AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de domi_troizarsouilles


domi_troizarsouilles
  12 août 2021
Et voici un nouveau petit cosy mystery que j'avais pris en librairie à cette période pré-estivale où le genre a tout à coup fleuri de partout. Celui-ci m'avait séduite à cause de… ses quelques grilles de mots croisés à l'intérieur ! Il n'y en a pas beaucoup, je ne suis pas fan de mots croisés, et en plus je ne les ai même pas faits (parce que je ne voulais pas écrire dans un livre, par « principe », et je n'ai découvert qu'après coup qu'il y avait moyen de les trouver en ligne et donc de les télécharger pour les faire sur papier libre, bref…) ; néanmoins, ça donne un côté dynamique au livre ! D'ailleurs, c'est confirmé par les quelques lectrices avec qui j'ai lu ce livre en LC (bien que légèrement décalée) : les grilles de mots croisés permettent de faire le point à plusieurs moments et donnent ainsi un rythme indéniable à l'histoire.

Outre ce petit « plus » dans le livre, je peux dire que c'est l'un des meilleurs cosy mysteries (à mon goût) que j'aie lu jusqu'à présent ! Les personnages sont bien campés, bien typés en évitant de plonger dans les clichés, tandis que l'intrigue tient vraiment en haleine, et le lecteur se fait son idée au fil de la lecture, échafaude ses hypothèses, dont certaines n'aboutiront à rien, et d'autres se révéleront vraies ! La fin se présentait de cette façon que je n'aime pas, où tout est révélé dans une espèce de rassemblement final… mais en fait non, c'est beaucoup plus subtil que ça, et carrément cinématographique même. Bref, l'ensemble est très bien mené, avec l'équilibre parfait entre enquête policière et étude de moeurs de la communauté d'un petit village anglais, avec la Tamise, une cinquantaine de km en amont de Londres, en personnage à part presque entière.

On a donc ces trois dames qui vont entrer dans l'histoire de façon très directe, avec en premier lieu Judith, verbicruciste de plus de 70 ans, distinguée et cachant un secret qu'on va finir par découvrir, mais chut ! Elle va s'allier avec Becks, la femme du vicaire, autrefois pleine de vie et de dynamisme, mais tellement attachée à sa charge et légèrement obsessionnelle, avec un petit côté [i]desperate housewife[/i], et ensuite Suzie que l'on imagine bien davantage en fermière en train de pousser ses vaches, mais qui en fait promène les chiens des uns et des autres, et qui va ainsi s'attacher à Emma, la doberman de l'une des victimes de l'histoire. Elles sont complètement différentes, comme je disais elles sont très bien campées, très typées et parfois on croirait qu'on va plonger dans le stéréotype… mais elles ont chacune ce « petit quelque chose en plus », une part de mystère qui les rend humaines avant tout, et dès lors leur amitié naissante est tout à fait crédible et touchante ! quelles que soient leurs motivations pour résoudre l'énigme de ces meurtres qui vont se poursuivre…

L'intrigue quant à elle est bien menée, le lecteur se laisse complètement embarquer, haletant sur les (nombreuses) (fausses) pistes. Comme nos trois héroïnes, on croit plusieurs fois être arrivé à une solution en leur compagnie, et puis non, toute la machine vient se gripper à cause d'un grain de sable imprévu. Ce que j'ai apprécié, aussi, dans la résolution de l'enquête, c'est que la police – la vraie police je veux dire – a une place très réaliste, et n'est pas une seule seconde mise de côté ou dénigrée. Au contraire : elle est mise en avant juste ce qu'il faut, avec ses faiblesses toutes humaines, et le fait que – comme partout ailleurs en Europe semble-t-il – les budgets qui lui sont alloués ne cessent de baisser, obligeant les policiers à assurer des tâches de plus en plus écrasantes avec des moins en moins de moyens. le personnage de Tanika, l'inspectrice qui se retrouve à la tête de l'enquête qui dépasse largement ce que son grade devrait lui permettre de faire (mais son chef est en arrêt de travail et pas remplacé), est parfaitement présentée elle aussi, et définitivement la 4e mousquetaire du trio improbable composé des trois dames citées plus haut.
Bref, j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture !
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (5)voir plus