AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Arte, tome 2 (27)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
lyoko
  01 janvier 2016
Arte poursuit son initiation chez Léo. Ses talents de dessinatrice ne sont plus à faire , mais elle n'a pas fini son apprentissage.
Ce tome met surtout en avant la pugnacité de Arte a obtenir ce qu'elle veut.
Mais ce tome ne nous dévoile pas seulement Arte d'autres personnages féminins au caractère bien trempé font aussi leur apparition.

Si ce tome est un poil en dessous du précédent, il n'en reste pas moins agréable à lire.. aussi bien pour l'histoire que pour les codes d'honneur ou les morales qui en ressortent.

Sinon, je suis toujours sous le charme et les détails des magnifiques graphismes.
Commenter  J’apprécie          332
Shan_Ze
  26 juin 2019
Ce deuxième tome continue de suivre Arte et son envie de réussir à faire de la peinture son métier. Mais d'autres portraits de femmes sont faits, on approfondit le personnage de Veronica qui a pris Arte sous son aile et on fait connaissance d'un groupe de jeunes couturières, leur condition de femmes travaillant est très dur à supporter. Les dessins sont très agréables comme le sourire d'Arte qui est plein de bonne volonté et qui aime aider son entourage. J'aime aussi la découverte de la ville italienne de l'époque. A suivre !
Commenter  J’apprécie          262
ElGatoMalo
  10 avril 2016
Aussi bon que le premier volume, tendu et concentré, le dessin est impeccable et homogène. Dans cet opus, les aventures d'Arte s'orientent vers le relationnel et se colorent (même si les pages sont exclusivement en noir et blanc, alors que l'édition anglaise offre quelques feuillets en couleurs) d'une tonalité plus largement féministe. La guerre des sexes se développe mollement mais elle est bien présente : coté un peu caricatural que l'on peut reprocher à toute littérature de distraction qui ne va jamais relativiser son propos ni prendre en compte les réalités historiques , surtout si elles ne vont pas dans le sens de l'ambiance générale qui est donné à la narration. Un génie reconnue de cette Italie de la Renaissance - Léonard pour le nommer plus clairement - n'a-t-il pas sollicité la protection de la duchesse D'este ? Et à l'autre bout de l'Europe, pendant ce même XVIème siècle, trois reines ne se sont-elles pas succédées sur le trône d'Angleterre ? Ce manichéisme sur l'évaluation du pouvoir féminin à travers les âges m'ennuie un peu, je ne peux pas le cacher. Mais la lecture de ce second épisode reste malgré tout très gratifiante et ce serait dommage de le rater.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
thedoc
  06 juillet 2017
Suite dans ce second volume des aventures d'Arte, la jeune aristocrate qui rêve de devenir peintre, toujours apprentie chez son maître Léo.

Alors que le premier tome se terminait sur la révélation des sentiments naissants d'Arte pour son maître Léo, la courtisane Véronica tient à lui montrer que rien ne doit la détourner de son projet, surtout pas l'amour. Les femmes à cette époque ont en effet une position bien trop fragile pour se fier à l'amour d'un homme.

Dans ce manga que je trouve résolument féministe, nous découvrons une fois de plus la condition féminine dans l'Italie de la Renaissance, des courtisanes déchues aux couturières modestes sous- payées. La situation familiale du jeune apprenti Angelo est également dévoilée et nous permet de constater combien il était difficile, dans une famille modeste où les filles sont nombreuses, de subvenir aux dots de chacune. Arte, dans ce monde d'hommes, apparaît donc une nouvelle fois comme une rebelle et une émancipatrice.
A côté de ce thème majeur, nous poursuivons la découverte des ateliers d'artistes et des différents métiers qui y sont exercés.
Ce manga est un réel bonheur à lire. A la fois instructif et léger, dynamique et souvent drôle, avec un graphisme dès plus agréable et des personnages attachants, il ne présente pour l'instant que des atouts. Une série à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
RebelleReader
  02 janvier 2017
Arte a du mal à gérer sa vie sentimentale, et pour ajouter à sa maladresse et ne pas se trahir plus auprès de Léo, elle retrousse ses manches et travaille d'arrache-pied sur le portrait de Veronica. La jeune fille se rend vite compte du revers de la vie d'une courtisane, et alors qu'elle découvre ses limites, elle doit les repousser pour garder un calme professionnel pour la situation. Son rêve d'être artiste peintre va prendre forme puisque sur sa route, elle va retrouver Angelo, un jeune apprenti blond comme un ange. Leur retrouvaille se feront dans des mesures drastiques mais qui lui permettront de faire le point sur ce qu'elle désire et sur ses capacités. Jusqu'où ira-t-elle ?

