AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PapillonVoyageur


PapillonVoyageur
  04 avril 2019
Tout d'abord, il faut savoir que le premier tome clôturait un arc sur les mystères de l'Archipel de Stockholm, tout en répondant à des interrogations sur Tuva, automatiquement suivies de nouvelles questions à son sujet… En soi, il y avait une certaine fin, mais en même temps, un suspense planant au-dessus de l'univers des deux autrices, un creux à combler amenant une certaine frustration. J'étais plus qu'heureuse de débuter cette suite qui, je l'espérais, répondrait à mes nombreuses questions quant au peuple de l'océan et à la nature de Tuva. J'ai apprécié les petits rappels sur l'intrigue du premier opus qui nous sont faits, nous rappelant avec subtilité ce qui s'était passé. J'ai adoré replonger dans l'univers des deux autrices, un univers qui m'avait manqué depuis tout ce temps que j'attendais la suite. le scénario s'assombrit de plus en plus, au fil des pages qui se tournent. On retrouve l'aspect noir du premier livre, mais de manière plus poussée, comme si les ténèbres s'imprégnaient lentement des pages. Une immersion totale dans une intrigue bien ficelée, où frissons et tensions ne vous quittent pas une seconde. Tout le long de l'histoire, j'ai senti un certain malaise me saisir. Un malaise qui refusait de partir. J'éprouvais excitation et appréhension à l'idée d'atteindre la dernière page, parce que j'avais peur de ce qui allait se dérouler. Pourtant, malgré l'angoisse, je n'ai pu m'empêcher de tourner les pages. Encore et encore. Un véritable page-turner à vous glacer le sang !​

Côté écriture, j'avais oublié à quel point ce roman se lit vite. Il contient des phrases et des mots simples, maniés à la perfection et ancrés dans un rythme difficile à déprécier. Il s'agit d'une traduction, j'en ai conscience. Et celle-ci est vraiment réussie. Elle régale les yeux, sans pour autant se montrer alambiquée et complexe. Tout réside dans sa construction basique. Comme quoi, la simplicité peut vraiment rendre accro, parfois. Cette simplicité associée à Tuva et son jeune âge. D'ailleurs, ça aussi, c'est quelque chose que j'adore dans cette saga : l'âge de Tuva respecté dans la narration. Bien que mature pour son âge, l'héroïne du roman s'exprime à la première personne dans la narration. Nous suivons tout à travers son regard, nous la voyons évoluer, nous grandissons avec elle. J'ai apprécié de constater qu'envers et contre tout, elle restait une pré-adolescente dans ses paroles et dans son attitude, dans certaines situations. Ce thriller fantastique ne se départit pas de cohérence et de réalisme, autant dans le scénario que dans la plume…

De nouveaux personnages interviennent dans le récit, mais très secondaires. Nous gravitons surtout autour des protagonistes principaux que nous connaissons depuis le premier tome, toujours selon le point de vue de Tuva. Alors, j'étais un peu dégoûtée de voir Rasmus en retrait à ce point, mais en dehors de ça, j'ai été subjuguée par l'évolution des personnages plus qu'incroyable ! Tuva, déjà mature, devient encore plus adulte en oubliant même de quelle manière on redevient une ado normale. Par cette histoire, nous en apprenons un peu plus sur ses origines, mais aussi sur elle, son identité, ses doutes et ses peurs. Elle se demande où est véritablement sa place, se cherche, sans parvenir à se trouver. Une vraie quête de soi, mise en fond pour laisser l'intrigue principale prendre le dessus. J'ai été quelque peu déçue du personnage de Rasmus, dont les réactions m'ont énervée. La façon qu'il a de gérer sa relation avec Tuva m'a déplu, à tel point que l'estime que j'avais pour lui est redescendue dans ce tome. J'espère que, s'il y a une suite (normalement ?), ce personnage s'améliorera et que je pourrais recommencer à l'apprécier. Dans le premier tome, il avait justement bien agi, frôlant même de trop près la perfection. Au moins, cette suite aura contrebalancé la cadence, nous rappelant par ce biais que chaque être humain a des défauts. En dehors de ce duo, j'ai adoré le rapprochement entre Tuva et un certain personnage, dont je ne parlerai pas, pour ne pas spoiler. Mais, c'était vraiment sympa à suivre !

Lorsque j'ai atteint la fin, j'étais plus que triste de devoir quitter cet univers à nouveau… J'éprouve une sensation d'arrachement, de réveil abrupt après un merveilleux rêve (même si l'on pourrait plutôt associer cette saga à un cauchemar, quand on voit comme ils en bavent tout au long du récit !). L'envie de me replonger dans les aventures de Tuva me titille, me nargue, mais je sais que ça m'est impossible. J'ai l'impression de ne pas en avoir eu assez, une sensation de manque ne cesse de m'oppresser. D'autant plus qu'il s'agissait d'un final sensationnel ! de l'action, du stress, des ultimatums, de la rage, de la peur… Tout y était, tout s'entrechoquait, tout s'accélérait. le début et le milieu faisaient vaciller le lecteur, tiraillé entre diverses émotions contradictoires. Des montagnes russes de sentiments, allant d'extrêmes à extrêmes. Ici, la fin, c'est un mur. Un mur sur lequel on nous pousse. Ça fait BANG, ça fait BOOM, ça fait mal. En plus ? Ce n'est que le commencement. le pire ? C'est qu'il faut encore attendre. FRUSTRATION ! Malgré tout, ce final explosif aura comblé toutes mes attentes, me confortant dans l'idée que ce roman est fabuleux.

Grosso modo, si vous avez apprécié (ou adoré) le premier tome de L'Île des Disparus, écrit par Viveca et Camilla Sten, vous devez succomber à cette suite. Plus palpitant, plus angoissant, plus enrageant, ce deuxième opus vous entraînera au fond de l'eau jusqu'à vous couper le souffle. Au fil des pages, vous sentirez votre respiration vous quitter, mais vous ne pourrez pas vous arrêter. Ce livre addictif ne se lit pas, il se gobe tout cru ! À l'instar du premier tome, L'Île des Disparus, tome 2 : le Secret du Brouillard figure parmi mes premiers coups de coeur de l'année 2019 !
Lien : http://papillonvoyageurblogl..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus