AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Annabelle19


Annabelle19
  26 mars 2018
Ce fut un plaisir que de retrouver les personnages de cette série pour la troisième fois, et de voir l'ultime développement de la guerre contre les Volariens. Les différents clans sont finalement alliés sous la même bannière et, sous l'impulsion de la charismatique nouvelle Reine Lyrna, ils décident de prendre les devants pour détruire leur ennemi.

On suit Lyrna, Vaelin Reva et Frentis, tous trois commandant une armée dans un sens et avec un objectif précis. Lyrna part sur les mers en direction de la capitale Volarienne, Frentis libère les esclaves sur son passage et grossit son armée, Vaelin s'est dirigé vers le Nord à la recherche de l'identité de l'Allié et du moyen de le détruire.

On a droit à plein de révélations du coté de Vaelin, au sujet de son pouvoir, on repart loin dans le passé, on a vraiment l'impression d'un univers en trois dimensions, approfondi à fond, et ça fait plaisir. Vaelin est moins au centre de ce dernier tome, sans son pouvoir il est rabaissé au niveau des autres et perd son statut de sauveur, il est même parfois éclipsé par des personnages comme Reva ou Frentis.

Le développement du personnage de Lyrna, qui se transforme en reine à part entière, mais aussi en conquérante déterminée, est fascinant.
Pareil pour Reva, qui s'affirme dans son rôle de guerrière et de meneuse, tout en étant habitée par les doutes quant à la manière dont son peuple la perçoit.

Le périple de Frentis m'a fait penser à Spartacus libérant les esclaves et massacrant systématiquement les maîtres, avec aussi le questionnement au sujet de la sauvagerie des esclaves libérés cherchant vengeance et le flou entre bien et mal.

J'ai surtout aimé retrouver cet univers absolument épique, avec de nombreuses batailles très intenses et bien écrites. J'avais parfois l'impression de lire une tragédie grecque antique, avec des combats, des complots, des sacrifices... le roman a beau faire dans les 700 pages, on est très vite happé par l'histoire au point de le dévorer sans s'en apercevoir. On s'attache à beaucoup de personnages, on les connaît et on anticipe leurs réactions. le seul bémol pour moi de ce côté est qu'il y a un peu trop de personnages : il y en a certains que je n'ai jamais réussi à différencier les uns des autres. ça empêche de vraiment se soucier de ces persos secondaires et de craindre pour eux.

Les membres du groupe originel de Vaelin (ceux qui restent en tout cas), prennent une place importante dans l'intrigue jusqu'à la fin, et c'est agréable aussi.

J'étais très intéressée par le développement de Elverah, ressuscitée par l'Allié dans un nouveau corps et devenue Impératrice. Elle était déjà intéressante dans le tome 2 par son côté obsessionnel envers Frentis, ici elle révèle toute sa folie et je l'ai trouvée assez jouissive comme personnage. Son côté imprévisible et auto-destructeur, centré sur un seul objectif au point de saboter tout le reste est vraiment amusant à lire.

Alors on peut regretter que certaines choses évoquées dans le tome 1 soient un peu oubliées ici. Mais le roman a tellement d'ampleur, les intrigues sont si complexes et intriquées que cela ne m'a pas vraiment gênée (en plus, comme j'ai lu les trois romans avec pas mal de temps entre chaque tome, je ne me souvenais plus de tout non plus !). J'ai bien aimé cette sensation de flou sur le passé, le côté cryptique des paroles de personnages anciens comme Erlin ou Revek. le développement apporté aux personnages principaux m'a convaincue, et c'est le principal. J'aurais aussi aimé une dernière bataille épique pour le dénouement et le combat contre l'Allié, la résolution est peut-être un peu rapide par rapport à tout ce qu'on lit avant.

En bref, pour moi c'est une bonne conclusion à un excellente trilogie de fantasy épique que je suis bien contente d'avoir découverte !
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (4)voir plus