AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de trust_me


trust_me
  25 août 2013
C'est un village isolé au bord d'un lac. Un village sur roulettes où chaque maison peut être déplacée quand les eaux montent pour éviter l'inondation. Un village où les cochons sont fluorescents et savent nager. Au fond du lac repose une forêt de cercueils, ceux des habitants morts qu'on laisse glisser sous les flots sombres en guise d'enterrement. Dans ce village est née « Petite boîte d'os », la fille du pasteur. A l'adolescence, la gamine est en crise : « Je ne les supporte plus, tous, leurs vies, nos vies ordonnées, régulières et policées. Je déteste notre joli village aux maisons multicolores, bien droites et propres au-dessus de leur joli reflet. Je hais les jours qui se succèdent, toujours les mêmes. le temps passe, je grandis, mon destin se dessine au-dessus de l'eau plate, planche après planche, pas après pas : mariage, enfants, promenade, vaisselle… et je n'en veux pas. » Mais quand le vieux Joseph réapparaît comme par enchantement, la donne change. le vieux Joseph que la légende qualifie de cannibale et qui va devenir l'amour de sa vie.

Ce premier roman est magique. Une bulle hors du temps et des modes. Karin Serre vous prend par la main et vous emmène dans un univers étrange, à la fois improbable et tellement réel. Elle raconte une histoire d'amour et de mort(s), la fin d'un monde. Sa prose au lyrisme contenu est ciselée, très musicale. On traverse avec délice l'existence de Petite boîte d'os, ses joies et ses peines. L'originalité tient dans le ton choisi, ce souffle de liberté que l'on ressent dans chaque phrase. Aucune timidité dans cette écriture qui allie poésie, sensualité et réalisme mais au contraire beaucoup d'audace. Forcément je suis fan.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
Commenter  J’apprécie          310



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (25)voir plus