AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Auroremushi


Auroremushi
  12 novembre 2015
Le tome 2 « Alice et le miroir des maléfices » a servi de transition comme c'est le cas dans beaucoup de trilogie. du coup j'avais été un peu moins emballée que le premier tome, car même si il y avait du contenu et que l'histoire avançait, il y avait quand même quelques longueurs…. Dans « La Reine des Zombies », Gena Showalter nous entraine dès les premiers pages dans un roman où l'on découvre une Ali plus mature, avec un caractère moins lisse. Ayant enfin réussi à faire le deuil de la perte de ses proches, on est loin de la jeune adolescente qui se préoccupait davantage de son couple comme ce fut le cas dans le tome 2. On découvre une jeune fille qui a du caractère et qui n'hésite pas à prendre ses propres décisions qu'elle soit bonne ou mauvaise. Plus motivée que jamais à régler leurs comptes aux zombies et au groupe Anima, Ali va mener sa quête avec courage et apprendre de ses erreurs.

Mais Ali, ce n'est pas qu'une force de la nature. A travers ce roman, l'auteur nous montre que sous sa carapace de combattante, Ali reste la jeune fille fragile et sensible que l'on a découverte au début, marquée par ce qu'elle a vécu. Et elle ne sera encore une fois pas épargnée dans ce tome car elle va affronter beaucoup d'autres épreuves, certaines plus éprouvante que d'autres. Mais surtout, la jeune héroïne va devoir faire face à une révélation plus éprouvante concernant son passé qui revient la hantée. Effectivement, elle va découvrir un lourd secret concernant sa mère qui va la déstabiliser et la désorienter, l'obligeant à trouver de nouveaux repères. Mais heureusement, Ali peut compter sur Cole, sa petite soeur Emma, et ses amis qui sont toujours présents pour la soutenir. Effectivement, son amitié avec sa meilleure amie Kat, personnage haut en couleurs et extravertie, va être un des points forts de ce tome tout comme sa relation avec Cole qui va mûrir au fil des pages et devenir moins niaise.

« La Reine des Zombies » est sans aucun doute pour moi le tome le plus sombre de la saga : l'atmosphère générale du livre est assez noire, en partie à cause des zombies et des nombreuses scènes de combat, le rythme est rapide ce qui nous tient en haleine jusqu'au dénouement final. Et puis comme dans beaucoup de sagas, le dernier volet reste souvent le plus sombre : qui dit affrontement dit forcément pertes… Comme dans Harry Potter, c'est toujours ceux auxquels on s'y attend le moins, ou ceux à qui l'on est attaché qui connaissent des difficultés… (et c'est dur de se faire une raison !).
Heureusement cette ambiance sombre est contrastée grâce aux autres personnages : même s'ils sont des tueurs de zombies, Ali, Kat, Cole, Frosty, Reeve, River et les autres sont avant tout une vraie bande de potes soudée, qui partagent des moments de rigolades, ce qui permet au lecteur de souffler un peu.

Enfin, Gena Showalter a parfaitement su comment amener la fin de la saga sans perdre le lecteur, ni partir dans des intrigues bateaux. Dans ce tome, le lecteur a enfin toutes les d'explications qu'il a besoin d'avoir pour comprendre le lien particulier d'Ali avec les zombies. Car comme vous pouvez vous en douter, ce n'est pas un hasard si sa famille s'est fait tuer par des zombies, ni qu'elle ait rejoint l'équipe de Cole. On va aussi comprendre le rôle du groupe Anima et pourquoi il a choisi de faire d'Ali sa cible. Sans limite ni sentiments, Mme Smith, dirigeante d'Anima et ses sbires ne lésineront pas sur les moyens (meurtres, corruptions, attaques, kidnapping) pour arriver à leurs fins.

Pour conclure, Gena Showalter nous livre une fin très bien écrite et époustouflante, dans la continuité des deux premiers tomes ! Ali a sû évolué au cours de l'histoire pour devenir une jeune femme combative et prête à tout pour aider ses amis. Ebranlée par une découverte liée à son passé, Ali va devoir faire confiance à son instinct pour tenter d'en finir avec Anima. Je n'aurai pas pu imaginer une meilleure fin pour clôturer la trilogie « Les Chroniques de Zombieland ».
Lien : http://smellslikerock.net/20..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox