AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Harry Potter, tome 2 : Harry Potter et la Chambre des.. (555)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Megadonut
  18 janvier 2016
"Expelliarmus" !

Ah ! Harry m'a défait de ma plume ! Bon c'est pas grave, je vais me mettre au clavier.

Dans ce deuxième tome, nous explorons une nouvelle fois l'univers magique de Harry Potter. J.K. Rowling nous ensorcelle dès les premières pages avec la rencontre entre Harry et Dobby.

J'ai d'ailleurs trouvé le personnage de Dobby très attachants car en voulant protéger Harry il lui cause des soucis, sa première définition de "aider" n'est pas la même que la nôtre.

Ensuite, après avoir eu des ennuis par la "faute" de Dobby, Harry va être retenu "prisonnier" dans sa chambre et va réussir à en sortir par l'aide de Ron et de ses frères qui vont l'évader en voiture volante.

S'ensuit la rencontre entre Harry et la rousse famille des Weasley. J'ai beaucoup apprécié la rencontre entre Harry et Arthur, qui s'intéresse à tout ce qui concerne la technologie des moldus, ces humains dépourvus de pouvoirs magiques.

Après quelques complications pour entrer à Poudlard, Harry, Ron et Hermione se retrouvent. Mais encore cette année, un mystère se trame dans l'école. La chambre des secrets, lieu contenant selon les dires un monstre terrible a été rouverte, et les victimes vont de paire !
Qui l'a ouverte ? Est-ce l'ennemi juré d'Harry, Drago Malefoy, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ?
A vous de le découvrir !

Bref, super second tome où se mêlent mystères, amitié, humour (notamment avec le nouveau professeur de Défense contre les forces du mal, Gilderoy Lockhart), combats et suspense !
Une vie sans avoir lu Harry Potter, ce n'est pas une vie !

Mais là encore j'ai été déçu par le film, à mon goût peut représentatif de l'extraordinaire qualité du récit...
Bonne (re)lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          661
Melisende
  03 août 2013
J'ai découvert Harry Potter et la chambre des secrets lors de sa première publication en Folio Junior ; je devais donc avoir 12 ans. Des quatre premiers tomes (quasiment enchaînés les une à la suite des autres), c'est, il me semble, celui qui m'avait le moins emballée (mais j'avais quand même aimé… c'est Harry Potter quand même !). Ce n'est que très tardivement, aux alentours de mes 20 ans, que je me suis relancée sérieusement dans l'ensemble de la saga et dans les adaptations. Et encore une fois, bizarrement, ce deuxième volume est celui qui me ravissait le moins, aussi bien à l'écrit qu'à l'écran. Pourtant, avec du recul, je me suis rendue compte qu'il a toute son importance dans l'intrigue générale… Alors qu'en est-il aujourd'hui, cinq ans plus tard, alors que la lecture s'est pour la première fois faite en anglais ?
Eh bien figurez-vous que j'apprécie de plus en plus cette deuxième intrigue à Poudlard ! Tous les éléments sont réunis pour que le voyage soit réussi : tuteurs sans coeur, sauvetage magique, tentative de meurtre, enquête dans le château, rejet des camarades… Encore une fois, émerveillement, rire et larmes sont au rendez-vous… jamais je ne me lasserai d'Harry Potter !

Dans ce deuxième opus, notre héros et ses deux fidèles compères ont 12 ans et s'apprêtent à entamer leur deuxième année à Poudlard. J'avais oublié que la partie « avant l'école » était si importante (environ 75 pages), sans doute car elle est pas mal escamotée dans le film. J'aime par exemple beaucoup la scène de l'arrivée dans - et donc de la découverte de - la maison de la famille Weasley baptisée le Terrier. C'est l'occasion pour le lecteur de mettre des images sur un foyer magique (ustensiles de cuisine et créatures domestiques intruses sont de la partie) et c'est surtout, pour Harry, l'occasion de mettre des émotions sur le concept de famille. Car en effet, si les rouquins ne roulent pas sur l'or, ils sont plus riches que les autres familles grâce à l'amour qu'ils se portent tous. J'aime ce clan, la complicité et la tendresse qui les lient tous et je n'ai aucun mal à percevoir l'émotion que peut ressentir Harry lorsqu'il découvre tout ça !
Les lecteurs, en même temps que le jeune sorcier, font un peu plus ample connaissance avec chacun des membres : le père qui travaille au ministère de la magie (Arthur), la mère protectrice (Molly), les frères aînés absents (Bill et Charlie), le suivant un peu - beaucoup - pète-sec (Percy) et la petite soeur timide (Ginny). Pendant ces quelques scènes de bonheur simple, on retrouve également avec plaisir les jumeaux facétieux (Fred et George) et évidemment Ron, le meilleur ami fidèle ! Les chapitres au Terrier ou avec les Weasley de façon plus générale offrent un petit moment de calme avant la tempête et apportent, sans en avoir l'air, de nouveaux éléments au monde créé par J. K. Rowling : les gnomes du jardin, la Poudre de Cheminette ou encore, l'existence de l'Allée des Embrumes et notamment de la peu fréquentable boutique Barjow & Beurk (Borgin & Burkes en vo).

