AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de thedoc


thedoc
  06 juillet 2017
Suite dans ce second volume des aventures d'Arte, la jeune aristocrate qui rêve de devenir peintre, toujours apprentie chez son maître Léo.

Alors que le premier tome se terminait sur la révélation des sentiments naissants d'Arte pour son maître Léo, la courtisane Véronica tient à lui montrer que rien ne doit la détourner de son projet, surtout pas l'amour. Les femmes à cette époque ont en effet une position bien trop fragile pour se fier à l'amour d'un homme.

Dans ce manga que je trouve résolument féministe, nous découvrons une fois de plus la condition féminine dans l'Italie de la Renaissance, des courtisanes déchues aux couturières modestes sous- payées. La situation familiale du jeune apprenti Angelo est également dévoilée et nous permet de constater combien il était difficile, dans une famille modeste où les filles sont nombreuses, de subvenir aux dots de chacune. Arte, dans ce monde d'hommes, apparaît donc une nouvelle fois comme une rebelle et une émancipatrice.
A côté de ce thème majeur, nous poursuivons la découverte des ateliers d'artistes et des différents métiers qui y sont exercés.
Ce manga est un réel bonheur à lire. A la fois instructif et léger, dynamique et souvent drôle, avec un graphisme dès plus agréable et des personnages attachants, il ne présente pour l'instant que des atouts. Une série à suivre.
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus