AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  06 février 2018
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les Éditions Les Belles Lettres pour l'envoi de ce recueil dans le cadre de l'opération Masse Critique.

Je n'avais encore rien lu d'Anton Tchekhov et si j'ai sélectionné ce livre c'est d'abord pour sa couverture : j'adore les poupées russes. Je l'ai aussi choisi car je m'intéresse à la littérature russe en général.

Une belle découverte. J'ai adoré l'écriture de Tchekhov. Je pense même qu'elle est « supérieure » à celle de Joseph Kessel dont je viens de lire le recueil intitulé « La steppe rouge ». Mais j'ai aussi préféré ses histoires et sa façon de les raconter. Les thèmes « russes » étaient présents mais c'est surtout le désespoir des personnages qui m'a marquée.

Mis à part deux ou trois nouvelles que j'ai moins aimé je dois dire que dans l'ensemble j'ai été assez conquise (il y a 14 nouvelles en tout).

Ma nouvelle préférée (et la plus longue) entre toutes reste « Morne histoire », qui est commentée en fin d'ouvrage avec un essai de Léon Chestov « La création ex-nihilo ». Je ne suis pas vraiment d'accord avec tout ce qu'il y dit mais il m'a néanmoins donné envie de lire Ivanov et La Mouette. C'est déjà ça !

Je terminerai sur cette citation :

« Une fumée bleue monte de l'encensoir et baigne dans le large rayon de soleil qui coupe obliquement le vide ténébreux et sans vie de l'église. Et il semble qu'avec la fumée, l'âme même de la morte plane dans le rayon. Pareilles à des boucles d'enfants, les minces volutes de fumée tourbillonnent, montent vers la fenêtre, comme si elles voulaient fuir l'accablement et la tristesse dont cette pauvre âme est pleine. » (Le Requiem)

Un bon moment de lecture.



Challenge multi-défis 2018 (62)
Commenter  J’apprécie          294



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (27)voir plus