AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de fanfanouche24


fanfanouche24
  12 septembre 2021
Librairie Caractères – Issy-les-Moulineaux – le 8 -12 septembre 2021

Immense coup de coeur… Inclassable !!

Au souvenir très enthousiaste de “Climats de France », lu en 2017… je me suis précipitée sur le dernier texte de Marie Richeux, texte aux thématiques très différentes, avec, toujours, un très beau style, élégant , empreint de poésie et de fluidité !

La narratrice, se trouve avec sa toute petite fille, Suzanne qui comme tous les petits enfants l'assaillent de questions, dont celle , récurrente, de connaître les « mamans » de tous les êtres vivants qu'elles rencontrent…le déclic de la narratrice pour se pencher sur « les Mamans » antérieures, de sa généalogie ! Ainsi, elle prend conscience que sa lignée fut une lignée de « filles-mères », de Mères –Courage, où les Hommes ont été les grands absents- manquants !

Je me sens bien perplexe de rendre compte de ce roman singulier, qui explose dans moult directions :

- L'auteure-narratrice et son vécu de la maternité, avec sa petite fille de 3 ans, Suzanne. Maternité qui l'éblouit, l'émerveille autant qu'elle la remplit d'angoisse- Vie et mort s'entremêlant sans cesse.

- -La subite conscience de la narratrice vis-à-vis de ses aïeules, ayant assumé seules leurs(s) maternité(s) avec ou non la reconnaissance des Pères. Une lignée de filles-mères qui va enclencher une curiosité et des recherches dans les archives hospitalières. Des descriptions savoureuses de notre « chercheuse » dans ces fameuses archives.
Cette recherche généalogique individuelle va finalement s'élargir et concerner toute cette population féminine rejetée des « filles-mères » dans ce 19e où les jeunes femmes de condition « humble » n'ont pas la vie facile si elles n'ont pas de « mari » !!

- Entre les histoires individuelles, collectives, et la mentalité rigide d'une époque, il y a les « travaux d'aiguille » qui ont permis à toutes ces femmes de subsister tant bien que mal !!

Ce titre m'a évoqué d'emblée une double signification : ces sages- femmes , qui accouchaient d'autres femmes, accompagnant les naissances et dans un même temps, toute cette communauté de jeunes femmes modestes, devant se débattre seules, qui, par la force des circonstances de la vie, possédaient une « sagesse innée », tant elles devaient porter « seules » l'opprobre sociale, dont ces naissances non-désirées , les mettant au ban de la société!

Le tissage de ces femmes est aussi fortement symbolique : le tissage de la Vie, des Vies… Un magnifique texte aussi complexe que les tissages artistiques de Sheila Hicks dont Marie Richeux nous parle avec force enthousiasme ![ ***artiste découverte grâce à ce roman ]

Comme les très anciennes courtes-pointes artistiquement brodées, retrouvées et « religieusement » conservées, ce roman- offre abondance de broderies, motifs dignes d'admiration et de réflexion sur les périodes passées et l'histoire des mentalités pesant sur les femmes !

Un grand livre de questions avec peu ou pas de réponses… Une réflexion qui s'élargit et s'épaissit au fil de la narration où la narratrice-auteure s'interroge bien évidemment sur la place des femmes , dans l'Histoire de l'humanité mais aussi sur sa propre existence et la place qu'elle cherche dans cet immense communauté féminine.
Un parallèle se fait progressivement entre les « travaux d'aiguille » et le travail de l'Ecriture , du romancier...!!

« On a toutes, dans notre généalogie, des femmes qui, pour sortir de leur condition crasse, ont cousu, à la fois pour survivre et aussi pour créer du beau. D'ailleurs, il ne faut jamais oublier cette dimension, elles créaient du beau.
Vous, en écrivant, vous continuez, petit point par petit point, d'accord, mais un roman, ça permet de tirer le fil qu'on a choisi, on n'est jamais réductible à ça. Vous êtes aussi, nous sommes aussi surtout une multitude d'autres choses" (p. 160)”

Une pépite de texte, absolument inclassable ; ce qui en fait la singularité absolue !!


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon « billet de lecture » pour « Climats de France « :
https://www.babelio.com/livres/Richeux-Climats-de-France/970215/critiques/1416386

Commenter  J’apprécie          403



Ont apprécié cette critique (37)voir plus