AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Sylviegeo


Sylviegeo
  18 décembre 2018
Fièvreuses sont les nuits d'Edouardo Antonio Parra. Du crépuscule à l'aube, pas certaine qu'il est bon se promener dans les rues de Monterrey ou Ciudad Juarez car ce sont des "villes qui engendrent des animaux nocturnes assoifés de sang" où l'on retrouve "cette saveur violente et souterraine des villes frontalières". Voilà ce qui décrit bien l'atmosphère de ces neuf nouvelles présentant des personnages vengeurs, violents, violeurs, intoxiqués à tout et toujours dans un paysage désolant. Des personnages pour qui on ne voit ni échappatoire, ni espoir. Même ce fleuve, qu'il ne suffirait que de traverser à la nage pour arriver dans ce qui nous semble un ailleurs meilleur, est inacessible et /ou mortel. "Les Limites de la nuit" sont au contraire sans limites pour ces personnages sans contrastes mais oh combien intéressants. À lire pour qui n'a pas peur de son ombre.
Commenter  J’apprécie          390



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (39)voir plus