AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Arte tome 2 sur 15
EAN : 9782372870610
208 pages
Komikku éditions (19/11/2015)
4.28/5   200 notes
Résumé :
Encore ébranlée par des sentiments nouveaux qu’elle a du mal à contenir, Arte est entraînée par Veronica, sa mécène, dans un quartier miséreux de la ville. La jeune artiste découvre la réalité sordide de la vie d’une ancienne courtisane de renom, qui a sombré dans la déchéance. Alors qu’Arte est sous le choc, Veronica lui demande quel est son rêve d’avenir. Après cette ma... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 200 notes
5
22 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

lyoko
  01 janvier 2016
Arte poursuit son initiation chez Léo. Ses talents de dessinatrice ne sont plus à faire , mais elle n'a pas fini son apprentissage.
Ce tome met surtout en avant la pugnacité de Arte a obtenir ce qu'elle veut.
Mais ce tome ne nous dévoile pas seulement Arte d'autres personnages féminins au caractère bien trempé font aussi leur apparition.
Si ce tome est un poil en dessous du précédent, il n'en reste pas moins agréable à lire.. aussi bien pour l'histoire que pour les codes d'honneur ou les morales qui en ressortent.
Sinon, je suis toujours sous le charme et les détails des magnifiques graphismes.
Commenter  J’apprécie          342
Shan_Ze
  26 juin 2019
Ce deuxième tome continue de suivre Arte et son envie de réussir à faire de la peinture son métier. Mais d'autres portraits de femmes sont faits, on approfondit le personnage de Veronica qui a pris Arte sous son aile et on fait connaissance d'un groupe de jeunes couturières, leur condition de femmes travaillant est très dur à supporter. Les dessins sont très agréables comme le sourire d'Arte qui est plein de bonne volonté et qui aime aider son entourage. J'aime aussi la découverte de la ville italienne de l'époque. A suivre !
Commenter  J’apprécie          272
lemillefeuilles
  28 juillet 2022
J'avais beaucoup aimé le premier tome d'Arte, ce qui m'a donné envie de lire toute la saga - et pourquoi pas d'acheter la série plutôt que l'emprunter. Mais avant cela, je voulais me faire une idée plus précise en lisant le second tome.
Nous retrouvons Arte qui va découvrir la déchéance d'une prostituée, ce qui poussera la jeune femme à se donner encore plus pour parvenir à devenir une artiste... Tout en continuant à développer des sentiments pour Léo, travaillant d'arrache-pied pour le satisfaire.
Je n'ai pas autant apprécié ce tome que le premier puisque je n'ai pas toujours compris le comportement d'Arte et que j'aime moins sa facette amoureuse. Mais c'était intéressant de suivre le personnage de Veronica et d'apprendre ce qui était arrivé à une prostituée tombée amoureuse... le gros bémol a été les réactions des personnages qui étaient parfois surprenantes, tout comme le langage utilisé, ne correspondant certainement pas au Florence de la Renaissance...
Malgré quelques petites incohérences, j'ai vraiment apprécié ce second volume, puisqu'on en apprend plus sur les différents personnages et que l'histoire avance. Les illustrations sont toujours très jolies et j'ai hâte de lire le troisième tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ElGatoMalo
  10 avril 2016
Aussi bon que le premier volume, tendu et concentré, le dessin est impeccable et homogène. Dans cet opus, les aventures d'Arte s'orientent vers le relationnel et se colorent (même si les pages sont exclusivement en noir et blanc, alors que l'édition anglaise offre quelques feuillets en couleurs) d'une tonalité plus largement féministe. La guerre des sexes se développe mollement mais elle est bien présente : coté un peu caricatural que l'on peut reprocher à toute littérature de distraction qui ne va jamais relativiser son propos ni prendre en compte les réalités historiques , surtout si elles ne vont pas dans le sens de l'ambiance générale qui est donné à la narration. Un génie reconnue de cette Italie de la Renaissance - Léonard pour le nommer plus clairement - n'a-t-il pas sollicité la protection de la duchesse D'este ? Et à l'autre bout de l'Europe, pendant ce même XVIème siècle, trois reines ne se sont-elles pas succédées sur le trône d'Angleterre ? Ce manichéisme sur l'évaluation du pouvoir féminin à travers les âges m'ennuie un peu, je ne peux pas le cacher. Mais la lecture de ce second épisode reste malgré tout très gratifiante et ce serait dommage de le rater.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
thedoc
  06 juillet 2017
Suite dans ce second volume des aventures d'Arte, la jeune aristocrate qui rêve de devenir peintre, toujours apprentie chez son maître Léo.
Alors que le premier tome se terminait sur la révélation des sentiments naissants d'Arte pour son maître Léo, la courtisane Véronica tient à lui montrer que rien ne doit la détourner de son projet, surtout pas l'amour. Les femmes à cette époque ont en effet une position bien trop fragile pour se fier à l'amour d'un homme.
Dans ce manga que je trouve résolument féministe, nous découvrons une fois de plus la condition féminine dans l'Italie de la Renaissance, des courtisanes déchues aux couturières modestes sous- payées. La situation familiale du jeune apprenti Angelo est également dévoilée et nous permet de constater combien il était difficile, dans une famille modeste où les filles sont nombreuses, de subvenir aux dots de chacune. Arte, dans ce monde d'hommes, apparaît donc une nouvelle fois comme une rebelle et une émancipatrice.
A côté de ce thème majeur, nous poursuivons la découverte des ateliers d'artistes et des différents métiers qui y sont exercés.
Ce manga est un réel bonheur à lire. A la fois instructif et léger, dynamique et souvent drôle, avec un graphisme dès plus agréable et des personnages attachants, il ne présente pour l'instant que des atouts. Une série à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (1)
Sceneario   11 janvier 2016
L’énergie, la générosité et la naïveté d’Arte font de cette lecture un moment d’optimisme incroyable. On ressort du livre l’esprit léger, heureux d’avoir pu assister à ces beaux moments de partage ou d’humanité.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
kobaitchikobaitchi   19 février 2016
Je ne sais pas ce que ça va changer dans ma vie mais...
- J'ai une faveur à te demander. Tu... veux bien m'apprendre à lire et à écrire ? J'ai de quoi te payer grâce à mes économies...
Quand on n'est pas satisfait de sa vie il faut la changer.
Commenter  J’apprécie          90
zazimuthzazimuth   28 février 2016
Pour Léo, je suis sa disciple et non une femme, c'est pour ça qu'il est sévère avec moi ! Je ne recherche pas la gentillesse. Je veux qu'on soit dur avec moi pour que je puisse progresser. Chaque fois que je réussis une chose, j'ai l'impression d'aller de l'avant et j'aime ça ! (p.108)
Commenter  J’apprécie          60
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   07 janvier 2018
Quand on n'est pas satisfait de sa vie il faut la changer.
Commenter  J’apprécie          160
lemillefeuilleslemillefeuilles   15 juillet 2022
- Les femmes n'ont rien à faire ici ! Rentre chez toi !
Commenter  J’apprécie          120
zazimuthzazimuth   28 février 2016
Faire mon boulot correctement... quoi qu'on me dise et qu'on me fasse... c'est ma grande fierté ! (p.52)
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Kei Ohkubo (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kei Ohkubo
Bande annonce manga "ARTE"
autres livres classés : renaissanceVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus





Quiz Voir plus

Arte

Quel est le prénom du personnage principal ?

Florence
Shang
Arte

5 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Arte, tome 1 de Kei OhkuboCréer un quiz sur ce livre