AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Tachan


Tachan
  29 novembre 2022
Je continue à être très perplexe face à ce titre, à la fois parce que j'ai lu l'auteur sur un titre qui m'a bien plus remué et parce que je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi classique, qui reste pour le moment totalement vu et revu, ce que je n'imaginais pas avec lui.

Alors que je pensais voir une histoire originale, me voici face à un divertissement réussi mais trop déjà vu, qui ressemble à s'y méprendre à la franchise The Ancient MAgus Bride et ses spin-off, ainsi que les autres récits de sorcières/sorciers à notre époque... Nous avons un jeune héros dont les pouvoirs le dépassent et qui pourraient vite basculer du côté obscur, la construction d'une relation de confiance avec une mentor et ses premiers dans une école de sorciers où la menace gronde déjà en coulisses. Rien de neuf !

Ce n'est pas désagréable pour autant, on prend plaisir à découvrir la relation qui ne noue entre Marie et Théo, deux personnes fragiles émotionnellement, qui ont peur du rejet et dont le lien va permettre de combler bien des carences. La mise en scène pour aboutir à cela est juste bien trop classique et prévisible pour moi qui aime ce genre d'histoires et en a lu déjà plusieurs. Ainsi, je n'ai pas été surprise du vrai-faux-vrai ami qui piège Théo par jalousie. Je ne l'ai pas été non plus par la déception de Marie qui tente de cacher ses sentiments et du grand coeur de Théo qui veut la protéger. C'est plein d'une douce maladresse touchante mais à nouveau, je reste bien souvent extérieur malgré les efforts de l'auteur car c'est vu et revu.

La suite est à l'aune de cela avec la recherche d'un familier assez surprenant mais logique en même temps pour Théo, tandis qu'il prépare sa rentrée dans sa nouvelle époque et qu'on rencontre brièvement ses camarades. Mais quand on réalise qu'on est à la moitié de la série, on se dit quand même que c'est peu. Les bons sentiments ne compensent pas tout et le manque d'intérêt et de densité narratifs se fait bien sentir désormais. C'est gentil mais plat.

Ce qui relève l'histoire, ce sont les dessins, qui eux ont un charme fou. Si l'histoire n'a pas le relief de celle d'Aki Irie (Le monde de Ran), en revanche ses dessins ont ce côté entêtant, légèrement brumeux et vaporeux que j'avais aimé y trouver et qui rappelle aussi ceux des Clamp dans XXX Holic. L'ambiance "sorcière" des temps modernes avec pouvoirs qui virevoltes, créatures sombres, et belles robes sexy est respecté à fond et confère une belle atmosphère à la série, même si c'est à peu près tout.

Je suis donc très partagée, pour ne pas dire mitigée, sur l'intérêt de sortir ce titre en dehors du suivi de l'auteur. Je trouve les thèmes bien fades et sans relief en comparaison de sa précédente série, alors que la narration graphique est bien plus maîtrisée. L'auteur n'a pas su imposer sa patte sur cet univers pour le moment et se contente de resservir ce que d'autres ont fait. Ce n'est pas mauvais mais je m'attendais à mieux, à plus.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          80



Ont apprécié cette critique (8)voir plus