AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques sur Identités (14)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Clem_YCR
  13 décembre 2018
Je vais vous avouer une chose: ce n'est pas du tout la couverture qui m'a attirée dans Identités. Pour tout vous dire, je ne la trouve pas très jolie, elle est même un peu effrayante ; pourtant, au fil de ma lecture, j'ai pu retrouver les éléments qu'elle fait apparaitre. Ce qui m'a attiré dans Identités, ce sont plutôt ceux qui en parlent, parce que vous le remarquerez, comme d'habitude, les résumés Plume Blanche sont plutôt succincts… J'ai lu beaucoup d'éloges à propos d'identité, cela a attisé ma curiosité et comme j'ai eu la chance de pouvoir rencontrer Sizel à Livre Paris, j'ai sauté le pas.
Je suis tout de suite entrée dans le quotidien de Lia et, même si tout le fonctionnement du système en place n'est pas décrit très en détail, on trouve les informations suffisantes pour comprendre la situation. Par la suite, j'ai été un peu dérangée par la narration au présent, sans comprendre pourquoi car je n'ai eu cette gêne que par intermittence; le reste du temps, ce choix de narration m'a plutôt permis de vivre l'action plus intensément et de rendre le récit plus vivant.
Identités est divisé en 4 parties ; je ne vous en dirai pas plus à ce sujet pour ne pas spoiler, je vous confierai simplement qu'arrivée à la troisième partie le titre a pris tout son sens, mais peut-être suis-je longue à la détente ^^. C'est également durant cette partie que j'ai le plus apprécié ma lecture. En effet, si l'intrigue est intéressante dès le départ, je restais dans une sorte d'expectative au niveau de ma lecture ; attendant quelque chose qui ne venait pas (ne me demandez pas quoi je ne saurai le dire).
Dans Indentités, nous assistons au quotidien de Lia, à son combat pour survivre et croisons, au gré de son avancée des personnages très intéressants. Mais Sizel ne construit pas son récit comme on l'attendrait, rompant brusquement le fil pour nous projeter dans une toute autre direction ; sur le coup on la maudit, ça semble un peu brutal mais finalement on en vient à apprécier encore plus le roman. Roman que je pense pouvoir qualifier d'addictif étant donné que j'ai enchainé presque toute la dernière partie d'une traite (oui, je me suis couchée tard/tôt). Par moment, j'ai eu des petits flashs d'Hunger Games, mais probablement parce que c'est la seule référence que j'ai en matière d'entretuage.
Le personnage de Lia fait toute la force de l'histoire, son mental d'acier, sa capacité d'adaptation et sa volonté de se prendre en charge elle-même en font quelqu'un admirable à qui l'on s'attache forcément. Elle évolue énormément au cours du récit, se révélant à mesure qu'elle est confrontée au pire et prenant confiance en elle. Qu'importe la situation dans laquelle elle se trouve, elle arrive à rebondir car l'espoir est toujours là. Malgré son parcours plutôt solitaire, j'ai eu l'impression que Lia attirait les gens ; en effet la jeune-femme saura s'entourer d'hommes (principalement) tout à fait différents, de tout âge mais toujours bienveillants. Ce qui ne l'empêchera pas, d'être également confrontée à de mauvaises personnes.
J'ai particulièrement apprécié les personnages du Vieux Loup de Mer et de Sol. de même que Luc par lequel l'idée de faire table rase du passé est amenée : peu importe ce que l'on a fait, l'essentiel est ce que l'on est à l'instant présent et ce que l'on fait pour se racheter. Sizel ne ménage pas son héroïne qui passe par les pires galères même si elle a toujours un certain avantage sur les autres (que ce soit par ses relations, ou par sa constitution). Par la même occasion, elle bouscule pas mal le lecteur. Elle traite également, à travers Lia, de la perception de la différence par le plus grand nombre ; la peur de ce que l'on ne connait pas et le rejet voire le mépris qui en découle. Certaines situations étaient criantes d'injustice mais sonnaient tellement justes malheureusement.
A travers Ludwig, Sizel esquisse les difficultés à privilégier les obligations aux sentiments, faire passer l'intérêt général avant le personnel et l'épilogue de l'auteure est particulièrement juste. J'ai apprécié le fait que Lia reste forte et indépendante, ne comptant que sur elle-même pour construire son futur, ne souhaitant pas être privilégiée par les liens qu'elle pourrait avoir ; même si pour cela elle a pris des décisions qui ne lui revenait pas (comme par exemple couper les liens dans l'intérêt d'une tierce personne en supposant que c'était le mieux pour cette personne).
Plus le nombre de pages diminuait et plus j'étais prise par l'histoire, me disant que cela ne pouvait pas déjà finir. Finalement, l'épilogue que nous offre Sizel est parfait, à la fois beau et cruel, tout à fait dans l'esprit de ce que l'on a vécu au fil des pages. Je garderai un très bon souvenir de Lia (et surtout de Sol ^^).

Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LesFantasydAmanda
  02 janvier 2020
--- La loi du plus fort ---

Identités étant un roman d'anticipation, C. Sizel nous emmène dans le futur, et celui-ci n'est pas très attrayant. En effet, le pays est désormais sous la coupe de gangs qui n'hésitent pas à se faire la guerre pour étendre leur influence.

Mais comment survivre dans ce monde hostile ? Les dangers sont partout, à plus forte raison pour les femmes seules. Certaines d'entre elles tombent rapidement dans la prostitution, et pas forcément de leur plein gré !

Voici le cadre dans lequel évolue Lia, notre héroïne. C'est donc en se rongeant les sangs que l'on suit son parcours, inquiet à l'idée qu'elle puisse tomber entre de mauvaises mains…

--- Une héroïne aux multiples visages ---

Comme le nom du livre le laisse présager, Lia endossera plusieurs identités au cours de son existence, afin de se protéger. Parce qu'elle est contrainte de s'adapter en situation de crise, elle se glissera chaque fois dans une nouvelle version d'elle-même, et j'ai trouvé cet aspect du récit véritablement passionnant. L'auteure a donc creusé son héroïne, explorant chaque recoin de son âme, lui imprimant une réelle évolution au fil des chapitres.

D'autres personnages gravitent bien entendu autour de Lia, mais en nombre restreint. En effet, C. Sizel reste essentiellement centrée sur cette dernière. Néanmoins, pour certains, elle a pris le temps de les approfondir, de nous dévoiler leur passé et même d'explorer leurs failles. Tous ont enduré des épreuves, parfois ignobles, ce qui explique ce curieux mélange de force et de fragilité qui les caractérise. Force, parce qu'ils ont survécu. Fragilité, parce qu'ils sont désormais traumatisés !

Bref, pas de stéréotype du côté des personnages.

--- À fleur de peau ---

Avec Identités, C. Sizel nous transmet une myriade d'émotions, pas toujours très plaisantes. En premier lieu, vient la méfiance puisqu'il est difficile pour Lia de s'attacher à d'autres personnes – et si elles étaient mal intentionnées ? Alors, elle s'approche prudemment des étrangers, n'accorde sa confiance qu'en dernier recours, lorsqu'elle sait que c'est sa seule chance de s'en sortir.

J'ai ainsi ressenti sa frustration de ne posséder aucune certitude. Moi aussi, je me suis sentie seule, désarmée, impuissante… et parfois pleine d'espoir ! On peut donc dire que l'immersion est une réussite.

Le seul bémol, selon moi, c'est la pointe de romance qui survient trop rapidement pour être totalement crédible. Cela reste cependant très anecdotique, heureusement.

--- Une intrigue linéaire, et pourtant… ---

La manière dont l'auteure a pensé son histoire n'est pas commune. Jamais elle ne mélange les fils du scénario, jamais elle ne croise les événements. Lia le sait mieux que personne : seul le présent importe, car l'on ne revient pas en arrière !

Dès lors, chaque instant est crucial. C. Sizel s'intéresse donc à des détails, comme par exemple la nécessité de se laver ou de se loger, mais tous ont leur utilité. En vérité, ils participent au bon déroulé de l'intrigue, à la compréhension de ce monde futuriste et à la construction des identités de Lia.

Bien entendu, le rythme ne peut être haletant dans ces conditions. Pour autant, le récit n'est pas exempt d'action ou de rebondissements, bien au contraire.

--- L'épilogue n'est pas celui que j'attendais ! ---

Malgré tout, il m'a surprise et c'est devenu rare, ces temps-ci. de plus, avec le recul, je m'aperçois que ce dénouement m'a permis de refermer ce one-shot avec sérénité, sans mille et une questions pour me traverser l'esprit. Et ça aussi, c'est plutôt rare !
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
eTemporel
  28 mars 2018
On se retrouve aujourd'hui avec un livre qui me tient particulièrement à coeur : Identités, de C. Sizel. Dans ce roman de près de quatre cents pages, l'auteur nous entraîne sur les traces de Lia, une jeune femme durement propulsée en pleine guerre des gangs, dans un futur suffisamment proche du nôtre pour être effrayant. Et comme le roseau qui plie mais ne rompt pas, dans la fable de Jean de la Fontaine, Lia va se découvrir des ressources insoupçonnées en mode survie.

L'intrigue prend pied dans un monde qui a changé. On ne sait pas précisément ce qui s'est passé, mais une guerre civile a éclaté et les gangs se partagent désormais la ville. Oh, elle pourrait sans doute rejoindre ses parents à la campagne et y couler une vie paisible mais malgré les difficultés, notre héroïne tient à son indépendance. Alors elle a appris à se montrer prudente et ne s'en sort tout compte fait pas si mal. Jusqu'au jour où une rencontre va mettre à mal son fragile équilibre… Lia va devoir renoncer à cette indépendance qui lui est si chère et apprendre à courber l'échine.

A mon sens, le gros point fort de ce roman, c'est clairement son héroïne. Lia n'a rien d'une dure à cuir. Au contraire, elle aurait même plutôt tendance à se cacher comme une petite souris. Sous des vêtements amples et une bonne couche de maquillage, dans son petit appartement, et même à la bibliothèque où elle travaille... Pourtant, lorsque la nécessité s'en fait sentir, elle fait preuve d'une capacité d'adaptation incroyable. Nulle provocation dans son attitude, mais une détermination sans faille, quitte à devenir quelqu'un d'autre. C'est une jeune femme attachante, entourée d'une galerie de personnages secondaires tout aussi intéressants, même si j'avoue avoir eu petit problème de crédibilité avec Ludwig, mais c'est une broutille.

L'intrigue démarre certes lentement mais j'ai aimé ça. J'ai apprécié qu'on prenne le temps de me parler un peu de cet univers, des gangs et des conditions de vie dans ce nouveau monde. J'ai aimé découvrir Lia, son caractère, ses aspirations et tout ça ne se fait pas en quelques pages. C'est cette proximité qui fait qu'on se sent tellement concerné par ce qui lui arrive ensuite. C'est vrai du début à la fin du récit d'ailleurs, l'auteur prend son temps et pourtant on ne s'ennuie pas une seconde. Les rebondissements sont nombreux et comme le sort de Lia nous importe, on se surprend à tourner les pages à toute allure. Jusqu'à l'épilogue, un peu trop abrupt à mon goût cependant. J'aurais bien passé encore quelques chapitres en compagnie de Lia, Morphée, Ôme et Black !

Finalement, le seul bémol de ce roman est indépendant de l'auteur. Trop de fautes d'orthographe ou de phrases à la structure incorrecte. J'en veux un peu à la maison d'édition car cette histoire aurait vraiment mérité plus d'attention à la relecture. Ne vous y trompez pas, j'ai malgré tout passé un très chouette moment, et je vous recommande chaudement à la fois ce roman et cet auteur. Si vous aimez les histoires originales et les personnages attachants, n'hésitez pas, vous ne serez pas déçu.
Lien : http://etemporel.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesReveriesdIsis
  16 janvier 2019
Identités était dans ma PAL depuis le salon du livre de Paris, oui, presque un an, et si j'ai eu mille fois envie de l'en sortir, cela ne s'était pas fait… jusqu'à maintenant. Alors, je ne sais pas si je dois le regretter ou m'en réjouir, toujours est-il que cela sera mon premier coup de coeur de l'année 2019, et je le savoure comme il se doit.

Pour vous parler du contenu, sans spoiler, je resterai vague, à dessein : la société telle que nous la connaissons s'est effondrée. Les gangs se disputent le pouvoir et pour la plupart des gens, la vie n'est plus qu'une survie. Ne pas se faire remarquer, être invisible ou bien payer le prix et s'adapter, voilà ce que Lia va apprendre…

Tout d'abord, j'ai été conquise dès les premières lignes : en peu de mots, l'autrice parvient à faire cristalliser ce monde en ruine, sauvage, brutal et à faire exister l'urgence, la survie, le combat de chaque jour. Lia nous apparaît très vite comme LA figure clef de l'oeuvre, et je m'y suis attachée en un temps record! Cette jeune femme essaie de garder son indépendance dans un monde où les droits n'existent plus et où être une femme équivaut à un handicap supplémentaire. La peur à ses trousses en permanence, elle affronte avec un courage rare les coups du destin, apprenant à s'adapter, à faire avec, à rebondir pour avancer au lieu de se lamenter. Nous avons ici une héroïne d'une rare profondeur : elle est forte sans être monolithique, elle est courageuse sans être inconsciente, elle souffre mais apprend à vivre avec sa souffrance, à la dépasser pour en faire un moteur et non un frein. Comme le roseau, elle plie pour ne pas casser, elle encaisse les coups, les injustices, garde son franc parler, mais rejette tout misérabilisme. En cela nous avons ici un personnage précieux, doté d'une force de vie rare et qui attire à elle, bien sûr, beaucoup d'autres personnages, mais surtout qui force l'admiration du lecteur. de page en page, je me suis sentie plus proche d'elle, étrangement, je ne l'ai pas plainte, pas vraiment, parce que le personnage n'attire pas ce genre de réflexion, je me suis mise eu diapason avec elle et j'ai espéré de manière diffuse, avec elle, des jours meilleurs.

Alors, il est vrai que Sizel ne gâte pas son héroïne, mais finalement, la vie ne nous gâte pas non plus. L'autrice a par ailleurs compensé – pour ainsi dire- en plaçant sur le chemin de Lia des personnes tout aussi précieuses qu'elle : Vieux Loup de Mer ne manque pas de m'arracher un sourire à chacune de ses apparitions, Ludwig et Léo sont tous deux attendrissants et chaleureux (quand on les connaît!), Doc et Light sont eux aussi des aides précieuses… et d'autres que je ne citerai pas pour que vous gardiez le sel de la première rencontre et des renversements de situation. Ce qu'il faut retenir dans ce roman, c'est que les personnages clefs sont fouillés, facettés et qu'ils évoluent au gré des événements et des contraintes, déployant alors une vie véritable sous nos yeux. Rien de caricatural donc.

Je l'ai effleuré plus haut, mais je le redis, l'univers créé est particulièrement intéressant et sous-tend l'histoire de Lia avec une rare cohérence. Récit d'un monde en ruine, d'un monde déchiré par les combats où chaque innovation technologique a pour but de l'emporter sur le voisin… Tout cela amène logiquement la part de science fiction qui innerve le roman : les manipulations génétiques, les transformations du corps humain. Et, une fois encore, rien n'est écrit pour faire sensationnel, tout a un sens et contribue à l'économie d'ensemble du roman. C'est ainsi que le récit se déploie sous nos yeux avec une fluidité étonnante, alternant des moments d'actions intenses et des temps plus calmes, préparant la suite.

Comme vous vous en doutez, arrivé à ce stade de la chronique, je suis conquise par le plume de Sizel. Si elle est épique par moments, fluide, le plus souvent, elle sait surtout se faire pudique dans les moments clefs, décuplant ainsi les émotions, à l'instar de la chute du roman que j'ai relue deux fois tant elle m'avait émue! D'ailleurs, je ne peux que savourer le dernier clin d'oeil de l'autrice à ses lecteurs : si le sens profond du titre nous apparaît assez vite, nous ne comprenons vraiment le prologue qu'à la lumière de l'épilogue et cette boucle constitue le point d'orgue de la lecture, à mon sens, nous approchant encore un peu plus de Lia alors même que nous la quittons.

Je ne ferai pas durer le suspense plus longtemps, ce roman est une merveilleuse pépite! Il a tout pour lui : l'univers, les personnages, les rebondissements avec toujours ce sens de la mesure et de l'équilibre qui lui permet de nous toucher en plein coeur par sa justesse. J'en sors époustouflée !
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lyves_se
  01 novembre 2020
Alors, Identités, on en parle ou on en parle?
▪️
Et bien parlons-en! Attachez vos ceintures, prenez un caramel et embarquez avec votre serviteur dans Identités.
▪️
Je l'ai lu d'une traite, voilà, je pense que déjà rien que ça, ça en dit long sur mon appréciation! 🖤
▪️
On y découvre un univers post apo où s'affronte des clans urbains pour la conquête des territoires, une héroïne hyper attachante, franchement courageuse et extrêmement bien définie, un style d'écriture très délicat et....calme? J'utilise cet adjectif parce "calme" c'est ce que j'ai ressenti tout le long, une écriture calme et posée qui sait où elle nous emmène et sait nous surprendre et nous accrocher même dans les moments les plus stressants, cette écriture maintient notre palpitant dans une ouate confortable.
▪️
L'intrigue est excellente, les événements se succèdent et nous tiennent en haleine, on veut savoir ce qui va arriver à notre héroïne qui change d'identités au grès des situations (bien galères) dans lesquelles elle se retrouvent, s'adaptant de son mieux au milieu d'un monde chaotique et violent.
▪️
Les personnages secondaires sont eux aussi bien présents et aux multiples facettes, épaulant ou martyrisant notre héroïne (y'en a un ou deux qui auraient bien mérité une paire de baffe quand ils étaient petits hein!)
▪️
Ainsi donc si vous aimez les mondes post-apo, les guerres de clans, les combats à mort, les expérimentations et modifications génétiques sur humains, le tout avec une histoire hyper originale et bien écrite et bien vous savez ce qu'il vous reste à faire!

Seul bémol, j'aurai voulu plus d'infos sur le monde, son histoire, sur les intrigues politiques entre clans, une carte des clans....ca aurait amplement mérité d'être une saga, pour qu'on puisse découvrir encore plus cet univers.

Pluie de citrouilles sur vous!

Lien : https://www.instagram.com/ly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LepetitOrage
  10 décembre 2019
Quand j'ai acheté ce livre, en ebook, je ne savais du tout à quoi m'attendre. le résumé était intriguant, j'avais lu que l'héroïne était hyper forte et...bien je n'ai pas été déçue. En effet, Lia est carrément badass compte tenu de tout ce qu'elle peut endurer dans cette histoire.
Je ne spoilerai pas sur la signification du titre (ne lisez pas un commentaire, plus bas si vous voulez avoir la surprise avant de lire le livre, erreur que j'ai commise comme une débutante ^^), mais l'auteure a su construire son livre d'une manière originale.
J'ai beaucoup aimé Lia, certains personnages secondaires aussi. Parfois, c'était un peu long, mais j'en garde une bonne impression.
Un livre que je recommande.
Commenter  J’apprécie          20
Prose-Cafe
  13 juillet 2019
Aaaah Identités de C. Sizel ! Un terrible coup de coeur. Je ne te dis pas plus pour le moment. Je te laisse découvrir.

Mon avis :
Comme je le disais en intro, c'est un véritable coup de coeur. Revenons quelques mois en arrière. Ce livre faisait parti des pré-sélectionnés du PLIB2019. L'ebook avait été gracieusement offert par la maison d'éditions à l'attention des jurés. Je regrette vraiment de ne pas avoir eu le temps de le lire avant de choisir les sélectionnés, encore plus qu'il n'en fasse pas parti.

Je voudrai commencer par la première de couverture. Ouaip, je suis bien conscient que je ne l'ai jamais fait mais là… C'est nécessaire. J'ai pu voir ici et là des avis plus ou (souvent) moins bon. Pour ma part, certes elle est sombre, mais reflète très bien le livre et Lia.

Parlons du livre lui même. Je suppose que tu ne vas pas me lire pour des aspects esthétiques. Aussi ? Ok. Tout de même… Comme c'est un livre édité par la maison Plume Blanche éditions, j'y suis allé les yeux fermés. Même si je n'accroche pas à tout, je savais pertinemment que ce livre serait de la balle. Et… Ouchhhh ! Vlà quoi !