La courtisane a embelli le décor de nombreuses pages de ce second tome. Mais Arte va faire la connaissance de civils, et même si les femmes portaient toutes des robes à l'époque, on ne ment pas sur les différences entre toutes les classes, et face au caractère dur de certaines, Arte s'endurcit d'autant plus. Elle rencontre des combattantes, les survivantes du monde sexiste et machiste de la Renaissance italienne. 
.
J'adore, je passe un très bon moment quand je lis cette série, et je n'en suis qu'au deuxième tome. Bien que les personnages ne soient pas aussi présents que je le souhaiterai - c'est encore trop court pour tout apprendre d'eux-, ils sont tous dynamiques, ils font bouger l'histoire et ont des choses à dire.
C'est intéressant, c'est fluide et bien imprégné du monde de l'art avec des dessins magiques. J'ai apprécié le caractère flamboyant et direct d'Arte. J'espère une suite aux sentiments qui se dégagent des personnages. Et plus les expressions des visages sont détaillées, plus j'imagine être un personnage de l'histoire.
On est servis comme des rois quant à l'interprétation de cette période historique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lilouptitelfe
  13 mai 2016
Un tome 2, tout simplement excellent !
Arte va commencer à bouleverser les consciences, sur la place des femmes dans la société et ce dont elles sont capables. Il y a moins d'humour dans ce deuxième tome, cependant Arte fait partit de ces manga qui comme Orange (manga de Ichigo Takano) nous montre que même si on a peur, on peut se dépasser! C'est un très beau manga que je conseille!
Commenter  J’apprécie          60
Noctenbule
  12 août 2019
Kei Ohkubo a trouvé la bonne histoire avec une jeune femme apprentie. Comme c'est une fille est bien entendu soumise à ces sentiments qui trouble sa raison. Elle tombe amoureuse de son maître mais ce n'est qu'une adolescente, pour l'instant elle ne connaît rien à l'amour. Toutefois, Arte a son caractère bien trempé et accepte rarement les réponses négatives. C'est pour cela que Léo, son maître l'a accepté contrairement à beaucoup d'autres apprentis. En plus, elle vient d'une famille aristocratique et doit apprendre une nouvelle vie. Elle doit accepter d'avoir rompu avec sa famille à la suite du décès de son père bien aimé. Impossible pour elle de renoncer maintenant. Elle doit faire mieux que les hommes pour cela elle est prête à tout. « Je ne recherche pas la gentillesse. Je veux qu'on soit dur avec moi pour que je puisse progresser ». J'apprécie son tempérament, sa volonté et son innocence. Quelle plaisir les aventures de son quotidien aussi bien pour se faire accepter dans un autre atelier ou pour défendre une jeune fille comme elle. La tonalité se veut beaucoup plus féministe et ce n'est pas pour me déplaire. Dans un monde assez souvent dominé par les hommes, être une femme respectable devient difficile. Impossible ? Non car on voit Mademoiselle Véronica, des femmes travaillées au marché, des couturières, des êtres qui malgré leur sexe se battent pour survivre dans une société injuste et surtout très inégalitaire que ce soit entre les classes sociales et le genre. le dessin précis et raffiné nous permet de traduire avec agilité les émotions et les détails aussi bien des costumes que des rues.
Lien : http://22h05ruedesdames.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Under_the_Moon
  08 janvier 2018
Suite des aventures d'Arte qui essaye toujours de se faire une place dans le marché de l'art, ce qui pour une femme du 16ème siècle est loin d'être une mince affaire...

Il m'a fallu du temps pour apprécier ce tome. La première moitié passe trop de temps - à mon goût bien sûr - sur ses sentiments pour Leo contre lesquels elle tente de lutter avec en parallèle son amitié avec la belle courtisane, Veronica, qui lui parle d'une courtisane déchue qui s'est "faite avoir" par l'amour.. A l'opposé, Veronica joue de ses charmes pour faire languir ses amants. Une pratique dont Arte réprouve la morale.
Bref, rien de follement passionnant.

Dans la seconde partie, par contre, le scénario montre un atelier de coutures où les femmes (du peuple) qui y travaillent sont exploitées par le patron. Avec une amitié naissante avec l'une de ces couturières, qui vient pourtant d'un milieu bien plus défavorisé qu'Arte, le propos de la série reprend à nouveau son intérêt.

Même si les scènes si ce n'est d'amour ou de séduction, disons de gêne entre personnages masculins et féminins sont quelques fois à la pointe de la caricature (en mode shôjo), les graphismes restent agréables. Moins époustouflants que dans Cesare, mais les scènes extérieures ont tout de même un souci du détail qui les rend réalistes.

Affaire à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LeslecturesdeFrimousse
  05 janvier 2016
Titre : Arte tome 2

Auteur : Kei Ohkubo

Genre : Seinen

Prix : 7,90€

Edition : Komikku

Résumé du tome 2

Encore ébranlée par des sentiments nouveaux qu'elle a du mal à contenir, Arte est entrainée par Veronica, sa mécène, dans un quartier miséreux de la ville. La jeune artiste découvre la réalité sordide de la vie d'une ancienne courtisane de renom, qui a sombrée dans le déchéance. Alors qu'Arte est sous le choc, Veronica lui demande quel est son rêve d'avenir. Après cette magistrale leçon de vie, Arte est plus que jamais déterminée à prendre son destin en main et à tracer son chemin.

Arte continu son apprentissage auprès de Leo, mais c'est sans compté les sentiments qu'elle éprouve pour lui, Veronica lui conseille de ne pas se laisser troubler par l'amour car celui-ci est un loisir. Arte retrouve également le jeune homme qui avait voulu l'aidé à pousser sa charrette (voir tome 1). Arte doit également terminer le portait de Veronica, mais malheureusement Arte s'est fâchée avec elle… Mais pourquoi s'est-elle fâchée ?..

J'aime beaucoup ce manga ! Arte est vraiment une jeune fille forte et qui n'a pas peur de relever des défis et se battre pour tout réaliser sans l'aide de personne. Angelo est un jeune homme charment, dans sa famille il y a beaucoup de fille, il a donc l'habitude d'aider toute les femmes, ce qu'il ne comprend pas c'est que Arte elle n'accepte pas. Quant à Veronica, on en apprend un peu plus sur son métier… J'ai vraiment adoré ! Je vous le conseille vraiment !

Ma note : 18,2/20 Vous ne l'avez pas encore commencé ? Alors filez ;)

#Frimousse
Lien : https://www.facebook.com/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Colibrille
  21 mars 2019
Après avoir eu un coup de coeur pour le premier tome d'Arte, j'avais hâte de découvrir la suite des aventures artistiques de la jeune apprentie peintre. Bien qu'ayant beaucoup apprécié l'univers ainsi que les personnages, j'avais néanmoins quelques réserves concernant les sentiments naissants d'Arte pour Leo. Je craignais que l'intrigue ne bascule trop vite dans une banale romance.

Heureusement, rien de tel dans ce second volume. Grâce au personnage de Veronica, femme rationnelle et expérimentée en amour, Arte comprend que pour gagner son indépendance, elle va devoir apprendre à contrôler et même à cacher ses émotions, au risque de perdre toute crédibilité.

J'ai donc beaucoup apprécié ce second tome, d'autant plus qu'il nous en apprend plus sur le personnage d'Angelo et nous offre une histoire parallèle laissant la part belle aux femmes.
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arte

Quel est le prénom du personnage principal ?

Florence
Shang
Arte

5 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : Arte, tome 1 de Kei OhkuboCréer un quiz sur ce livre