L'aventure commence ensuite véritablement dès le jour de la rentrée, alors que le quai 9 ¾ refuse de laisser passer Harry et Ron… et les péripéties vont se multiplier au fil des mois, allant même jusqu'à faire craindre la fermeture de l'école ! Si le film peut laisser penser que tout se passe vite, on sent davantage les mois passer dans le livre et, de ce fait, je trouve la gravité de la situation davantage palpable (notamment pour ceux qui se retrouvent pétrifiés ou pour Hermione qui connait un petit aléa avec une potion bien particulière…). J'avais oublié que certains évènements s'étendaient sur des mois entiers, l'adaptation ayant tendance à raccourcir les choses… mais ce n'est qu'un détail.
Quand on connait l'histoire, on se rend compte que beaucoup d'indices sont disséminés dans le texte et que certaines choses sont évidentes… mais lors de ma toute première lecture, à 12 ans, je n'avais rien vu venir ! Peut-être que si j'avais découvert ce deuxième tome (et les autres) en étant adulte, j'aurais été beaucoup plus critique et beaucoup moins émerveillée, mais que voulez-vous… à chaque relecture je suis impressionnée par l'intelligence de l'auteure et surtout par sa maîtrise de son histoire, de ses personnages… et de son univers en général ! Tout semble penser dans le moindre détail, chaque élément a sa place et son importance dans la grande intrigue générale… j'en reste bouche bée !

Le seul bémol que je peux avancer pour ce deuxième tome c'est que, malgré tous les éléments en possession des adultes de Poudlard (les professeurs et notamment Dumbledore), ce sont quand même des enfants de 12 ans qui réunissent les pièces du puzzle et résolvent l'enquête (ils n'ont jamais pensé à interroger une certaine jeune fille geignarde à lunettes, par exemple ?). Mais soit, c'est Harry le héros et c'est un tome davantage destiné à la jeunesse alors… je pardonne bien volontiers !

Mis à part l'univers qui s'étoffe et une intrigue rythmée, J. K. Rowling nous offre également, dans La Chambre des secrets, de nouveaux personnages (ou développe certains qu'on avait seulement croisés jusque là). Je vous ai déjà cité la famille Weasley, je n'y reviens pas. le lecteur fait plus ample connaissance avec plusieurs acteurs de l'école : des élèves (actuels ou anciens), des professeurs (notamment le très charismatique et ridicule Gilderoy Lockhart) et des fantômes (Peeves, totalement absent des films). On découvre également le peu sympathique Lucius Malefoy, père de Drago (Draco Malfoy en vo) et l'étrange Dobby, elfe de maison de son état (encore une fois, l'auteure étoffe son univers en insérant une nouvelle créature avec toutes les caractéristiques qui la concernent).

J'imagine que certains détracteurs peuvent trouver le style de J. K. Rowling trop simple ou pauvre… personnellement je trouve que l'anglaise a trouvé le juste milieu entre le texte clairement pour enfants (on retrouve certains thèmes propres à l'enfance et à l'adolescence) et une construction plus mature. Peut-être ai-je une âme d'enfant et suis donc plus prompte à m'émerveiller… mais Harry Potter est la seule saga qui m'émeut autant et ce deuxième tome ne fait pas exception ! Je ris aux blagues des jumeaux Weasley et face à l'incompétence de Gilderoy Lockhart, je suis touchée par les épreuves que subit Harry (son été catastrophique chez les Dursley, ses camarades qui lui tournent le dos dès qu'il est soupçonné…) et carrément émue aux larmes lorsqu'Hagrid refait son apparition dans la grande salle à la fin de l'année ou lorsque Dumbledore assure à notre jeune sorcier que ce qui compte, ce sont les choix qu'il fait…
Je suis ravie d'avoir tenté la lecture de la saga en anglais. Non seulement je découvre le texte d'origine et tente de parfaire mon anglais, mais j'ai la joie, en plus, de replonger dans cet univers que j'aime tant. Même si la traduction française est admirable, c'est encore mieux de mettre les patronymes et termes originaux sur les personnages et objets que l'on connaît déjà. Une fois ceux-ci et le vocabulaire magique de base acquis, l'immersion dans le monde de J. K. Rowling se fait en douceur et est totale ! C'est vraiment un choix idéal pour ceux qui ont envie de se lancer dans la lecture en vo !


Dans un univers magique hyper travaillé et maîtrisé (que je trouve passionnant !), J. K. Rowling n'oublie pas les ingrédients indispensables à un bon roman jeunesse : la quête d'identité du héros orphelin, l'amitié indéfectible, les péripéties amusantes mais non dénuées de danger et l'enquête au sein de l'école… Idéal pour petits et grands et un bon moyen de travailler son anglais pour ceux qui tentent la lecture en vo !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          521
Tatooa
  09 février 2018
Bon il y a tellement d'avis sur ces livres que ce n'est pas la peine que je m'étale.
Je dirai juste que j'ai plus apprécié que le premier.
J'ai pas mal ri, l'intrigue est assez complexe (et ma mémoire de moineau fait que je ne me souvenais plus trop du film, lol), les personnages sont très bien brossés, y compris le fat Lockhart, qui est insupportable. Tout s'approfondit. On sent que l'auteur sait où elle va, j'aime ça, et c'est bien écrit, et bien traduit.
C'est un vrai plaisir à lire, du bonbon !
Bref, je découvre, j'ai de la chance hein !? :)
Commenter  J’apprécie          445
Woland
  31 août 2008
Tandis qu'il attend, avec l'impatience que l'on devine, de reprendre les cours à Poudlard pour sa deuxième année d'études, Harry voit apparaître, dans la chambre qu'il occupe désormais chez les Dursley (auparavant, rappelez-vous, il n'avait droit qu'à un placard sous l'escalier mais la peur de représailles magiques a rendu plus généreux l'oncle Vernon et la tante Petunia ) une étrange créature qui s'appelle Dobby et déclare appartenir à l'espèce des elfes de maison. Tout sorcier suffisamment fortuné pour ce faire peut en effet posséder un elfe de maison, attaché à sa famille par d'antiques sortilèges. Dobby semble d'ailleurs avoir bravé l'ire de ses propres maîtres (dont il ne cite pas le nom) pour venir prévenir Harry Potter que, cette année-là, le danger le guette tout particulièrement à Poudlard.

Dobby va même bien plus loin qu'un simple conseil donné : il use de ses propres pouvoirs pour empêcher Harry de franchir le fameux mur de King's Cross qui permet aux initiés d'accéder au quai 9 3/4 où se gare le fameux Poudlard Express.

Après quelques péripéties et une chute mémorable sur le saule cogneur qui monte la garde dans le parc de Poudlard, Harry finit tout de même par réintégrer son école en compagnie du malheureux Ron, lequel s'était retrouvé coincé avec lui dans le monde des Moldus.

Mais, cette année-là, les consignes de sécurité ont été renforcées dans l'école et peu à peu, des rumeurs montent sur une mystérieuse Chambre des Secrets, jadis construite par l'un des fondateurs de Poudlard, Salazar Serpentard, et dans laquelle serait enfermé un monstre tout aussi mystérieux.

Au reste, celui-ci ne tarde pas à se manifester : Miss Teigne, seul être vivant à bénéficier de l'affection d'Argus Rusard, le concierge des lieux, se retrouve pétrifiée et accrochée à une torchère tandis que, sur le mur, en lettres de sang, s'étale cette inscription vangeresse :

"La Chambre des Secrets a été ouverte. Ennemis de l'Héritier, prenez garde !"

L'Héritier en question ne serait autre que le dernier descendant de Salazar Serpentard en personne. Mais nul ne sait qui il est. Se dissimule-t-il dans la foule des élèves ? (Harry croira longtemps qu'il s'agit de Drago Malefoy avant de se voir lui-même suspecté, parce que la blessure infligée par Voldemort lui a imprimé dans la cervelle la connaissance du Fourchelang, langue des serpents que parlait très bien Serpentard). Ou bien parmi les professeurs ?

En tous cas, pas de doute, il est bel et bien de retour. de match de quidditch avec un cognard devenu fou en combat émérite contre les descendants d'Aragog, araignée géante tapie dans la Forêt interdite depuis qu'elle s'y est réfugiée cinquante ans plus tôt en passant par l'arrestation d'Hagrid sur ordre du Ministère et la déposition toute provisoire de Dumbledore de ses fonctions de directeur de Poudlard, l'auteur fait croître et embellir son intrigue tandis que, en parallèle, s'affirment la complexité des liens entre les personnages et la richesse psychologique des caractères.

A ne pas rater. Surtout si vous ne l'avez pas encore lu ...

Et n'oubliez pas que, cette saga ayant une fin programmée, tous les détails sont importants. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Souri7
  17 septembre 2016
Que de bonheur !!

Par rapport au premier "Harry Potter à l'école des sorciers", je trouve celui-ci vraiment bien pensé et intense en émotion.

L'intrigue est géniale avec ce mélange entre le passé et le présent de Voldemort... les problèmes que connaissent les adolescents que cela soit la timidité, leur premier émoi amoureux au travers de Jennie, la soeur de Ron ou encore le sentiment amoureux pour un professeur comme avec Hermione.
J'adore la manière dont J.K. Rowling aborde de vrais problèmes de société de manière fantastique comme le racisme (ici sous la forme du racisme face aux moldus ou sang de bourbe), les différences de classes (ici exprimé au travers du traitement de Dobby par la famille Malefoy)... Une manière de faire réfléchir nos enfants sans pour autant les culpabiliser ou les affoler.

A lire sans réserve !!!!
Commenter  J’apprécie          410
linabdl
  02 octobre 2012
J'ai adoré ce second tome de la saga. Tout aussi passionnant que le premier, il est d'autant plus intriguant et prenant.

De nouveaux personnages font leur apparition ; Dobby, Gilderoy Lockhart, Ginny... Cela apporte un bol d'air frais à Poudlard et rend la lecture d'autant plus intéressante. Nous retrouvons aussi Ron et toute la famille Weasley, ainsi que Drago Malefoy et son père. Ces personnages sont plus exploités que dans le premier tome, et j'ai beaucoup apprécié ce point. Leurs répliques, parfois très drôles m'ont vraiment beaucoup plu.

De nombreuses péripéties attendent Harry et le lecteur. Les actions s'enchaînent avec une facilité et une évidence déconcertante. Impossible de s'ennuyer grâce à la plume rythmée de l'auteure !
En revanche, j'ai trouvé que l'intrigue arrivait vers la fin du livre et que cela m'a donné le sentiment de ne pas avancer dans ma lecture, de faire du surplace. le dénouement aussi est, à mes yeux, beaucoup trop simple et facile, et c'est pour ça que je ne lui donne pas la note maximum.

Je ne dirai pas que je suis déçue car ce n'est pas le cas. C'est un très bon livre, une très bonne saga que je conseille à tout le monde, car c'est un univers magique que chacun se doit de découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          384
nadiouchka
  07 juin 2018
Quand on a lu le premier tome de Harry Potter (« à l'école des sorciers ») de J.K. Rowling, en principe on n'a qu'une hâte, c'est de lire la suite. J'avais attendu car voulais un Livre de Poche et, enfin, je l'avais eu pour me plonger à nouveau dans cet univers magique et ensorcelant, bien différent des mes autres lectures.

Cette fois l'histoire commence par « Un très mauvais anniversaire.
Ce n'était pas la première fois qu'une dispute éclatait au petit déjeuner dans la maison du 4, Privet Drive. Mr Vernon Dursley avait été réveillé à l'aube par un hululement sonore qui provenait de la chambre de son neveu Harry. » Celui-ci était revenu pour des vacances après son séjour à Poudlard. Mais l'école lui manquait terriblement. En fait, TOUT lui manquait : les cours, les fantômes, ses amis, le Quidditch (où il excellait sur son manche à balai).
Et en ce jour qui était celui de son anniversaire, tout ce que trouve à dire son oncle, c'est que c'est un jour particulier…. Certes, mais ? Eh bien : « C'est peut-être le jour où je conclurai la plus belle affaire de ma carrière. » Patatras ! de l'anniversaire de Harry, rien de rien. Profond désappointement mais celui-ci n'en est plus à compter ses déceptions.
Toutefois dépité, Harry retourne dans sa chambre où, My God, quelqu'un est déjà assis sur son lit : une petite créature, un elfe, Dobby…

Je passe sur les détails. « Trois ans après, le climat familial » étant toujours aussi désagréable, Harry s'endort et se réveille en voyant un visage bien connu, celui de Ron Weasley ! Ils se trouvent dans « une vieille voiture vert turquoise dans les airs . » A l'avant, Fred et George les frères jumeaux de Ron.  What a surprise ! En fait, ils l'emmènent dans « Le Terrier », leur domicile où Harry aura un peu plus d'affection. Là aussi je passe car autrement je raconterais tout le livre (ou presque).

Le principal est qu'enfin on les retrouve sur le chemin de l'école Poudlard, chargés de leurs valises, perchés sur leurs chariots (moyen de locomotion) et : SHPLÂÂÂÂANNNGGG !!! les chariots se heurtent. Mais ils arrivent à continuer et : BOOOOOOÏÏÏÏNNNNNG !!!!

C'est donc une entrée fracassante et pendant cette seconde année scolaire, une étrange malédiction s'abat sur les élèves – apprentis sorciers et ce ne sera vraiment pas de tout repos.
Avec le professeur de potions Severus Rogue (toujours aussi détestable) et tous les autres personnages, les incidents qui se multiplient, les gentils et les méchants, il y a fort à faire. Surtout avec un nouveau mystère (ça y est on y arrive enfin), celui de la Chambre des Secrets où, paraît-il, se trouve un monstre. Mais qui a ouvert la porte ?
« - La Chambre des Secrets aurait déjà été ouverte dans le passé ? Dit Hermione, abasourdie.
- Tout devient clair, maintenant, déclara Ron d'un ton triomphant. Lucius Malefoy a dû ouvrir la Chambre quand il était à l'école et maintenant, il a expliqué à ce cher Drago comment faire. ». (p.198)
That is the question et les suspects sont nombreux : entre autres Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ? Drago Malefoy un autre ennemi de Harry ?

Encore une intrigue bien palpitante, rythmée, de nouveaux personnages tels que Gilderoy Lockart (d'un ridicule !), des fantômes (par exemple Peeves), Lucius Malefoy, Angus Rusard (concierge), Miss Teigne, Minerva McGonagall, Pomona Chourave, Filius Flitwick, Poppy Pomfresh, Quirell…. Bon j'arrête car une vraie sarabande. Bien entendu on n'oublie pas le Quidditch avec un cogneur qui devient fou et la Forêt Interdite.

On ne risque pas de s'ennuyer car on n'en a pas le temps et c'est tout juste si on peut reprendre son souffle.
Ah oui, un chapitre amusant (si l'on peut dire), le chapitre N° 7 : « Sang-de-Bourbe et drôle de voix ». Pendant un entraînement de Quidditch, une dispute a lieu entre les Griffondor et les Serpentard, Drago Malefoy traite Hermione de « sang-de-bourbe » pour la bonne et simple raison que ses parents ne sont pas des sorciers. C'est donc une insulte.
Au fil des chapitres qui s'enchaînent, de nombreux événements se déroulent mais ici, je laisse planer l'imagination du lecteur qui ne l'aurait pas encore lu. Harry se rend compte qu'il est le seul à parler Fourchelang. Tiens, tiens…

Mais à présent et avec tous ces tours de sorcellerie, on arrive à la fin de cet ouvrage.« Ta tante et ton oncle vont être fiers de toi quand ils sauront ce que tu as fait, dit Hermione tandis qu'ils descendaient du train et suivaient la foule des élèves en direction de la barrière magique.
- Fiers ? s'exclama Harry. Tu es folle ? Ils vont être furieux, au contraire : j'ai eu plein d'occasions de mourir et au lieu d'en profiter, je me suis débrouillé pour survivre.
Tous ensemble ils franchirent alors la barrière magique qui s'ouvrait sur le monde des Moldus ». (p.358).

C'est ainsi qu'après les dix-huit chapitres de ce livre que s'achève cette histoire mais… TO BE CONTINUED !

Désolée si ma chronique est un peu longue mais c'est toute la magie de ce monde qui m'avait ensorcelée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Foxfire
  01 mars 2018
Il y a déjà un nombre impressionnant de critiques sur ce livre alors je vais la faire courte.

Ce 2ème tome est aussi bon, voire même encore meilleur, que le précédent.
Rowling a su imaginer un univers aux possibilités infinies et elle déploie une belle imagination. Il y a des trouvailles formidables, je pense notamment au journal intime qui est une idée superbe. Et toute cette inventivité n'est jamais au détriment de la cohérence. Tout se tient dans son monde, tout parait sensé. L'intrigue est prenante et Rowling se révèle être une véritable page-turner. A la fin de chaque chapitre on n'a qu'une hâte, se jeter sur le suivant. Les personnages sont certes assez stéréotypés mais ils fonctionnent bien.

Ce deuxième volet est une franche réussite. C'est avec grand plaisir que je vais m'atteler à la suite.
Commenter  J’apprécie          330
Marple
  30 mai 2016
J'ai un secret à vous confier... La chambre des secrets n'en a pas forcément beaucoup pour un adulte, au contraire elle a même quelques petites bouloches d'ennui dans ses 100 premiers coins (heu pardon, pages)... Heureusement qu'ensuite elle renait de ses cendres, telle le phénix, pour flamboyer, exploser ou fourchelanguer !

Fan de la première heure du petit sorcier à lunettes, j'avais dévoré ce tome-là comme les autres, avec un plaisir infini et une envie dévorante de connaître la suite. Sauf que c'était il y a 20 ans... Et que là, à la relecture, je me suis retrouvée à admirer l'imagination de JK Rowling, ses trouvailles magiques et stylistiques, son génie pour créer un univers délirant mais parfaitement cohérent, ses talents de conteuse, bien plus qu'à vivre l'histoire à Hogwarts avec Harry.

Car ce tome-là, comme le premier, est vraiment un livre pour les enfants ou les jeunes adolescents. Harry n'a que 12 ans et, en dépit de tous ses talents, il mène la vie d'un enfant de 12 ans, faite de leçons, de bêtises et d'amitié. La magie en plus évidemment...

Mais la magie ne suffit pas à rendre exaltante la vie d'un si jeune garçon. Pour ça, il faut un bon vieux méchant, Celui-dont-on-ne-doit-pas-dire-le-nom ou un autre, peu importe. Et heureusement, il y en a un dans la deuxième partie du roman, de fait plus captivante et beaucoup plus rythmée.

Si captivante et si rythmée qu'elle m'a donné envie d'enchainer avec le prisonnier d'Azkaban qui, si je me souviens bien, marque le début des aventures plus sombres, plus profondes et moins enfantines de Harry.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
Gwen21
  07 février 2013
C'est avec ce deuxième volet des aventures d'Harry que le décor est véritablement planté dans toute sa dimension familière et réconfortante pour le lecteur.

Deuxième rentrée pour nos apprentis sorciers mais deuxième rentrée aussi pour le lecteur qui a plaisir à retrouver ses marques à Poudlard, à reconnaître les figures connues et à découvrir les nouveaux visages.

Comme le sort d'Harry, jeune orphelin brimé dans sa jeunesse et au passé plus rempli de mystères que celui de n'importe quel autre enfant, émeut le lecteur, nous avons envie qu'il se sente bien, qu'il se fasse des amis, qu'il réussisse à l'école, etc.

La Chambre des Sorciers apporte également de nouvelles pièces au puzzle de l'intrigue globale, on en apprend plus sur Harry, ses parents, Voldemort...
Commenter  J’apprécie          290


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Harry Potter et la Chambre des Secrets (facile)

Que fait Dobby pour dissuader Harry de retourner à Poudlard ?

Il lui a volé sa baguette.
Il a intercepté ses lettres.
Il a mis le feu à son balai.
Il le menace de jeter un sort à Hedwige.

10 questions
1646 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 2 : Harry Potter et la Chambre des Secrets de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre