AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de florencem


florencem
  18 août 2013
Ce second tome est plus sombre et plus violent que le précédent... du moins, c'est l'impression qu'il me laisse alors que "La malédiction du rubis" avait aussi eu son lot de meurtres, violence et angoisse. Cela est peut-être dû au fait que l'histoire se déroule six ans après que nous ayons fait la connaissance de Sally Lockhart et de ses amis. J'ai d'abord été assez surprise par ce fait, car six ans nous manquaient au final avec ses personnages que j'appréciais beaucoup et j'aurais aimé savoir ce qu'ils avaient vécu... Mais en y réfléchissant, Sally n'ayant que seize ans lors du premier tome, il aurait été sans doute très difficile à Philip Pullman de faire une suite aussi palpitante avec une si jeune héroïne, surtout quand on prend en compte l'époque où se déroulent les aventures de nos héros.

Ce petit effet de surprise passé, je me suis rendue compte que cela n'avait pas grande importance finalement. On reprend aisément le cours de la vie de Sally, Frédéric et Jim se demandant ce qui va bien pouvoir leur tomber sur la tête cette fois-ci. J'ai été par contre assez triste de ne pas revoir la soeur de Frédéric, Rosa, que j'avais beaucoup aimé, et Trembleur fait une apparition si fugace que je n'avais même pas "reconnu" l'acolyte du frère et de la soeur... le troisième tome nous permettra peut-être de les revoir...

Par contre, j'ai beaucoup apprécié la venue dans l'équipe de l'oncle Webster et de Charles. Ces deux hommes, même si leurs apparitions n'étaient pas nombreuses, ont pallié le vide laissé par Rosa et Trembleur. Je trouve juste un peu dommage que Sally n'est plus de présence féminine autour d'elle. Cela aurait peut-être pu l'aider dans sa relation avec Frédéric... J'ai trouvé les deux jeunes gens assez énervant face à leur manque flagrant de communication (ou du moins, au manque de communication qui aurait abouti à quelque chose de concret...). Peut-être que les conseils de Rosa aurait pu aider ces deux-là, même si, je l'avoue leurs comportements étaient très fidèles à leurs personnages.

Quant à l'histoire en elle-même, je l'ai trouvé tout aussi passionnante. de très très nombreux rebondissements, si bien qu'à certains moments, je ne savais plus trop où j'en étais, mais sans laisser de sentiments négatifs vis à vis de cela. Philip Pullman a juste su brouiller suffisamment les pistes pour nous permettre d'apprécier les découvertes de Sally, Frédéric et Jim tout au long du roman. D'ailleurs, en y réfléchissant bien, même si encore une fois, l'intrigue est portée sur les machines de l'époque, c'est avant tout sur les relations humaines que portent les différentes intrigues. le machiavélisme des méchants de ce tome est d'ailleurs assez effrayant. le sang froid de Bellman et de ses acolytes est sûrement bien pire qu'une menace physique. On se retrouve d'ailleurs à avoir peur pour nos héros bien souvent, alors qu'eux-mêmes ne se doutent de rien.

Une mort tragique vers la fin du tome me laisse cependant un petit goût amer. Je me demande l'utilité de celle-ci même si les événements qui en découlent sont toujours aussi bien menés. J'espère que le tome trois saura faire face à ce vide. Il n'en reste pas moins que j'aime énormément le style de Philip Pullman que je trouve très fluide et entrainant. Je pense d'ailleurs que je commencerais sa trilogie de la Boussole d'or bien plus tôt que prévue, en attendant de me procurer les deux derniers tomes de la saga Sally Lockhart.
Commenter  J’apprécie          120



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (12)voir plus