Bon toute l'histoire tourne autour de Lia, il n'y a pas à tortillé. Si tu veux connaître plus intimement les personnages secondaire, je t'invite à contacter l'auteure. Mais Lia est ÉNORME. Comme le nom du livre et la quatrième de couverture l'indique, Lia devra pour survivre prendre plusieurs identités. Désolé je viens de faire une erreur. Elle ne va pas prendre plusieurs identités, on va les lui imposer.
Tu connais déjà Lia, la nana qui se fait toute petite mais qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment.
Puis viendra Morphée qui ouvrira sa porte et accueillera pour une nuit les membres d'un gang, les bichonnera.
Après tu découvrira Ôme à cause de sa nouvelle apparence après heuuuuu… Où elle devra tuer ou être tuer.
Pour finir par Black, elle réintégrera en parti son ancien clan où elle permettra au non-humain de se mêler aux humains. Tu le sais, je ne donnerai pas de détail.
Elle arrivera toujours à s'adapter à cette nouvelle identité, se l'appropriant. Pas seulement comme patronyme, mais créera une psychologie qui va avec ce nouveau nom.
Ce qui est amusant, c'est qu'à chaque fois elle va influencer ses compagnons et toujours en bien.

C'est bien beau tout ça. Je te parle de Lia mais bon, si je te parlais de l'histoire, du moins de l'univers de dame C., c'est juste ÉNORME (oui encore !). Monde post-apocalyptique : j'adore. Monde où la loi du plus fort sévit : j'adore. Une (presque) dystopie : j'adore. Un brin de cyberpunk : j'adore. Et cette fin : j'adore.

Voilà tu as tout ça dans ce livre. Tu as compris que j'ai un tout petit peu aimé ce livre, il est juste ÉNORME. Je ne peux que te conseiller de le lire.

Je te souhaite une très bonne lecture !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Ladyfae
  07 mars 2018
Lors des précommandes aux éditions Plume Blanche, j'ai craqué sur ce roman avec cette couverture et ce résumé si mystérieux.
On découvre Lia qui vit dans un monde diriger par des clans. Un monde dangereux dans lequel une seule rencontre peut tout changer. C'est ce qui va arriver à notre héroïne.


Ce roman fut une incroyable surprise. Lorsque j'ai découvert la couverture et son résumé, je m'attendais à des clans, certes, mais aussi des zombies. Je m'étais imaginée tout un tas de choses dans ma tête, mais j'étais vraiment loin de ce que j'ai lu.

Cette chronique a été très dure à écrire car le livre est un tout et une seule chose divulguée peut gâcher le plaisir de la découverte. Cependant, je peux vous dire que ce livre est une pépite. Il est juste parfait. Il est bouleversant, passionnant et vous transporte dans une aventure riche et extraordinaire.

Tout est minutieusement calculé et parfaitement équilibré. On ne se noie pas dans d'interminables descriptions ou des actions sans queue ni tête. L'auteur ne nous laisse aucun moment de répit et s'amuser à s'acharner sur ces personnages.

De plus, je suis passée par une multitude de sentiments, qui m'ont même fait versé quelques larmes. Je peux vous dire que je ne sors pas indemne de ce livre.

Ce qui est incroyable, c'est que même si l'auteur nous surprent et nous déstabilise à certains moments, on en redemande. Malheureusement, la fin arrive et c'est le moment le plus frustrant pour moi. Je me demande toujours comment l'auteur va finir son histoire. Ben la surprise a encore été là. Elle nous offre une fin à la perfection en s'arrêtant au bon moment et apporter son point final avec douceur.


Lia est le personnage qui m'a le plus fait réfléchir. Malgré qu'elle reste un personnage fictif, elle a su me donner une belle leçon de courage. C'est ce qui m'a plu en elle : son courage, sa détermination et son fort caractère.

Ino et Luc m'ont également touché par leur histoire, leur caractère mais celui qui m'a le plus étonné est le Solitaire. Je ne vous en dirais pas plus à vous de le découvrir.

Je suis heureuse de découvrir encore une auteur talentueuse. PLume Blanche a vraiment du talent pour nous faire découvrir les pépites. SA plume est riche, prenante et j'ai vraiment eu l'impression que ce roman a été écris avec amour et passion.

Pour résumé, ce roman est une perle riche en émotion et en action. Une histoire qui restera gravé longtemps dans ma mémoire. Un énorme coup de coeur et une belle découverte
Lien : http://lamagiedeslivres.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire-une-passion
  06 mars 2018
Comme chaque roman Plume Blanche, celui-ci a aussi rejoint ma bibliothèque. Et comme chaque roman Plume Blanche, il n'est pas resté longtemps dans ma PAL. Je ne connaissais pas du tout l'auteure, c'était donc l'occasion de faire une nouvelle découverte ! Et même si j'ai eu un peu de mal au début, j'ai passé un très bon moment de lecture malgré tout.

Le monde a changé et à présent, les gangs ont pris la direction. Lia vit parmi tous ces gens. Chaque jour, elle essaye de s'en sortir comme elle peut, avec ses maigres moyens. Mais le jour où elle fera la rencontre de Leo et son frère, sa vie va prendre un tournant inattendu. Que lui réserve l'avenir ?

Comme je vous le disais plus haut, j'ai eu un peu de mal au début. J'avais la sensation que l'auteure avait du mal à mettre des mots que ce qu'elle voulait expliquer. On sentait qu'elle savait ce qu'elle voulait dire, mais que. Elle ne trouvait pas la façon de tout exprimer. le début était donc un peu bancal pour moi, et c'est dommage, car l'idée de base est vraiment intéressante. J'avais peur que cela dure tout le long du roman, mais rassurez-vous, au fil des pages, l'auteure prend plus d'assurance et tout devient plus fluide et facile.

Lia est un personnage assez atypique, il faut le dire. Si au début je trouvais qu'elle ne prenait pas tant que ça se risques, qu'elle se sauvait à chaque fois in extremis, c'était pour mieux nous préparer à la suite. Car je peux vous dire que C. Sizel ne la ménage pas ! Même si j'ai trouvé certaines facilités à certains moments, il faut dire que la pauvre Lia souffre bien comme il faut. On doute même de son avenir, même si on a cet espoir fugace qu'elle s'en sorte malgré tout.

Il est vrai qu'en lisant le résumé, je m'attendais à une histoire remplie d'action, d'angoisse et de péripéties. de ce fait, j'ai été assez surprise de voir que finalement, l'auteure s'était plus penchée sur la psychologie des personnages. En effet, même si l'action est un peu au rendez-vous, vous aurez ici des personnages torturés, qui essayent de s'en sortir dans un monde qui ne leur convient pas. Certains des gangs sont vraiment horribles, et j'ai aimé le fait que l'auteure n'hésite pas à montrer la méchanceté dans son ensemble, allant puisse au plus profond du mal pour nous offrir des personnages à la fois réalistes mais aussi dans leur côté le plus sombre.

Le petit côté science fiction est aussi le bienvenue et intéressant à découvrir. L'auteure a créé un monde bien à elle, avec ses codes et ses inventions. Lia vit toutes sortes de choses, et certaines parfois, qui font mal au coeur. Seul petit bémol : je pense que le livre aurait mérité une bonne relecture. Il restait pas mal de fautes, et c'est dommage quand la qualité de l'histoire est là.

Quant à la fin, bien que je l'ai vue venir... Eh bien j'ai chouiné ! Bah oui, vous me connaissez, je suis sensible, et quand on me propose ce genre de fin, il est dans la logique des choses que quelques larmes s'invitent... ​

​En résumé, un livre assez particulier. Si le début a été assez compliqué pour moi, il n'en est pas moins que par la suite, j'ai apprécié cette découverte ! Lia est une jeune femme pour laquelle l'attachement naît très rapidement. On veut qu'elle s'en sorte, et on tourne rapidement les pages pour avoir le fin mot de l'histoire. le côté science-fiction est aussi bien traité et bien trouvé.
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mirea
  06 mars 2018
Identités est une histoire qui m'a tout de suite conquise. D'abord par son originalité et son rythme, ensuite par la personnalité de son héroïne, qui nous permet de découvrir l'univers dans lequel elle évolue au travers de son regard et de ce qu'elle vit – une approche qui m'a beaucoup plu !
Malgré le fait que j'avais déjà lu l'histoire, j'ai eu du mal à interrompre ma lecture une fois commencée. le suspens y est très bien entretenu : plus on avance, plus on a envie de savoir.
En bref, je ne regrette pas d'avoir pris le temps de m'accorder une plongée dans le monde de Lia !
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3532 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre