AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Jerry_Can


Jerry_Can
  04 décembre 2017
Une fumée âcre s'échappe d'un foyer tout près d'un tipi. Les volutes ardoise qui viennent un instant lécher le bois mort calciné crèvent le ciel avec douceur. Quatre indiens, un couple et leurs deux enfants sont répartis tout autour du feu. Les peaux qui les habillent se confondent avec la terre les ayant vu naître. Comme leur père et le père de leur père, ils respectent les traditions de leur peuple. le quotidien de cette famille est nourri de légendes et de liens privilégiés avec la nature. Leurs existences pétries d'humilité et de sagesse ne viennent jamais troubler la quiétude des Grandes Plaines.
En une planche, à force de hachures et d'ombrages, Sergio Toppi réussit à créer un univers. Une feuille et un crayon suffisent à plonger le lecteur dans la conquête tumultueuse de l'Ouest américain. le temps de trois histoires, indiens et blancs se disputent un territoire qui restera à jamais rougi de leur sang. le temps d'un recueil, des anonymes perdent la vie, des clans s'affrontent Custer et ses hommes progressent dans un combat inégal. le temps d'une parenthèse sauvage et puissante, les croyances indiennes prendront le pas sur le réel. Et le noir et le blanc si chers au fabuleux dessinateur transcenderont le carcan de la page pour un voyage hors du temps et hors du continent.
Acquérir une oeuvre de Toppi et poser fébrilement l'oeil sur les premières planches est toujours un moment privilégié. L'artiste italien a légué au monde du neuvième art des albums extraordinairement intenses et fascinants. On pourrait craindre que l'enchantement de son art pâlisse au fur à et mesure qu'on se familiarise avec l'artiste mais il n'en est rien. Il n'est pas de thème que ne magnifient son travail et son dessin. Pas d'histoire que Toppi n'ait conçue sans aboutissement ni majesté. Que ce soit dans l'évocation de la guerre dans Saint-Acheul, dans la création d'un personnage charismatique tel que le Collectionneur, Toppi excelle et ne déçoit jamais. Ni la musique et le vaudou de Blues, ni les steppes glaciales de la Sibérie dans Ogoniok, ni l'Orient si envoûtant de Sharaz de n'auront eu raison du sortilège qu'il exerce sur quiconque prendra le temps de le découvrir.
Naugatuck 1757 ne déroge pas à la règle. Narration et dessins captivent le lecteur et le regard aime à s'attarder sur les détails : la robe d'une chouette, les mains burinées d'un indien posées sur un calumet, la profondeur du regard d'un chat sauvage ou le visage d'un enfant qui s'éveille à la vie.
Commenter  J’apprécie          220



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (21)voir plus