AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de taxidriver


taxidriver
  10 octobre 2016
On m'avait dit beaucoup de bien de ce roman, son titre interpelle, sa couverture aussi. Je suis un lecteur de roman noir, de thriller, j'ai choisi douze livres pour la masse critique et j'obtiens celui-ci, je me dis bon c'est pas vraiment ma came mais il pourrait être une bonne surprise ...
Mon ressenti ne va pas être très conventionnel, j'en conviens mais je ne suis moi même pas très conventionnel....
Ce roman fut pour moi comme un coup de genoux dans les roubignoles , plié en deux, en apnée... Une douleur aiguë qui remonte jusqu'à la gorge, avec les yeux remplis de larmes.... Il a réveillé en moi certaines choses que j'avais enfouis au plus profond de mes abysses.
Diane Peylin nous décris avec force les non-dits et la pudeur des sentiments, ces hommes à qui il a manqué un père, ses pères qui ont fuis leur rôle de père justement...
C'est très personnel mais si ce bouquin m'a autant touché c'est car j'ai subi ce manque de sentiments, je me suis reconnu dans tout ces hommes , Salvi, Valente, Rafa, dans cette famille...
Je me suis vu moi , avec ma mère et mon père, impossible de se dire les mots qu'il faut . Ma mère qui n'a jamais pris son rôle de mère au sérieux, il serait difficile Pour moi d'expliquer tout ça , j'ai pas les mots de Mme Peylin, mais il y a certaines choses que j'aurais voulu dire à ma mère et certaines que j'aurais voulu entendre de sa bouche, malheureusement elle est partie un peu trop tôt , on a pas eu le temps !!!!
Je ne lui jette pas la pierre, son silence me peser , son regard vide, sa souffrance intérieur je ne la voyais pas , puis un jour , lors d'une de nos trop nombreuses disputes, elle m'a tout balancé sans filtres, le fait qu'elle a jamais voulu avoir d'enfant , un choc , mais le choc fut de comprendre pourquoi, elle a subi des trucs dégeulasses, qu'un enfant ne doit jamais subir... Elle était morte psychologiquement..... Elle ne parlais jamais de ce qu'elle ressentait, moi non plus , nous ne sommes pas des vases communicants, chez nous on gardait tout à l'intérieur...
Ma mère a été emporté par un cançer en début d'année, en ses derniers instants , je n'ai pas été capable de lire dire je t'aime..... Ni l'enlacer, ni l'embrasser... Que de regrets !!! Mais il est trop tard ...

Même les pêcheurs ont le mal de mer est sublime , un livre qui m'a remué comme peu de livres l'ont fait avant.... Un livre qui restera sur ma table de chevet pour les 50 prochaines années !!!
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus