AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lesvoyagesdely


Lesvoyagesdely
  16 mai 2020
Ce livre c'est beaucoup d'émotions : des pleurs, du rire, la jeunesse, la vie.
Il y a également beaucoup de surprises quand on apprend à mieux les connaître, découvrir.
Et la plume est belle, même très belle quand elle aborde des réflexions sur la vie, mais également sur la maladie de Mamizu qui introduit l'unique dimension fantastique du récit.

A travers Mamizu, nous apprenons à connaître cette étrange maladie : la luminite, qui a également une sorte de beauté morbide, elle devient de plus en plus comme une luciole. Elle brille. Elle se sait condamner, mais personne ne sait exactement combien de temps il lui reste à vivre. Au stade où nous la rencontrons, elle passe sa vie à l'hôpital.

Nous sommes surtout concentré sur trois jeunes gens, même si nous voyons un peu d'autres jeunes gravitaient autour d'eux, y compris certains parents. Mais c'est bien eux qui sont confrontés à la vie, à cette société parfois absurde et profondément injuste où certains feraient même un choix contraire à la vie.

Les trois jeunes lycéens sont liés d'une manière que je vous laisse découvrir. Ce que je peux vous dire c'est qu'il y a des surprises.
Mamizu va confier sa liste de choses à faire avant de mourir à Takuya.

Takuya n'est ni timide, ni introverti, ni autiste, mais solitaire, il vit un peu en-dehors du monde et sur le fil quand on fait sa connaissance. Il est marqué par la perte qu'il a subit, et a bien du mal à s'en relever, à comprendre, à continuer à avancer.

Akira nous apparaît comme un jeune homme désinvolte et plein d'énergie. Il semble lié d'une manière étrange à Takuya, sans qu'ils soient amis. Ce que je vous laisse découvrir par vous-même. Néanmoins, Takuya se sent son obligé et quand il l'envoie à sa place pour représenter la classe voir Mamizu, il y va même si c'est à reculons.

Mamizu et Takuya passent du temps ensemble. Finalement, ils passent même de plus en plus de temps ensemble, et les deux passent l'air de rien de bons moments. Mamizu a confié à Takuya une liste de choses à faire à sa place. Il lui fera un compte rendu de ses expériences. L'air de rien, ils se font du bien, et quelque part Takuya revit. Cela peut être de tout, par exemple il a dû aller dans un parc d'attractions seul et faire des montagnes russes.

C'est une ode à la vie, à l'espoir, malgré tout ce que la vie peut nous infliger, mettre sur notre route, malgré certains moments, malgré les doutes, malgré les peurs. Les trois sont liés d'une manière particulière que le lecteur découvre progressivement. Nous passons de la joie à la tristesse, par moment nous en oublions qu'elle va mourir, qu'il a subi une telle perte, mais la vie dans sa cruauté n'oublie pas de se rappeler à eux.
Cela montre bien également la société, les travers de celle-ci et la profonde injustice dont tout le monde peut être victime, tout comme l'impuissance que l'on peut ressentir face à certaines choses.
Du début à la fin, c'est fort, beau, touchant, émouvant, sans pathos. le lecteur est porté. Il a grand plaisir de les retrouver, et en même temps il a peur d'avancer, et encore en même temps, il ne veut pas les quitter.

Pour moi, c'est un coup de coeur.

PS : La postface est également un moment très touchant.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus