AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Grifferouge


Grifferouge
  22 juin 2016
J'avais déjà commencé la lecture de ce livre il y a quelques années sans avoir réussi à dépasser le premier tiers. le peech de la quatrième de couverture me plaisant toujours, j'ai tenté de m'y remettre il y a quelques jours. Malheureusement, même si cette fois j'ai réussi à aller jusqu'au deux tiers de cette histoire, impossible d'en venir à bout.
Ce livre est d'un ennui mortel!
Dans sa version poche, la couverture de Noir Corbeau annonce "On pense à l'Aliéniste de Caleb Carr, en plus sanglant" Time Out New York. Sincèrement, je ne vois pas où est allé chercher ce magazine pour faire un tel constat!
J'avais détesté l'Aliéniste justement car trop gore (voire même carrément goret gratuitement) et parce que l'écriture (ou la traduction) était des plus laborieuses. Mais là, vraiment, Noir Corbeau de Joel Rose n'a strictement rien à voir avec un Caleb Carr. On s'y ennuie ferme dans ce New York des années 1840. C'est long, mais long...
Le seul plus que l'on peut retirer de ce livre c'est de vouloir tenter de mêler Histoire (les personnages principaux ont tous existés comme E. A. Poe ou le chef de la Police Hays et les faits-divers racontés sont authentiques) et fiction pour justement raconter ces faits-divers. Si seulement il y avait un peu de panache et d'action mais non. Rien. le vide sidéral sur 500 et quelques pages.
Tant pis. Au moins, j'aurai de nouveau tenté de venir à bout de cet indigeste bouquin.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus