AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de lae_168


lae_168
  23 janvier 2022
Une mort qui dure trop longtemps
Une première partie délicate dans laquelle l'auteure semble avancer doucement, lentement dans son enquête sur la mort subite du nourrisson, de son petit frère. Elle fouille et "déterre" des cartes, des mots, des non-dits. Délicatement comme si elle retardait la fin de l'enquête et donc de l'écriture. Comme si ce livre donnait de nouveau vie à Loïc et aller ainsi pouvoir le conduire au-delà des 3 mois et un jour. L'auteure s'adresse à lui. C'est bouleversant.
Puis la 2e partie, troublante. Une déflagration d'émotions. Les mots de celles et ceux qui essaient d'aider, d'entourer. Les maladresses qui font mal, parfois.
Ce livre, cette enquête emplie de pudeur, de courage fait scintiller le beau jardin où repose ce petit frère. Les mots sont vifs et percutants à décrire ce silence soudain qui envahit toute une maison, une famille.
La douleur de l'absence. La souffrance des parents, leur générosité pourtant. Comment vivre ce silence soudain et ne pas y sombrer ... Comment continuer à avancer lorsque l'on perd son enfant.
Karine Reysset écrit la douleur bruyante de l'absence subie. La culpabilité qui étreint les proches. Leur révolte.
J'ai été bouleversée une nouvelle fois par son style. Elle parvient à partager l'indicible, le manque soudain, le fracas d'une telle épreuve
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura