AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Thyuig


Thyuig
  01 décembre 2012
Peardale, Long Island, Carl Bigelow est un criminel (jamais serré !) depuis peu revenu de l'Arizona où il se planquait et qui doit exécuter un contrat donné par le Patron. Jake Winroy a eu trop peur de la prison pour tenir sa langue, alors il a bavassé et balancé la moitié de l'arbre généalogique criminel de tout New York. du coup ça vient de tous les quartiers pour le descendre. Ok, les flics le protègent, qu'ils disent...
Carl Bigelow va devoir frapper au coeur, se faire apprécier, séduire Miss Winroy, loger dans leur pension, jouer au bon petit gamin décidé à reprendre sa vie en main et que l'université n'effraie pas.
Dans Nuit de fureur plus qu'ailleurs, Jim Thompson va se faire l'avocat des mourants, des rebus, des laissés-pour-compte et des sans grades, petits, laids, déformés, malades, rejetés, presque crevés. Lentement, il va les acompagner vers un dénouement inéluctable, écrit d'avance.
Et une fois de plus c'est un régal, Carl Bigelow est un tel baratineur que chaque dialogue ressemble à un festin, on y déguste les bons mots et tout l'art de la tournure de Thompson, s'attendant à ce que la toile du traitre se déchire, que le voile se lève enfin sur toute la pension Winroy, que chacun montre enfin son jeu.
Oh ça arrivera, mais pour cela, il faudra patienter jusqu'aux ultimes chapitres, attendre que la mort frappe et détermine pour chacun des personnages si le destin est cette catin qui ironise sur la taille de l'engin de ses clients. Qu'importe la taille du trottoir, elle sera là tous les jours à l'arpenter, redoutant un peu plus chaque matin d'y finir sa vie, mais continuant inextinguiblement à s'en moquer. le destin est cruel, même lucide et déterminé, il vous rattrapera de toute façon.
Commenter  J’apprécie          110



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus