecca se passerait bien de ces tracas.
Quant à sa vie personnelle, c'est un désastre sans nom : voila que Michael, dont elle n'a plus entendu parler depuis plus de 10 ans, débarque sur le territoire de Raphael, dans le but de reconquérir Rebecca et de la ramener en France. Or la donzelle n'est pas prête à tout abandonner pour les beaux yeux d'un ex ! Et Raphael n'est pas prêt à laisser partir sa sorcière préférée. Autant vous dire que les négociations sont âpres et que Rebecca va devoir faire certaines concessions pour éviter des conflits entre vampires, représailles sur sa famille proches et sur son clan.
Comme dans le premier tome, les rebondissements sont nombreux, le rythme est soutenu, on passe d'un pan de la vie de Rebecca à un autre. Jusqu'au bout on cherche qui est ce mystérieux assassin et comment Rebecca peut-elle se débarrasser de Michael, tout en lui cachant l'existence de leur fille et en évitant un conflit mondial. On n'a pas le temps de se reposer !
Les relations entre les personnages évoluent. Surtout entre Rebecca, Raphael et Bruce (j'ai eu un peu de mal à saisir comment tout s'est mis en place entre Rebecca et Bruce, mais si je ne me tape pas trop la tête contre les murs, je peux dire que tout va bien... disons que ce n'est pas un point qui a freiné ma lecture !).
Beth est toujours aussi présente pour notre plus grande joie, ses dialogues avec Rebecca sont toujours aussi agréables et c'est un personnage que j'apprécie beaucoup.
Rebecca est fidèle a elle-même et même si ce tome répond à quelques unes de mes questions, j'ai hâte de lire la suite ! Mais je pense que je vais encore attendre un peu... le tome 5 n'est pas encore sorti !

Lien : http://plaisirsdelire.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
gabrielleviszs
23 octobre 2014
Le premier tome donnait le ton sur la personnalité de Rebecca et des personnes qui l'entouraient. Vous y avez cru ? Perdu, tout change dans ce second tome, plus d'actions, plus de personnages et encore plus de magie, de trahisons et de tout en somme.
Rebecca est devenue l'Assayim – un nom à la barbare, mais il le vaut bien – une véritable tueuse dans l'âme, sans sentiments, ni émotions. Elle est froide comme la mort qu'elle sait donner, mais sa personnalité est encore plus complexe que dans le premier. Je n'y croyais pas moi-même, mais elle se remet en question, parfois, sans oublier d'utiliser de l'humour à foison. Une série de meurtres et la voila sur les chapeaux de roues, à côtoyer un autre Assayim pour l'occasion. Les assassinats perpétrés sont très violents, ne laissant que peu de choses attachés sur les corps. Entre les meurtres de sang froid, le débarquement Michael, l'ex de Rebecca qui ne veut qu'une seule chose : récupérer la jeune femme pour la ramener en France, la vie va devenir encore plus compliquée qu'elle ne l'était.
Côté personnages, l'apparition de Michaël est remarquable et remarqué. J'ai beaucoup apprécié cet… homme. Il a beau être imbu de lui-même, égoïste quasiment tout le temps, il montre des facettes qui sont totalement différente. Aider en la survie de Rebecca, même si je me doute qu'il l'a fait pour tenter de la récupérer, il adopte de drôles de manière pour l'emmener avec lui. Comme le chantage… Il me fait penser à un homme désespéré face à une femme qui ne veut plus de lui. Léonora a une sacré évolution et elle reste en second plan pourtant. Ce n'est plus la petite fille du premier, mais elle grandi et ses besoins aussi. Par ailleurs, les quelques moments entre elle et son père sont épiques et surtout le fait de tenter de s'apprivoiser mutuellement est assez drôle et émouvant. Aucun des deux ne sachant comment faire pour apprendre à se connaitre. Vont-ils y arriver ?
Bruce va être celui qui restera toujours dans mes préférés, malgré sa part sombre. Je comprends mieux ces réticences à vouloir intégrer une nouvelle meute et sa race est vraiment différente des autres, vu leur capacité. Raphael a un surnom qui conviendrait mieux à Rebecca je trouve « la mort blanche », mais il change de comportement à son contact. Les vampires, dans cette série sont dépourvus de sentiments, d'émotions de jour en jour et lorsque l'on a près de 2500 ans, qu'est-ce qu'une sensation pour eux ? Des impressions, des perceptions vont reprendre vie en lui, et le fait d'avoir réussi à la marquer d'une certaine manière est surprenante. Je ne parle que de cela, beaucoup d'autres éléments sont intervenus entre lui et d'autres protagonistes. Un petit mot sur les loups : très contente de ce qui arrive à Dante – rire sadique - , Gordon et William, grand-père et petit-fils vont apprendre l'un de l'autre, alpha et futur alpha main dans la main. Il y a beaucoup de personnages, et je pourrais en raconter beaucoup ainsi, mais cela ne ferait qu'alourdir mon avis, car bons ou méchants, ils ont tous leur importance et j'ai adoré TOUS les méchants !
J'en arrive à l'héroïne, elle est froide, oui, mais elle se soigne sans le vouloir. D'accord, elle était prête à tuer, ou à laisser mourir le père de son enfant, mais cela peut se comprendre, son passé lui ayant apprit à tout rejeter sauf l'endurance, la persévérance, la guerre. Mais, mais, mais, elle a beau vouloir être ce coeur de pierre froid et insipide, des changements opèrent sans qu'elle ne puisse y faire grand-chose. Elle voudrait juste pouvoir prendre son pied sans inconvénients, mais au final, ce qui se rapproche le plus d'un sentiment s'insinue en elle. Reste à savoir si elle va devenir une guimauve – pitié pas ça, parce que j'aime son côté froid, c'est ce qui fait tout le charme de lire une femme qui EST insensible et les hommes qui sont à fleur de peau. Et puis, les poursuites contre un animal qui s'amuse à faire joujou avec sa nourriture humaine, lorsqu'elle plombe les deux car il ne faut pas de témoin, vous imaginez si elle devait lui expliquer gentiment qu'il doit se taire ? Impossible ! En tout cas, son secret est éventé, pour nous lecteurs, bien entendu et savoir ce qu'elle cache au plus profond d'elle-même est tout simplement génial ! (toujours de mon point de vue bien entendu) Et savoir que la bête qui rôde protège Bruce, je suis restée comme deux ronds de flans. Ils s'appartiennent l'un l'autre et j'ai eut un grand sourire, avec un peu de chance, celui là ne passera pas par la case morgue !
Vous l'avez compris, pas besoin de vous faire de grands discours pour vous dire que j'ai beaucoup aimé ce second tome, meilleur que le premier à mes yeux. Les aventures sont très faciles à suivre, à se laisser emporter dans les chemins tortueux de Rebecca pour atteindre un semblant de paix. Pas ou très peu de temps mort, beaucoup de pistes ouvertes qui mènent toutes à un seul but : la détruire ou l'attraper, selon celui ou celle qui lui court après. Vivement le prochain, car Mark est un personnage que j'ai beaucoup aimé dans le tome 1, un peu délaissé ici, mais ce n'était que partie remise au vu des derniers mots de ce tome.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/rebecca-kean-tome-2-pacte-de-sang-cassandra-o-donnell-a112752664
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Kamana
16 avril 2012
Voilà, nous l'attendions impatiemment et c'est fébrilement que nous entamons Pacte de sang, espérant de tout coeur qu'il sera à la hauteur du premier. A peine quelques pages, et nous voilà rassurés, le style est là, l'écriture est parfaite et la trame commence fort ! Êtes-vous prêts ?
Rebecca Kean, Prima du clan des Vikaris, sorcière de guerre, devenue officiellement Assayim de l'État du Vermont, aura fort à faire dans cet opus. Un tueur en série s'en prend aux femmes loups-garous, abuse monstrueusement de leurs corps, ne laissant sur les scènes de crime que sang et horreur. C'est à elle que revient d'enquêter sur ces actes abominables et de faire justice. Mais voilà, les choses n'étant jamais simples, une femme, sorcière de surcroît, qui empiète sur les plates bandes de mâles loups-garous assoiffés de vengeance, n'est pas du goût de certains ! Dante, bien que Bêta, convoite la place d'Alpha alors qu'elle devrait revenir à William, petit-fils de l'actuel chef de meute, Gordon. La camaraderie de Rebecca avec l'Alpha jette donc des doutes sur sa crédibilité. Mais n'est pas Assayim n'importe qui et notre amie usera de ses pouvoirs pour bien remettre tout ce petit monde à sa place, non sans mal parfois… Pour avancer dans ses recherches, elle n'hésitera pas à accepter l'aide d'un autre Assayim.
Côté vie courante, Rebecca est liée à Raphaël, maître vampire, mais aussi à Mark, semi-démon. le premier sera très présent dans ce tome, contrairement au second, mais il semble qu'au prochain volume nous le verrons plus car leur lien ne fait que croître et leur attirance sexuelle devient difficilement maîtrisable. Beth est toujours sa meilleure amie et sera, elle aussi, plus effacée ici. Par contre, le loup des steppes, Bruce, baby-sitter de Leo, la fille de Rebecca, aura un rôle plus important, pour notre plus grand bonheur.
A ce trio au taux hormonal supra étourdissant, vient s'ajouter l'arrivée imminente de Michael, père de Leo mais aussi Consilière du haut conseil de l'ancien continent accompagné de sa suite. Il vient pour récupérer Rebecca par tous les moyens, et connaissant les vampires, il faudra s'attendre à tout.
Entre tous ces mâles aux auras démentielles, notre héroïne devra jouer des coudes et de ses pouvoirs, succombera parfois, défiera, se battra aussi, mais gardera toujours la tête froide, enfin presque…
Quel programme, n'est-ce pas ? Comme pour le précédent tome, l'auteure assume, assure tout le cheminement. Elle a choisi une héroïne dotée de pouvoirs à faire blêmir même le plus vil des monstres, qui réussit à tout gérer que ce soit les ennemis, les amis, les combats, les jeux amoureux, la haine, le pardon. D'ailleurs dans ce tome, on remarque que Rebecca a changé, elle devient « plus humaine ». Non qu'elle ait des scrupules à tuer le premier qui se met en travers de son chemin, ou alors à le penser très fortement, non, elle acquiert une force tranquille, plus posée, plus zen, plus réfléchie. Elle s'en étonne elle-même et c'est sur ce point qu'on aime notre sorcière : elle accepte ces changements, les intègre à sa vie, se questionne mais pas longtemps - à quoi bon ?! Chaque chose en son temps ! - mais ne se braque pas face à ces évolutions.
Comme je l'avais signalé lors du premier roman, l'auteure ne reste pas sur une position, stagnant comme d'autres le font, faisant languir les lecteurs sur plusieurs ouvrages. Rebecca intègre toutes les données, fait la part des choses entre les urgences et ce qui peut attendre mais ne met rien de côté, va de l'avant, combat, rechigne aussi, mais assume. Voilà une sorcière forte et hilarante la plupart du temps. On se rend compte qu'on a souvent un sourire béat sur les lèvres voire carrément le fou rire.
Côté intrigue, rien n'est laissé au hasard, et même si on a l'impression que ça part dans tous les sens, les énigmes s'emboiteront superbement. Entre son enquête et son ex, les enjeux seront nombreux. Heureusement, elle pourra compter sur l'appui quasi inconditionnel de Raphaël. Ce dernier va lui aussi nous surprendre par son évolution. La présence de Rebecca le transforme littéralement et nous assistons ainsi à des joutes verbales « à croquer » - jeu de mots facile ! Pour le côté sentimental, on aura des surprises, mais chut…
L'écriture est un pur bonheur, dynamique, intimiste du fait de la narration à la première personne, certes c'est le genre littéraire qui veut ça, mais il y a un côté rebelle et tendre à la fois, puis aussi poilant. le langage d'un femme moderne qui ne mâche pas ses mots !
Vous l'aurez compris, Rebecca Kean est une héroïne comme je les aime, je dirais même qu'elle a surpassé quelques unes dont je ne citerai pas le nom. Si vous n'avez pas ouvert cette série, franchement, vous ne pouvez pas dire que vous lisez de la Bit-Lit. Et savoir notre auteure française est d'autant moins excusable. Alors sortez, courrez, bougez mais procurez-vous ces livres !
Lien : http://kamanaschronicles.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
livrevie
22 juillet 2014
J'ai poursuivi non sans une certaine crainte mon périple Rebeccanien. Je suis toujours assez angoissée d'être déçue par une saga après la lecture enthousiasmante d'un premier tome. Peur de m'être fait des illusions, de ne pas retrouver ce qui m'avait tant plu, de ne pas adhérer. Cela s'est produit à de trop nombreuses reprises, et la déception n'en est que plus amère.
Mais non, Mme O'Donnell est décidément de la trempe des auteurs talentueux du genre. Elle a relevé avec brio l'épreuve du second tome, transcendant même le premier qui finalement n'était qu'un amuse-bouche bien agréable.
L'on retrouve donc Rebecca, qui occupe ses nouvelles fonctions d'Assayim de l'état du Vermont. Elle doit faire face à une série de crimes atroces visant des femmes loups-garous, et laissant supposer que l'on a affaire à un serial-killer de la pire espèce. Comme si cela n'était pas suffisant, elle doit ménager (enfin essayer !) les susceptibilités de chacun, et accueillir comme il se doit une délégation, au sein de laquelle se trouve ni plus ni moins, que le père de son enfant, tout en essayant de vivre une vie à peu près normale. Vaste programme n'est-ce pas ?
Notre héroïne se découvre tout au long de ce deuxième volume. Elle qui a tant essayé de dissimuler sa vraie nature, doit maintenant y faire face, car si elle est dotée de pouvoirs à faire mourir d'envie le pire des monstres –ou de peur, c'est selon…-, elle est finalement bien moins humaine que la plupart des créatures surnaturelles qu'elle côtoie.
Son naturel revient au galop. Elle qui se contenait, tant bien que mal, dans le premier tome, enseignante de français oblige, se libère et s'assume dans le deuxième. le masque tombe, et ses réparties fusent -souvent désopilantes- au gré du rythme effréné de l'ouvrage. Cassandra O'Donnell laisse peu de répit à son lecteur, tant de choses se produisent que je me suis même demandée comment elle allait retomber sur ses pattes, ce qu'elle fait avec une dextérité impressionnante.
L'humour danse avec l'action et le sensuel, Raphaël est plus Raphaël que jamais, Bruce, plus émouvant… Et Mark ? Complètement absent, ou presque. C'est d'ailleurs le seul bémol, je ne comprends pas l'intérêt de ce personnage, ou du moins pourquoi le faire apparaitre si tôt. Mais le tome 2 laisse présager que j'aurai enfin les réponses à mes questions dans le 3.
Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
nataly
29 novembre 2013
Quel plaisir que de se replonger dans cette série.
Dans ce second opus, nous retrouvons Rebecca Kean, une assayim, qui doit retrouver un sérial killer qui a sauvagement tué deux louves d'un même clan. A cela, rajoutons la visite de son ex amant vampire Mickael, qui n'est autre que le père de sa fille Leonora. Et vous avez une belle trame pour mouvementer tout le roman.
Alors bien sûr, c'est encore une série bit-lit, mais ici notre héroïne n'est pas douce, gentille, compréhensive. Son tempérament est volcanique, agressif, impulsif ; mais aussi protecteur, amical, amoureux... Et dans ce tome 2, nous en apprenons beaucoup sur ce qui l'a poussé à être ainsi, et sur ses manières d'agir. Et l'univers créé par Cassandra O'donnell est encore plus approfondi concernant chaque acolytes de la série.
Le suspense est vraiment au rendez-vous est l'intrigue parfaitement menée jusqu'au final qui m'a tenu en haleine.
Les répliques de chacun sont parfaites, et ce tome est riche en actions, en émotions. Ce qui le rend d'autant aussi agréable, voir plus que le premier, de par la fluidité de la plume de l'auteur qui mène son intrigue avec talent.
Vous avez envie de lire un roman avec un univers merveilleux, captivant, aucun ennui, et vous voulez vous imprégnez de l'histoire ? Alors lisez cette série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations & extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
CrunchesCrunches23 septembre 2013
- Parlez-moi un peu de mon époux, fis-je en passant ma main sur son bras et en l'entraînant, d'un ton léger. Il est particulièrement secret en ce qui concerne son passé.
Cette soirée pouvait se révéler intéressante, après tout...
- Je ne suis pas certain que le général apprécierait ce genre d'indiscrétions, venant de la part d'un de ses soldats, dit-il avec un sourire charmeur.
- Pas d'anecdotes amusantes, alors ? Je suis terriblement déçue.
Il se figea et planta tout à coup ses yeux dans les miens.
- Et si nous arrêtions ce petit jeu tous les deux ? dit-il.
- Que voulez-vous dire ? demandai-je prudemment.
- Vous vous comportez avec moi comme ces grues cupides et décoratives que bon nombre de vampires aiment à fréquenter, mais nous savons parfaitement ce qu'il en est, vous et moi...
- Vraiment ?
- Oh oui. J'ai vu de nombreuses fois Raphaël avec les femmes, des centaines ont même partagé sa vie, nais il n'en a jamais regardé aucune comme il vous regarde.
- Il me trouve peut-être un peu plus décorative et attirante que la plupart de ses anciennes conquêtes, lui fis-je remarquer.
- Le maître ne s'intéresse pas aux femmes. Il n'a jamais marqué l'une d'entre elles et il n'a jamais risqué sa vie comme il le fait pour vous protéger. Qui êtes-vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
gabrielleviszsgabrielleviszs23 octobre 2014
- Mon Maitre ne doit pas découvrir la vérité Rebecca.
- J’ai compris. Et qu’est-ce que je devrais faire à votre avis ?
- Devenez la maitresse de Raphael, comportez-vous comme son esclave et gardez vos distances avec Michael. S’il comprend qu’il n’a aucune chance de vous reconquérir et que vous appartenez réellement à un autre, il finira par se faire une raison et nous pourrons rentrer à la maison.
Je déglutis.
- Vous êtes sur qu’il n’existe pas d’autres moyens ?...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
gabrielleviszsgabrielleviszs23 octobre 2014
- Est-ce que… est-ce qu’elle est… ? finit-il par balbutier.
- Oui, fis-je dans un souffle.
Alors il me gifla. Oh pas suffisamment fort pour me mettre KO, mais assez pour que j’arbore demain, un très joli bleu sur la joue. J’allai répliquer lorsque je vis l’éclair de souffrance qui traversait ses yeux.
- Dis-lui qui je suis, Rebecca. Dis-le-lui maintenant, fit-il en s’approchant de Leonora.
- C’est inutile, dit-elle d’un ton dur. Je sais parfaitement qui vous êtes. Je vous ai tout de suite reconnu.
- C’est vrai ?
- Oui, dit-elle en reculant vers Bruce qui assistait silencieusement à la scène.
- Tu as peur de moi ?
- Non, mais je ne parle pas aux gens qui frappe ma mère, cracha-t-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ArcaaleaArcaalea22 juin 2016
- Alors comme ça, nous ne sommes pas ensemble toi et moi ?
Il colla ses lèvres contre les miennes et je sentis tous mes sens s'enflammer.
- Non... murmurai-je.
S'il avait fait preuve d'arrogance, s'il m'avait sauté dessus avec une envie bestiale, j'aurais pu résister. Mais ce n'était pas ça. Pas ça du tout. Il y avait tellement de tendresse, de douceur, de respect dans son baiser que ça me désarmait complètement.
- Non... Raphaël, non...
Il reposa doucement ses lèvres sur mes lèvres. Je sentis son pouvoir pénétrer en moi tandis qu'une vague de plaisir se mit à m'envahir brusquement.
Deux mille cinq cent ans d'expérience... un seul de ses baisers était capable de me provoquer un orgasme. Si le reste était à l'avenant, mon coeur n'y résisterait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LiliLaChipieLiliLaChipie25 septembre 2014
— C'est une affaire privée, n'en fais pas un drame d'État. Ce serait ridicule.
— Elle a raison, elle n'en vaut pas la peine, Consiliere, ricana tout à coup Glastrow.
Michael tourna lentement la tête vers lui tandis que ses yeux luisaient d'une dangereuse lueur argentée. Glastrow avait commis une grave erreur. Déplaire à Michael était un peu comme patiner sur un lac en train de dégeler. On passait son temps à se demander quand la glace risquait de se briser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Cassandra O’Donnell (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cassandra O’Donnell
Montreuil 2014 - Cassandra O'Donnell
A l’occasion du salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, rencontre avec Cassandra O'Donnell auteur de « Malenfer, la forêt des ténèbres » aux éditions Flammarion Jeunesse
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Rebecca Kean - Traquée

Dans quel état se trouve la ville de Burlington, le lieu de résidence de Rebecca?

New-York
Nouvelle-Angleterre
Nouveau-Mexique

20 questions
120 lecteurs ont répondu
Thème : Rebecca Kean, tome 1 : Traquée de Cassandra O’DonnellCréer un quiz sur ce livre